Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Bricolage

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 17 décembre 2012

Tag' à ta gueule à la récré !

La semaine dernière, j'ai été taguée.

Ça faisait looOoongtemps que ça ne m'était pas arrivé.
oO0 (Faut dire aussi qu'avec ce que tu blogues, Patate...)

Mais bon, du coup, je me suis dit que j'allais participer avant la nouvelle année. Avant la fin du monde, même ! Alors voilà, mes 10 réponses à mouah...


1 - Chemise de nuit ou pyjama ? (ou autre ?)

Dans le temps, je t'aurais dit "nuisette" sans hésiter, mais depuis, Zorro le célibat est arrivé hé hé, sans s'presser hé hé et... le pyjama en pilou-tout-doux avec lui.
Parfois même le pyjama et les chaussettes ET le chat, quand il fait vraiment trop froid.
"Autre", je le réserve pour les nuits de canicule estivale ou en cas de visiteur nocturne (Mais ça, Miss PotatoCat n'aime pas, car alors elle se fait virer de la chambre à coucher).

2 - Que sais-tu faire de tes 10 doigts ?

Pas autant que je le voudrais.
Je tricote des écharpes (Point mousse, rectangulaires, pas compliquééééées) (Enfin là, je songe à me lancer dans un bonnet, mais je ne sais pas si j'y arriverai, malgré tous les conseils de Mnêmosunê), je fais un peu de canevas (C'est à dire que j'en ai deux, calés à la moitié depuis environ... 6 ans). Ah, je fais très bien crever les plantes vertes aussi, je n'ai même pas besoin de tous les doigts.

(NdT : y a d'autres trucs que je fais très bien sans avoir besoin de tous les doigts, mais chuuut... Sait-on jamais que les enfants ne soient pas encore couchés !)

Je sais également poser du carrelage mural... Et de cette expérience j'ai retenu une chose : les petits croisillons en plastique à poser entre les carreaux le temps que la colle sèche, c'est in-dis-pen-sa-ble; crois-en le tubercule qui pensait s'en dispenser et s'est retrouvé, tel l'apprenti sorcier en lutte contre les balais, à tenter d'empêcher de glisser TOUS LES CARREAUX A LA FOIS !

3 - Quelle série regardes-tu/apprécies-tu en ce moment ?

Sans grande originalité, The new girl (Actuellement saison 2 en cours aux Zuess) (Jess me tape un peu sur le système, tout en me fascinant irrésistiblement) et 2 broke girls (Saison 2 itou)... J'adore !!
Je reste également fidèle à How I met your mother et The Big Bang theory, m'enfin tout cela commence gentiment à s'essouffler.
Enfin, je téléch... j'attends patiemment l'occasion de regarder en-une-seule-fois-en-marathon la dernière saison de Fringe (Sniff sniff sniff) et de Gossip Girl, toutes deux actuellement en cours de diffusion dans le pays joyeux des scénaristes z'heureux.
(Pas ceux qui bossent pour Luc Besson, donc...)
Ah, et on m'a conseillé Homeland, aussi, mais je n'ai pas encore attaqué.

4 - As-tu une réplique de film que tu trouves géniale et que tu ressors souvent ?

Je ne vous jette pas la pierre, Pierre.
C'est automatique, je redouble le "pierre", le Splendid m'a tueR...

5 - Si tu pouvais avoir un seul pouvoir magique, lequel ?

Comme précédemment mentionné (M'enfin je te pardonne de ne pas t'en rappeler, c'était il y a looOoongtemps) (Du temps où je me faisais taguer, quoi), j'aimerais un double pouvoir de télépathie et d'invisibilité, pour surprendre les méchants, combattre le mal, faire triompher le bon droit, tout ça tout ça ... Et accessoirement découvrir ce que pensent et disent les gens en vrai, sur moi, quand ils s'imaginent que je ne les entends pas.
Je crois que je serais certainement très déçue par certains, mais au moins je saurais sur qui je peux compter ...Et je pourrais facilement me venger, hé hé hé * Patate Pourrite Powaaaa *

6 - Ton dernier film vu au ciné, en vrai, pas en DVD ni sur l'ordi ?

