Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Justin Bieber

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 21 décembre 2016

Grincheuse de fin d'année... Ou pas (fin)

Or donc, les Patateries de l'Avent passées, je t'avions expliqué que certes, j'étais devenue un Grinch, mais que quand même, je n'étais pas 100% grincheuse en décembre et qu'il y avait même des tas de trucs que j'aimais bien à l'approche des fêtes de fin d'année.

Il est maintenant temps pour moi de te l'avouer: ce que je PRÉFÈRE en décembre, ce sont les chants de Noël qui envahissent l'air en même temps que les odeurs de vin chaud et de marrons grillés. Je suis culcul-la-praline, j'assume, j'aime TOUT.

Les chants traditionnels fleurant bon le santon et la messe de minuit (Oui, toute mécréante que je sois, il m'arrive de fredonner "ilénéledivinenfant" en marchant le soir dans le froid, toute seule comme une débile, parce que les vitrines sont décorées de boules et de guirlandes et qu'il y a de belles lumières tendues entre les immeubles), les chansons anglo-saxonnes (Deck the hall with bows of holly, fa la la la la la la la laaaaa) ou les kitscheries de Tino Rossi et de Claude François que Maman Patate nous mettait sur le tourne-disque pendant qu'on décorait le sapin.

Cloco-Noel.gifCar peu de gens s'en souviennent mais dans les années 70, suivant la tradition américaine de "l'album de Nowel" bien consumériste mais délicieusement kitsch, Claude François a sorti quelques chansons à base de grelots, de cloches, d'anges de nos campagnes et d'enfants dodus aux joues roses pleins de bons sentiments...

Sur une étagère de la maison familiale, dans la chambre de Petite Patate, il y a encore ce 45 tours ===>

Un "livre-disque" comme on en sortait à l'époque pour les enfants, avec une jolie pochette et de mignonnes illustrations pour accompagner les paroles.
(Aaaaah Le Ménestrel et ses 45 tours de "rondes enfantines" !).

Et si tu veux t'offrir un trip down memory lane, ou te faire saigner les tympans, tu peux cliquer (A tes risques et périls)...



Mais ce que je préfère PAR DESSUS TOUT, encore plus que l'indémodable tube de Wham (Laaaaast Christmas, I gave you my heaaaart, but the very next day, you gave it awaaaaaay), ce sont les chants de saison jazzy de crooners comme Frank Sinatra, Harry Connick Jr ou plus récemment de Michael Bublé.
Ambiance Love Actually et Quand Harry Rencontre Sally, tu vois...

Les White Christmas tout doux, les Jingle Bells qui swinguent, les Winter Wonderland qui groovent et autres Let it snow, let it snow, let it snow qui sentent le feu de cheminée, les rires et le chocolat chaud au retour d'une après-midi de luge ou de rando dans la neige. J'adooOOOoore !
YouTube regorge de playlists de Noël qui peuvent pendant des heures faire saigner les oreilles de tes collègues de bureau (Patate Pourrite Powaaaaa) mettre de la joie dans ton coeur et de la chaleur dans ton intérieur.

S'il n'était pas tellement matraqué sur la toile depuis un mois, je te dirais que j'aime aussi le désormais classique All I want for Xmas is you, mais franchement je n'en peux plus de cette "vidéo virale" où Mariah Carey se la joue diva dans une voiture avec le gratin pop du moment qui lui sert la soupe pendant qu'elle nous colle ses seins siliconés dans le nez.

A la place, regarde ce que je t'ai trouvé...


N'est-ce pas choupinet ?
Un délicieux mélange de plantes et d'arôôômes (Tiens, je l'avais oublié, ce réflexe conditionné) d'esprit de noël et de Tim Burton, mâtiné d'un zeste de pop. Ça sonne un peu comme les Jackson Five et ça se laisse gentiment écouter en sirotant un thé.

