Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Famille

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 20 décembre 2016

Le rhume c'est pas sexy

Comme je n'aime pas spécialement ressembler à Rudolphe le renne au nez rouge, même si c'est de saison, au fil des années j'ai adopté quelques réflexes et remèdes de grand-mère Patate pour lutter contre les microbes.

Moyennant quoi, je suis ne suis plus que très rarement malade en hiver.
Je vous donne mes astuces et vous me refilez les vôtres, ça roule ?


Avent-2016-J20.jpgLa première, c'est que je bois du thé et des tisanes, et il paraît que le thé vert ou certaines plantes dont on fait des infusions sont des boosters de l'immunité. Je ne sais pas si c'est vrai, mais en attendant...
Ce soir, j'ai bu ma surprise de l'Avent n°20, le Jardin n°25.

Il s'agit d'une infusion - sans théine, donc - de la collection de Nowel qui marie de la pomme, des raisins secs, du cynorrhodon (de la baie d'églantier mais avec un nom savant pour se la péter), des écorces d'orange, de l'hibiscus, des gousses de cardamome, de la nougatine (qui n'est ni une plante ni un fruit, tu l'auras remarqué), des amandes, de la vanille, de l'huile essentielle d'orange, des baies roses, de la coriandre, de l'arôme de cannelle et de vanille, et de l'huile essentielle de clou de girofle. Rien que ça !

C'est très parfumé mais ça reste une infusion de plantes donc beaucoup moins forte en goût que le thé ou même le rooibos. Personnellement je n'en achèterais pas, mais pour les gens qui cherchent de quoi boire le soir et qui n'aiment pas le rooibos, ça peut valoir le coup.


Quand je sens que je commence à avoir le nez pris, à mon thé ou ma tisane du soir je rajoute une grosse cuillère à café de miel bio, un peu de jus de citron, une bonne rasade d'alcool (Selon ce que j'ai... Le rhum, l'eau de vie de mirabelles, le génépi ou la liqueur de genièvre ont déjà été Potato-testés avec succès) (Le porto a également été testé mais VRAIMENT, je ne te recommande pas de le boire chaud) et j'obtiens un bon vieux grog, que je respire 5 bonnes minutes comme quand on était petits et que mamie nous faisait faire des inhalations le nez au-dessus d'une casserole fumante et la tête recouverte d'un torchon, avant de le boire (Le grog, pas le torchon, j'imagine que tu avais compris) encore bien chaud.

En général, dans la demi-heure qui suit, je suis au lit en train de ronquer (Qui a besoin de somnifères, hein ?) et le lendemain je suis requinquée.

En parlant de citron, c'est une routine que j'ai adoptée depuis quelques années : tous les matins à jeûn, le jus d'un 1/2 citron, un peu de gingembre pelé et coupé en morceau, beaucoup d'eau chaude, et je bois cela à la place du thé.
Grosso modo entre novembre et mars.


Enfin, ma découverte la plus récente (C'est à dire l'hiver dernier, mais j'ai un tout petit peu procrastiné de venir t'en parler) (Encore que je l'évoquais ici, hein, fallait suivre), au nom à coucher dehors...

Ballot-Flurin-spray-nomade.jpgLe Spray nomade d'urgence au miel et à la propolis, de Ballot-Flurin.

Concrètement, c'est une solution alcoolique de miel (10%) et de propolis noire (90%) totalement bio et... totalement MAGIQUE.

C'est à dire que c'est un peu dégueu au goût (Je te conseille de bien orienter le spray vers le FOND de la gorge, histoire de court-circuiter une partie des papilles) mais que c'est terriblement efficace.

Un ou deux pschiits (maxi) quand je sens que j'ai la gorge qui commence à gratouiller et que ça pourrait éventuellement tourner à la pharyngite/laryngite/trachéite ou s'avérer être le signe annonciateur d'une bonne grosse crève, et... plus rien. Pffiouut ! Disparu le mal de gorge.

Comme tu pourras le constater, le flacon vieillit assez mal quand on le trimballe avec soi en permanence (Et encore, je t'épargne la vision d'horreur de l'emballage en carton tout défoncé et plein de coulures marrons) mais on s'en fout : c'est moche mais ça marche.
Et comme je suis plutôt sensible de la gorge (Y compris en été, merci l'air conditionné), un flacon ne me dure en général que quelques mois.

Le seul truc, c'est que c'est alcoolisé, donc je me demande toujours si cela pourrait me jouer des tours dans le cas où je me retrouverais à souffler dans un ballon.


lundi 19 décembre 2016

A ma droite le thé, à ma gauche le pisse-mémé

(Oui je sais, ce titre ne fait pas dans l'originalithété)
(J'aimerais t'y voir à trouver des titres depuis plus de 10 ans, tiens !)