Une daube : Loopers.
(Tellement daubesque que je l'avais twitté)
Parce que la salle du James Bond était pleine et la séance suivante aussi ! (Du coup, je n'ai toujours pas vu Skyfall) ... Je confesse aller de moins en moins au ciné, vu le prix des places et l'état des fauteuils et la connerie du genre humain.

7 - As-tu déjà eu envie trèèès fort de coller une bonne tarte à un collègue... ?

Oui. Plusieurs fois.
J'ai toujours réussi à réprimer cette envie (La faute à mon surmoi surdéveloppé), que j'ai malheureusement souvent transcendée en crises de boulime ("Baffrer au lieu de baffer", c'est ma devise) (NdLBdT : damned, t'aurais mieux fait de la baffer !) (NdT : NdLBdT = Note de La Balance du Tubercule)

8 - Tu es invité à une soirée déguisée, impossible de te défiler, quel costume envisages-tu ?

Fastoche : Catwoman.
Slim noir, j'ai; T-shirt noir, j'ai; bottes noires, j'ai; smoky noir façon trois ombres dans un oeil de chat, je sais faire.
Sans oublier mon serre-tête noir avec petites oreilles de chat en peluche accrochées dessus. Rouges, les oreilles, parce que personne n'est parfait (Et qu'à la base je crois que c'étaient plutôt des esgourdes de diablesse). Mes vêtements normaux et un accessoire qui a dû me coûter dans les 3 € 50 chez Gifi il y a quelques années (Et largement amorti depuis)... En gros, c'est torché en 15 minutes, ça ne te coûte rien, et si tu enlèves le serre-tête, tu peux rejoindre ta soirée en transports en commun sans te taper la honte éternelle façon Bridget Jones en costume de Bunny Girl.

9 - A un parent d'élève qui te demande avec agressivité "M'enfin les enfants sont donc pas surveillés ?" parce que, en classe, bichon (monté sur ressorts) a pris le doigt du voisin dans l'oeil en se retournant alors qu'il était censé se concentrer sur son exo, tu penses que répondrais quoi, là, spontanément ??

Non monsieur. Pendant qu'ils font leurs exercices avec tout le calme et la bonne éducation inculqués par leurs parents, je fais mes ongles en feuilletant Cosmo, que croyez-vous donc ?!

10 - Au réveil, c'est tout blanc dehors ! Ta toute première réaction ?

1ère pensée : ooOOoooh, il neigeuuuuuh ! * sourire d'enfant émerveillé *
2ème pensée : oh merde, ça va encore être la galère pour rouler.
3ème pensée : j'espère que la chaudière ne va pas péter comme l'an dernier.
4ème pensée : merde, j'aurais dû ré-imperméabiliser mes bottes au lieu de procrastiner.

Et maintenant, pour que ce tag vive, il faut que je trouve 10 nouvelles questions et que je le transfère à dix personnes. Ouais non mais alors là, tu rêves Herbert Mimi ! (Ah c'est donc pour ça le nom de ton blog !)

Je reprends les mêmes questions et je tague les 10 premiers qui mettront un commentaire. Et toc !
oO0 (Et après tu te plains que personne commente jamais, Pataaaaaate !)


lundi 20 septembre 2010

Dispositif anti-chat made in Cely

Keuwaaa, tu ne connais pas Cely ?
Alors c'est une bouteille de lait fille que j'aimais troOop son blog quand elle n'avait pas la flemme d'en tenir en tenait un, et qui accessoirement est dotée tout comme moi :

  • - d'un chat
  • - d'un appart en hauteur
  • - de l'idée aussi sotte que grenue d'aérer le 2ème sans risquer la vie du 1er...


Sauf que Cely, c'est pas une Bricolo-Potato : quand elle s'y met, c'est du costaud ! Et comme je l'ai harcelée sans pitié * Patate Pourrite Powaaaa * elle a accepté de jouer les guest stars pour nous le bloguer, je lui cède donc le micro.
* Tous en choeur * Merci Ceeeeeely!