(Comme par exemple ma surprise de l'Avent n°21 : le Saint James O.P., un thé noir du Sri Lanka, qui laisse un bien agréable arrière-goût de miel dans la bouche. Si on m'avait dit que les thés non aromatisés pouvaient avoir de tels arômes, je m'y serais mise plus tôt !)


jeudi 07 janvier 2016

C'est jeudi, je traduis... Justin Bieber

Ouais, je sais...
Mais j'ai déjà fait pire, dans la série "jeudi je traduis".
(Je te laisse chercher, j'ai la flemme de tout linker) (Au fait, c'est Emi que tu dois remercier (ou pas) pour cette blog-note, c'est elle qui m'a rappelé que dans le temps, je faisais des "jeudi je traduis")

Sans renier mes blog-notes passées, j'aime bien cette chanson de Justin Bieber, voilà, c'est avoué (Je double la traduction d'un #JeudiConfession).
Je ne suis même pas "Sorry" ! (Oué c'est le titre du morceau) (Non, je ne suis même pas désolée de ce jeu de mots pourri)
En plus, ma prof de zumba a fait une choré qui déchire trop sa race là-dessus, alors je n'avais vraiment aucune chance d'y échapper... Et du coup, toi non plus !
* Patate Pourrite Poweeeer *


1er couplet :

You gotta go and get angry at all of my honesty
You know I try but I don't do too well with apologies
Tu vas sans doute te mettre en colère face à l'étendue de mon honnêteté
Tu sais que je fais des efforts mais pour les excuses je ne suis pas très doué

I hope I don't run out of time, could someone call the referee?
'Cause I just need one more shot at forgiveness
J'espère ne pas arriver après le coup de sifflet final, quelqu'un pourrait appeler l'arbitre ?
Paske j'ai juste besoin d'un dernier essai pour me faire pardonner
(Oh la belle métaphore sportive dis ! Dans la série "je m'excuse mais regardé bébé comme je reste un vrai mec")

2ème couplet :

I know you know that I made those mistakes maybe once or twice
And by once or twice I mean maybe a couple of hundred times
Je sais que tu sais que j'ai fait ces mêmes erreurs une ou deux fois par le passé
Et par une ou deux fois je veux dire peut-être une ou deux cents fois
(Preuve qu'il n'a pas la moindre intention de changer) (M'enfin je dis ça, je dis rien, hein ! ;-) )

So let me, oh let me redeem, oh redeem myself tonight
'Cause I just need one more shot at second chances
Alors laisse-moi, oh laisse-moi me racheter, oh me racheter ce soir
Paske j'ai juste besoin d'encore une seconde chance pour y arriver
(A partir de combien de secondes chances on arrête de compter, là est la question)

Pré-refrain :

Is it too late now to say sorry?
'Cause I'm missing more than just your body
Est-ce déjà trop tard pour dire que je suis désolé ?
Paske je ne suis pas juste en manque de ton corps, bébé
(OK oeil de lynx, il ne dit pas du tout "baby"... C'était pour la rime en français !!)

Is it too late now to say sorry?
Yeah I know that I let you down
Is it too late to say that I'm sorry now?
Est-ce déjà trop tard pour dire que je suis désolé ?
Ouais je sais que je t'ai déçue. Est-ce trop tard pour dire "désolé", désormais ?

Refrain :

I'm sorry, yeah. Sorry, yeah. Sorry
(Je pense qu'on a tous compris, il est day-zo-lay, ouais !)

Yeah I know that I let you down
Is it too late to say sorry now?
Ouais je sais que je t'ai déçue. Est-ce trop tard pour dire "désolé", désormais ?

3ème couplet :

I'll take every single piece of the blame if you want me to
But you know that there is no innocent one in this game for two
J'assumerai chacune des responsabilités que tu voudras me faire porter
Mais tu sais que personne n'est innocent là-dedans, le jeu se joue à deux

I'll go, I'll go and then you go, you go out and spill the truth
Can we both say the words and forget this?
Chacun notre tour on aura l'occasion de vider notre sac
Peut-on chacun réciter notre texte et puis oublier tout ça ?