Avent-2016-J18--19.jpg
Je finis par me demander si les concepteurs de mon calendrier de l'Avent n'ont pas réfléchi à quel jour tombait chaque date, parce que c'est quand même incroyable comme tout tombe bien.


Hier soir par exemple, dimanche de glande devant une série télé avec un pisse-mém- ...pardon, une infusion aromatique, que je n'avais jamais goûtée.
A dire vrai, je n'avais même jamais fait gaffe que le Palais des Thés vendait "une collection d'infusions originale associant des plantes reconnues pour leurs bienfaits à des ingrédients naturels et aromatiques comme les fruits et les épices". La lacune est désormais réparée puisque j'ai eu l'occasion de goûter le mélange verveine-orange-menthe "aux vertus relaxantes et apaisantes". Et j'ai beaucoup aimé.

Je ne bois que rarement de la verveine seule (A part celle qui vient du potager de ma Tatie, qu'elle ramasse et fait sécher elle-même, garantie sans OGM) (Trop rarement, malheureusement) parce que * 'tention raison hautement logique * ça a trop goût à plante. Bon ça va, ne te moque pas.
Ici, on sent toujours la verveine mais la petite pointe de menthe et le zeste d'agrumes font un bon contrepoint, c'était tout frais et tout léger, juste bien avant d'aller se coucher.


Aujourd'hui, lundi.
Tout est dit. J'avais besoin de réconfort et de soutien moral pour emmener avec moi au turbin... J'ai eu le Thé du Hammam que je connais bien et que tu le sais, j'adore.

Un mélange de thé vert de Chine et de saveurs orientales - rose, datte verte, fruits rouges et fleur d'oranger - dont l'odeur me donne irrésistiblement envie de loukoums et de baklavas.

De quoi se réchauffer un peu le coeur en cette funeste journée où il fut déjà dur de se lever, mais où il est encore plus dur de se coucher tandis que le péril orange est désormais officiellement le président du monde, et qu'un taré au volant d'un camion a tué 9 chalands innocents sur un marché de Nowel allemand.

Je pense que je vais mettre un peu de rhum dans mon thé, ce soir...


dimanche 11 décembre 2016

Petit goûter de décembre (2)

Avent-2016-J11.jpg
J'aurais bien envie de te dire que celui-là est moins calorique que le précédent, mais en fait je ne suis pas très sûre.

Une mandarine (Ou clémentine, je t'avoue que je ne me souviens jamais de laquelle est sans pépins) ça peut encore aller, mais une boîte entière de petits canelés surgelés, à 275 calories les 100 grammes, je me demande...
(Oui, l'autre jour j'ai fait une razzia chez Picard, tu es observateur lecteur de mon coeur) (Et donc, je confirme notre divergence sur la notion de portion: 9 mini-canelés c'est JUSTE BIEN pour le goûter d'un seul tubercule)

Et sinon Patate, c'était bon?
Alors oui, mais bof. Contrairement aux macarons surgelés où franchement on dirait des frais, si tu n'as jamais mangé de canelés, va te faire voir chez les Bordelais ne commence pas par ceux de chez Picard, car ils sont plutôt moyens. Ils ont cependant le mérite d'être facilement à portée de main, vite cuits, et de bien se laisser manger tièdes au sortir du four avec une tasse de thé.


Comme par exemple, le rooibos des vahinés qui embaume le Patat'home de cette douce odeur de sucre vanillé en sachet, qui me rappelle immanquablement ces dimanches de fête où Maman Patate faisait des crêpes et où Petite Patate avait l'immense responsabilité de les sucrer au mélange fin-vanillé (Alsa exclusivement, les sachets jaune pisseux, tradition familiale), avant de les rouler sans en bouffer la moitié et de les aligner en rang par 12 empilés façon Jenga toujours sans en boulotter la moitié.

Qui dit "rooibos" dit "pas de théine" donc parfait pour la fin de journée.
Un délicat mix d'amandes et d'arôme de vanille avec des pétales de souci pour faire joli. Rien de franchement original mais ça sent VRAIMENT comme quand tu ouvres un sachet de sucre vanillé, et perso j'adore ce voyage en enfance.

Hasard du calendrier ou alignement favorable des planètes, pour l'instant elles tombent drôlement bien, mes surprises de l'Avent.


Et sinon, pour lutter contre le blues du dimanche soir, en cette semaine de pic de pollution (Oh la bonne excuse pour ne toujours pas reprendre la course à pied, Patate Pourrite!), je te partage ci-dessous mon fou-rire du week-end: la chanson de Frédéric Fromet sur la mesure phare de la semaine écoulé, la circulation alternée.

Frédo, décidément je t'aimeuuuuuh.