Les propriétaires de chats le reconnaîtront, il y a 12 milliards de conneries que ces p’tits fripouillards sont prêts à faire pour nous compliquer la vie. Alors l’Homme, dans sa grande ingéniosité, mobilise toute sa créativité en riposte. Rira bien qui rira le dernier (ok, affirmation rhétorique, on est bien d’accord que même si le rire est le propre de l’homme, c’est toujours le chat qui rit le dernier…)
Bref, ma principale inquiétude étant liée à l’équation chat + fenêtre = gargl, j’ai passé quelques temps à chercher la solution idéale pour ouvrir mes fenêtres sans danger. Etant entendu que SI (!) un chat est capable de sauter par la fenêtre du 3e étage, et que c’est d’ailleurs la 1ere cause de mortalité du chat d’appartement.

L’option 1 paraîtra évidente à toute personne dépourvue de chat : aérer les pièces les unes après les autres et enfermer le chat dans la pièce aux fenêtres fermées.
En théorie c’est facile. En pratique ça veut dire résister aux yeux pleins de guimauve de la bête pendant que l’on referme la porte. Ca veut dire aussi s’exposer à tout un tas de grosses conneries en représailles (représailles pouvant aller jusqu’au pipisurleli en cas de sentence prolongée). Et surtout ça veut dire renoncer au plaisir ô combien plaisant de la soirée d’été sur canapé, le chat sur les genoux et une glace en main pendant qu’une petite brise vient rafraîchir la pièce surchauffée. Option 1 rejetée.

L’option 2 consiste à faire appel à la sagesse des autres. C’est à dire à surfer sur les sites d’animalerie à la recherche du dispositif de sécurisation de fenêtres.
Alors autant le dire tout de suite, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Déjà ça coûte la peau du cul, mais surtout le dispositif qui convient à la forme précise des ses fenêtres n’est pas forcément facile à trouver. Bref j’ai cherché pendant des lustres et j’ai rien trouvé de concluant.

Option 3 : prendre les choses en main et faire du sur-mesure.
En plus, pour les nullasses en travaux manuels comme moi, ça fait beaucoup de bien à l’égo en même temps qu’au porte-monnaie. Voici donc ma solution personnelle à l’équation susmentionnée : fenêtre+chat = window cat protector (tadaaam)
J’avais besoin de quelque chose d’amovible et de non invasif sur la façade de l’immeuble, j’ai donc décidé de fabriquer un cadre en bois sur lequel serait fixé un grillage léger (ni un filet, ni un truc trop occultant et épais), à placer dans l’encadrement de la fenêtre ouverte.
Je ne suis pas peu fière du résultat, alors Madame Patate m’ayant proposé de vous le présenter ici, je m’exécute (Note du Tubercule : quand je vous le disais que je l'ai harcelée !). Les bricoleurs du coin vont bien se marrer, enjoy messieurs dames !


window_1-Mesures.jpg1- Prendre les mesures de l’encadrement de la fenêtre ouverte
(au niveau du petit renfoncement sur lequel s’appuie la fenêtre une fois fermée).


2- Chez son magasin de bricolos préféré, choisir des tasseaux de bois solides mais pas trop épais. Les mêmes que vous prendriez pour un cadre. Les miens font 3cm de largeur et 1,5cm d'épaisseur. La découpe est généralement gratouïte, pas la peine de choisir une découpe en biseau, sauf si vous êtes plus malins que moi et que vous savez comment fixer ça.

window_3-Clou-Vis.jpg3- Choisir des clous ou des vis à bois (attention à prévoir une longueur supérieure à l’épaisseur du tasseau hein, sinon ça sert à rien… Oui, c’est du vécu !). La quichette que je suis n’a aucune idée de ce que les conventions du bricolage recommandent dans pareil cas, alors j’ai essayé les deux, clous et vis. Conclusion : les vis me paraissent plus adaptées mais les miennes ont explosé le bois, j’ai dû prendre un diamètre trop grand. Ceci dit ça tient bien quand même.
Les clous sont plus galère à planter, surtout quand on ne dispose que du sol du salon pour exécuter la manœuvre, et il en faut plusieurs pour que ça tienne. Je dirais que si le conseiller du magasin est plus doué que le mien, il devrait pouvoir conseiller les vis qui vont bien, auquel cas les vis c’est ‘achement plus pratique.