Pré-refrain :

Is it too late now to say sorry?
'Cause I'm missing more than just your body
Est-ce déjà trop tard pour dire que je suis désolé ?
Paske je ne suis pas juste en manque de ton corps, bébé

Is it too late now to say sorry?
Yeah I know that I let you down
Is it too late to say that I'm sorry now?
Est-ce déjà trop tard pour dire que je suis désolé ?
Ouais je sais que je t'ai déçue. Est-ce trop tard pour dire "désolé", désormais ?

Pré-refrain un peu différent !

I'm not just trying to get you back on me
'Cause I'm missing more than just your body
Je ne suis pas juste en train d'essayer de te remettre dans mon lit
Paske je ne suis pas juste en manque de ton corps, bébé

Is it too late now to say sorry?
Yeah I know that I let you down
Is it too late to say sorry now?
Est-ce déjà trop tard pour dire que je suis désolé ?
Ouais je sais que je t'ai déçue. Est-ce trop tard pour dire "désolé", désormais ?

Refrain :

I'm sorry, yeah. Sorry, oh. Sorry
Yeah I know that I let you down
Is it too late to say sorry now?
I'm sorry, yeah. Sorry, oh. Sorry
Yeah I know that I let you down
Is it too late to say sorry now?
(Je pense que cela se passe de traduction : Justin est archi-super-mégadrivegrave day-zo-lay) (Mais moi pas du tout : j'adore bouger mon tubercule sur sa complainte de faux-cul)


jeudi 11 décembre 2014

#JeudiConfession (20)

L'autre soir dans un bar, j'ai rencontré le Prince Charmant mis des pièces dans un pot à pourboires.

Pas parce que le service avait été exceptionnel.
Pas parce que le barman était le Prince charmant ou qu'il m'avait baratinée.
Pas parce que j'avais 3 mojitos dans le nez ou 3 kilos de ferraille en trop dans le porte-monnaie.

Non, l'autre soir dans ce bar, j'ai rempli un pot à pourboires sur lequel était scotché le mot suivant : "à chaque pourboire, un fan de Nabilla meurt".

Notre version à nous du "everytime you tip, a Justin Bieber fan dies" anglo-saxon.

Bierber-fan.jpg
Je le confesse, j'ai ricané.
Et vu le niveau de pièces dans le pot, ce soir-là il n'y avait pas que moi.
:-D * Patate Pourrite Powaaaa * :-D


mardi 24 mai 2011

Celui qui me disait quelque chose

Ca m'a interpelée dès qu'il est entré dans la rame.
A qui me faisait-il donc penser, ce môme d'une vingtaine d'années ?

A des centaines d'autres pseudo-bobos victimes de la mode, tu me diras.

Le cheveu mi-long (Mais propre, paske le Grunge est mort) avec la grosse mèche qui tombe sur un oeil (Tu te demandes bien comment ces jeunes-là marchent droit !) (Oué, j'ai mangé une mémé au petit déjeûner ;-) ), l'air désabusé-trop-blasé-de-la-laïfe et vas-y que je secoue la tête pour dégager ma grosse mèche.

Un jean over-délavé (A croire que lui aussi, il est trop blasé de sa laïfe de jean), super-slim paske Warren-de-The-Kooples tu vouaaaaaaas.

Bobo mais pas Bieber, hein, 'tention.
Celui-là c'était un grand maigrichon qui se la jouait punk.
Un T-shirt noir à tête de mort pour faire destroy (Je n'suis paaaaaas, un bobooooo), le jean rentré dans une paire de Doc Martens fatiguées...

On en croise 10 par jour, des comme ça.
Mais celui-là, je ne sais pas, il me disait quelque chose...

J'ai tilté quand il est sorti, avec son imper noir flottant derrière lui.

albator.jpgOh, wait !
Résumons :

  • - cheveux auburn
  • - mi-longs
  • - grosse mèche qui cache un oeil
  • - maigrichon
  • - jean slim délavé
  • - rentré dans des bottes noires
  • - T-shirt destroy à tête de mort
  • - long imper noir flottant au vent... comme une cape



Bon sang mais voilà !
Ce matin un lapin j'ai croisé Albator !!



oO0 (Il faut vraiment que j'achète un portable qui prenne des photos, moua !)

Rendez-vous sur Hellocoton !