(En plus J'ADORE les lac du Connemara, c'est ma chanson préférée de Patate bourrée qui fait du karaoké)


dimanche 04 décembre 2016

Pataterie pas prévue

Avent-2016-J4.jpgPour ma Pataterie de l'Avent n°4, j'avais prévu de te parler de ça ===>

Le rooibos de Nowel, de son petit nom "Numéro 25", que je connaissais déjà car c'est une des valeurs sûres de fin d'année du Palais des Thés depuis pas mal de temps, et que tu me connais: j'adore les pisse-mémé de saison.

Je ne sais pas trop ce que je t'aurais raconté à part ça, seulement voilà... 2016 sera décidément une année pourrie jusqu'au trognon de pomme, mon cher Isaac car aujourd'hui, Gotlib est mort.
Et j'ai envie de me rouler en boule sous mon plaid et de pleurer.

Gotlib.gif
Après Cabu, c'est encore un petit bout de mon enfance qui s'en va.

Nul doute que je ne suis pas la seule à avoir appris à lire dans les Pilote (Mâtin, quel journal !) de la génération précédente, à m'être initiée au jeu de mots foireux au fil des Rubriques à Brac et des Dingodossiers (Je me souviens encore de cet immense kif au moment de comprendre les remontrances à Herbert Dogne, gentil cancre au nom si bien choisi), ni à avoir ricané bêtement devant les bites géantes que Gotlib savait si bien semer dans ses planches, entre deux moments d'intense poésie.

Je ne sais plus trop ce que j'avais prévu de bloguer ce soir, mais je sais ce que je vais faire là tout de suite: ressortir mes albums de BD (Quasiment les seuls que je possède, d'ailleurs, moi qui ne suis pas tellement branchée "histoires dessinées") et pleurer un bon coup sur cette grande plume qui s'en va.


mardi 11 octobre 2016

Les maths me manquent

Bonjour, je m'appelle Patate...
Bonjour Pataaaaaaate !
...Et vous allez tous penser que je suis une grande masochiste.

Tout a commencé l'an dernier * Procrastino-Potato powaaaaaaaa * lorsque j'ai passé les environs du Nouvel An 2015 sur mon canaprout (jusque là, normal), lovée sous un plaid avec Miss PotatoCat (là aussi, rien que du très habituel), à regarder des vidéos... de mathématiques.

Si tu t'en souviens bien, je l'avais même twitté.
Hashtag PersonneFolle.

Mic-Maths.jpg
J'ai ainsi découvert la chaîne YouTube de Mickaël Launay, alias MicMaths, à laquelle je me suis illico abonnée, dans un grand élan de nostalgie.

Ouais paske tu ne le sais peut-être pas mais à l'école, sans être un génie, Petite Patate adorait les maths. Même que parfois, la Patat'adulte qu'elle est devenue se dit qu'au lieu de se (laisser) convaincre que c'était un truc pour les génies (ou les garçons), elle aurait pu en faire quelque chose de vraiment bien. Et que quand c'est expliqué comme ça, les maths, c'est vraiment sympa.

Bref, je suis abonnée à MicMaths.
Et je t'invite à en faire autant si tu as envie de te faire un trip down Memory Lane, ou de te réconcilier avec une bête noire remontant à ta scolarité. Exemple : le théorème de Pythagore.

L'histoire aurait pu s'arrêter là si je n'avais pas un jour mis le nez dans les devoirs de mon petit-neveu-plus-si-petit pour me rendre compte que * horreur, malheur et stupéfaction * je n'étais plus foutue de poser une division à 2 ou 3 chiffres. Enfin la poser, si : je savais encore dessiner une potence, quand même. Mais la résoudre...
Vachement gênant quand tout le reste de la famille t'a vendue à cet enfant comme la fortiche en maths qui allait lui faire expédier les devoirs en trois coups de cuillère à potkémon pour retourner se coller à sa DS.
Heureusement, c'est pour se tirer de situations embarrassantes comme celle-là qu'on a inventé les méchants gros z'yeux et les "c'est plutôt à toi de m'expliquer comment on fait, sinon comment je sais que tu as compris ton cours, mmmmh ?" bien narquois.

C'est aussi pour ça qu'on a inventé Google.
Bref, je suis tombée sur une 2ème chaîne YouTube pour masos qui s'appelle Maths et Tiques et sur laquelle Yvan Monka te refait toute la scolarité secondaire de la 6ème à la terminale comme peut-être jamais ton prof de maths n'a su te l'expliquer à l'époque, occupé qu'il était à dompter 30+ gamins qui n'en avaient rien à cirer. C'est gé-nial.

Accessoirement, c'est aussi un très bon outil si tu t'intéresses un peu aux devoirs de tes enfants mais que tu commences à être bien largué(e) quand il s'agit de les aider/surveiller.

Ci-dessous en cadeau, la division euclidienne.
Et le reste. * rires *



- page 2 de 10 -