4- Choisir un grillage à fixer dessus. Je pense que qu’un filet en fil de pêche ou quelque chose d’approchant devrait suffire. Mais moi j’ai pas trouvé, tout ce qu’il y avait, c’était un grillage blanc en plastique. (= découpable aux ciseaux, parfait !). Un peu épais mais pas occultant.

5- Rapporter tout ça à la casa et assembler les tasseaux. Ne pas s’énerver.

window_2-Mesures.jpg

6- Découper le grillage aux mesures du cadre (prévoir un peu plus grand, ça facilite la prise en main pour tendre le binz). Commencer par un côté étroit, c’est plus facile.
Fixer solidement le grillage bien à ras avec de la grosse ficelle ou bien avec les trucs en plastique généralement fournis avec le grillage. Puis passer au côté opposé, bien tendre le grillage et recommencer l’opération. Découper ensuite ce qui dépasse puis passer aux côtés larges.

window_4-Fenetre.jpg7- Et voualaaaa, finito : vous avez entre vos mains expertes et fières un window cat protector fait maison.

Félicitations !


Alors évidemment il ne faut pas laisser le chat sans surveillance avec ce truc devant la fenêtre, c’est loin d’être suffisamment stable pour résister aux assauts d’un félin décidé à le faire tomber (A proscrire la nuit aussi, donc).

L’idée c’est de tout de même pouvoir ouvrir les fenêtres tout en vaquant à ses occupations dans les parages. Comme ça ne PEUT PAS tomber à l'extérieur, si ça se casse la goule, c'est sur le chat (Note du Tubercule : bien fait !) qui détalera, vous laissant le temps de sécuriser l’endroit.


Au niveau du bilan : pour deux fenêtres de 140x75 cm, j'en ai eu pour 18€, clous et vis compris, le plus cher étant le grillage.
Entre achat des fournitures et bricolage, ça m’a pris une après-midi et un début de soirée. Sachant que j’ai tout de même deux mains gauches.

J’espère ne pas avoir trop barbé les non félinophiles et que les autres y trouveront matière à inspiration.
(Note du Tubercule : oh que oui !! Mais dis heuuuu... le kit anti-procrastination, dans ton magasin de bricolos ils le vendent à quel rayon ? ;-) )

Si les bricolos ont de bonnes idées pour pallier mes lacunes hein, qu’ils ne se privent point…


(Bon, c'est pas tout ça : qui est avec moi pour harceler Cely jusqu'à ce qu'elle se remettre à bloguer ?)


lundi 16 août 2010

Bricolo Potato sauve le yucca

(Sauuuuuve l'univeeeers le yuccaaaaaaaa)

Parce que yucca + pitichat = plante crevée avant la fin de l'année.

Et y en a marre des plantes crevées !! (Je songe à me le faire imprimer sur un T-shirt) Pour UNE FOIS qu'autre chose qu'un cactus Ikea daigne survivre dans le Patat'home - et pitié, ne me dites pas que le yucca est de la famille des cactées, sinon je vais pleurer - ça méritait un petit effort pour le sauver des griffes (Et du museau fouineur) (Et des petites pattes gratteuses) de mon tigron de salon...

(Les cactus, Miss PotatoCat n'est pas con, elle a vite compris qu'y toucher égalait "bobo-papatte". Ma princesse leur fiche ainsi une paix royale !)

Ami lecteur, si tu es comme moi incapable de te faire obéir de ton chat, que tu refuses de le mettre en contact avec des répulsifs à la toxicité mal évaluée, et que tu n'as pas non plus l'intention de monter la garde 24 heures sur 24 devant ton * insère ici la plante verte de ton choix * avec un pschiiit de flotte à la main, ce petit atelier travaux manuels / recyclage devrait t'intéresser.

Le but c'est d'empêcher l'accès du félin à la terre qui est dans le pot, et de rendre beaucoup moins facile/amusant l'accès au tronc de la pauvre plante.


