oO0 (Elle est toujours vivante, la Patate ?!)

Nous sommes le 8 mars, et comme chaque année, revient la fameuse "journée de lafâme" avec son cortège de blagues lourdes et misogynes à base de ménage/repassage et autres corvées évidemment féminines * soupir * dont exceptionnellement tu seras dispensée chérie, parce que c'est ta fête aujourd'hui, c'est la, c'est la, c'est la salsaaaaa du démoooon ! assorties de leur traditionnel "Oh ben ça va, c'est de l'humour quoi, si on peut même plus rigoler..." * gros soupir * voire du toujours très tendance "Quelle mal baisée celle-là !" * énorme soupir couvrant les rires bien gras * une fois que tu as le dos tourné.

Je n'en reviens pas que depuis cette blog-note de 2012 que je te dépoussière pour l'occasion, rien, absolument RIEN n'ait vraiment changé.

Combien de temps encore va-t-on s'enquiller des réflexions stupides sur comment c'est trop injuste parce qu'il n'y a pas de journée de l'homme on a vraiment trop de la chance nous les meufs ? Des "voeux"débiles envoyés par mail, bricolés sous Paint sur fond de talon aiguille, de Hello Kitty neuneu, de tube de rouge à lèvres ou de bouquet de roses ?
Des newsletters commerciales qui te vantent un shampooing, un déo ou un aspirateur à toi, lafâme dont ils n'ont pas oublié la journée ? Des devantures de magasin habillées de rose - what else - spécialement pour l'occasion et des pseudo-événements marketing "rien que pour nous les filles" ?
Des reportages au JT sur "ces femmes qui font un métier d'homme" ? Face de Bouc qui te propose de "fêter la parité dans le monde entier"... Comme si on l'avait jamais atteinte !
Combien de temps, purée ?!

Je propose de rebaptiser le 8 mars la journée de "la ferme".
Parce que c'est ce que j'aurai sur le bout de la langue toute la sainte journée.

C'est ce que j'aurai envie de répondre au collègue lourdingue qui me souhaite ma fête et ironise que la vaisselle pourra bien attendre à demain; c'est ce que j'aurai envie de répondre à la pintade toute ravie que son chéri lui ait offert une rose spécialement aujourd'hui "et en plus tu sais, ce soir il va cuisiner ex-près"; c'est ce que j'aurai envie de répondre, enfin, à la tripotée de neuneus qui m'envoient leurs e-voeux... En leur suggérant au passage de laisser tomber les visuels cul-cul-la-prale-rose-et-girly pour au moins utiliser une image qui soit raccord avec le vrai thème de cette journée.

Je ne sais pas moi.
Un gros plan de foufoune excisée ?
Une femme battue avec la tronche explosée ?
Un comparatif de fiche de salaire homme - femme pour le même poste ?
Un truc qui soit raccord avec ce qu'est vraiment cette journée : celle des DROITS des femmes. Pas une "fête", pas une bonne occase pour vendre des robots ménagers, une de ces "journées" de sensibilisation dont on aimerait bien se passer.

Tu souhaites leur fête aux séropositifs, le 2 décembre, toi ? Ben voilà ... Alors le 8 mars, tu es gentil, tu te la fermes et tu réfléchis à pourquoi selon toi, on a décrété qu'il y avait besoin d'une journée internationale des DROITS de la femme.