Comme matériel, il te faut :

  • - de quoi écrire
  • - une paire de bons ciseaux ou bien un cutter
  • - de quoi mesurer le diamètre de ton pot (à la louche hein ! Patate-greluche a utilisé une ceinture ;-) )
  • - une assiette ronde (Les ceusses qui comme moi parlent couramment le Ikea reconnaîtront la série Dinera) si ton pot est rond. S'il est biscornu, tu te démerdes, la Patate ne peut rien pour toi !
  • - un carton évidemment plus grand que le diamètre de ton pot préalablement mesuré à l'aide de ton matériel de précision (Les ceusses qui comme moi parlent couramment aux livreurs de pizza vivant dans une hutte, reconnaîtront la provenance dudit carton)



Etape n° 1 :

Après avoir mesuré le diamètre de ton pot de fleurs, tu reportes cette mesure sur le carton, un petit trait en haut, un petit trait en bas. Si ton carton est porteur d'impressions publicitaires, tu fais ça sur le côté imprimé (Sauf évidemment si la déco kitsch te plaît).

Puis tu poses l'assiette sur le carton, bien centrée entre les deux marques, que d'ailleurs sur cette photo on ne voit pas, damned, c'est bien la peine que Patate se décarcasse à décharger sa carte SD !!

carton-1.jpg

Etape n° 2 :

D'un geste assuré, tu traces un rond sur le carton. Touuuut autour de l'assiette, bien collé aux rebords. Si tu as réussi à ne pas casser ta vaisselle jusque là, c'est bien. Un conseil de Calamity Patate : range la !!

Tu notes que le cercle ainsi tracé a un diamètre plus petit que ton pot ?
Si oui, c'est bien, ami lecteur tu es observateur. Si non, c'est que tu as a) les yeux pleins de caca ou b) pris une assiette trop grande, mais c'est pas grave, ça marche aussi, c'est juste un peu plus ch... au découpage.

Car donc oui, tu vas découper bien proprement autour du cercle que tu viens de tracer (ou à l'intérieur, c'est selon), en prenant bien garde de toujours respecter la même distance, celle que tu as mesurée au départ entre la marque correspondant au pot, et le rond correspondant à l'assiette. Oué bon, c'est un peu nébuleux comme explications, mais en vrai c'est pas très compliqué.

carton-2.jpg

(Note que je me suis emmerdée comme ça parce que je n'avais pas de compas géant sous la main, et que je ne l'ai pas non plus dans l'oeil - le compas, ha ha ha - pour tracer un cercle à main levée, sinon j'aurais laissé mon assiette dans le placard où elle ne risquait rien)

Etape n° 3 :

Tu découpes un trou au centre de ton rond en carton qui permettra de laisser sortir le tronc de ton yucca. 'Tention ami lecteur, là c'est délicat : le trou doit être assez large pour que tout le tronc y passe, mais pas trop large, sinon c'est la patte du chat qui y passera, et je rappelle que c'est précisément ce qu'on veut éviter.

Tu te rends compte du problème là ?
Tu es fort alors, moi il m'a fallu arriver devant la plante verte pour réaliser que je ne pourrais enfiler mon truc en carton ni par le haut (Bicoz' large feuillage) ni par le bas (Bicoz pas de pot, y a le pot) et en arriver à la conclusion, après 2 bonnes minutes de secouage de neurones, qu'il fallait rajouter une savante découpe.
Matérialisée par la flèche, là...

carton-3.jpg

Etape n° 4 :

Tu te démerdes pour ouvrir le bidule en carton sans tout déchirer, et tu le déposes délicatement sur les rebords du pot de fleurs. Ô merveille entre les merveilles, tu ne t'es pas plantée dans les mesures, et ça donne ça...

carton-4.jpg

Satisfaite et ravie, tu te lances ensuite dans le blogging de tes exploits, prenant pour prétexte la nécessité de partager cette formidable méthode avec tous les esclaves humains de félins propriétaires de chats qui craignent pour leurs plantes vertes.

(Car oui, ça marche du tonnerre !!)

La vérité ?
Tu te la pètes tellement que tu vas ex-plo-ser si tu ne viens pas te vanter devant les 3 lecteurs que ça peut éventuellement intéresser :-)


mardi 13 juillet 2010

R. I. P. le fourmi

Calamity Patate a encore frappé...

Mon pov' micro-ondes est décédé.
Il avait pourtant vaillamment résisté aux mauvais traitements travaux, la minuterie / arrêt automatique cassée n'étant qu'une séquelle somme toute bénigne, malgré des dommages collatéraux parfois spectaculaires, je le croyais parti pour durer... Et puis non.

Ce fut la triste surprise de l'autre soir : au lieu de mettre le bazar en route, le bouton du minuteur m'est resté dans les doigts. Oui oui, comme ça, je vous interdis d'insinuer que j'aurais forcé dessus comme une brute !! (C'est le plastique t'façon, c'est pas fantastique !)

DSCN3514.jpgJ'aurais pu m'effondrer de chagrin (ou de faim !!), mais en bonne fan de Grey's Anatomy, Dame Patate a sorti ses z'instruments de chirurgie, pratiqué une réanimation intensive et réussi à maintenir un semblant de vie dans la machine : on a sauvé les fonctions vitales !

Bon, évidemment, au prix de pas mal de sacrifices ...
Comme une pince multiple dégueu à manipuler pour faire la cuisine, et un début de tendinite au poignet patatesque.


Je me demande si je ne devrais pas quand même racheter un fourmi...
(Keuwaaaaa ? Que j'aurais fait exprès pour ne pas avoir à finir de le nettoyer ? Pfffff comme si c'était mon genre...)


samedi 19 juin 2010

Patate passe sa vie aux toilettes

Et c'est pour ça qu'elle ne blogue plus.
oO (Vous y croyez là, à l'excuse bidon ?)
oO (Nan paske si je voulais, j'ai le wifi jusque dans les wécés !)

N'empêche que ces derniers temps, je passe de longs moments aux toilettes.
oO (Oh l'autre hé, tu vas voir qu'elle va nous bloguer sa constipation !!)


Meuh non, il ne s'agit pas de troubles du transit intestinal. Faut-il le rappeler, Patate est une princesse, elle ne fait pas caca voyons ! :-) Mais pourquoi stationne-t-elle donc ainsi tous les jours aux wécés ?

Une grille de mots fléchés ?
Un Cosmo à terminer ?
Parfois, mais pas que...


En fait, tout ça c'est la faute du pitichat !!
Miss PotatoCat a grandi (Bientôt 1 an, que ça pousse vite ces z'enfants !), elle s'est (Dieu merci !) un peu calmée et a cessé de me faire courir tous les jours dans les escaliers, mais voilà qu'elle vient d'instituer un nouveau rituel : la bestiole attend que je pose mes fesses sur les toilettes pour sauter sur mes genoux.

Ben quoi Pataaaaate, t'as qu'à la chasser !

Impossible, ami lecteur, impossible !
A peine grimpée, la petite fourbe lance l'offensive de charme : et que je ronronne comme un mini-moteur diesel, et que je te pattoune sur le gras du cuissot, et que je me love dans le creux des genoux, et que je frotte affectueusement ma tête contre la main qui vient la gratouiller, et * rrr * et * rrr * et... la Patate se retrouve coincée aux wécés !
Au risque de me faire moquer, j'avoue que j'ai rarement le coeur d'interrompre ces moments de gros calins. Du coup, ça peut facile durer 10 minutes, cette histoire-là !

Pas très crédible - ni très glamour - comme excuse pour arriver en retard le matin au boulot, et pourtant...



Autre raison de passer sa vie aux toilettes, ma nouvelle cuvette !
Je vous l'avais twittée, la voici enfin bloguée. Petit photo-montage avant-après : y a quand même du mieux, avouez...
(Miss PotatoCat en est fan, en tout cas)

cuvette-avant-apres.gif

Fournie par l'enchanteur Leroy Merlin (Après moultes péripéties paske c'est pas des flèches sur la gestion des commandes, les p'tits gars), sur une idée de Miss Fricadelle et installée par mes blanches mains de Bricolo Potato.

Alors les gens, mes gogues, ils sont pas beaux ?


- page 1 de 2