Patate Annonce n° 1 : je suis définitivement désintoxiquée du Coca.

Lapin-Cretin-Coca-Zero.gifJe pense qu'après plus de 32 mois sans la moindre goutte, on peut me déclarer définitivement en rémission de cette addiction.
Bon. L'honnêteté m'oblige à confesser une rasade dans mon rhum, une ou deux fois, quand vraiment, le mojito était trop dégueu pour être consommable (Car oui, cela arrive de tomber sur de mauvais mojitos et on devrait sérieusement envisager une peine de prison pour les ceusses qui s'en rendent coupables), mais on est d'accord que un Cuba Libre par an, ça ne compte pas ?
La preuve, c'est que ce petit pas de côté ne m'a jamais fait replonger; dé-sin-to-xi-quée je vous dis ! Je suis archi-fière de moi. Et je ne vous en reparlerai donc plus, le sujet est clos.
La prochaine étape dans le "manger/boire mieux" serait de me désintoxiquer du gras et du sucré, en particulier le Nutella, mais là on est franchement mal barrés...


Patate Annonce n° 2 : j'ai jeté ces chaussures-ci.

Que je ne mettais plus depuis 2 hivers parce qu'elles étaient bien abîmées et même carrément toutes déchirées à l'intérieur (La doublure n'aura pas tenu entière un hiver entier, en fait), mais que je gardais * tous en chœur, refrain connu * "au cas où".
Au cas où, principalement, il me faudrait une paire de bottes fourrées encore à peu près présentables si on n'y regarde pas de trop près mais que je ne craindrais pas de pourrir le cas échéant.
Comme ce cas de figure semblait plutôt restreint, niveau probabilité (Un barbecue dans la boue en plein hiver ?) et ne s'était surtout jamais présenté au cours des deux dernières années que ces pauvres bottes avaient passées à accumuler la poussière et les poils de chat dans mon hall d'entrée, après des mois et des mois à buter dedans à chaque fois que je passais l'aspirateur pour finir par aspirer AUTOUR par pure flemme de me baisser, je me suis ENFIN décidée à les jeter (J'ai failli étouffer devant le nuage toxique qu'elles ont soulevé)
Prochaine étape : descendre à la cave pour récupérer leur boîte en carton que, bien entendu, je n'avais pas jetée non plus. Au cas où je ne sais pas quoi, mais "au cas où", quoi !


Patate Annonce n° 3 : je sais que toutes mes cartes sont arrivées, sauf deux.

Enfin, peut-être qu'elles sont arrivées à bon port, mais chez deux personnes à qui je n'ai pas encore eu l'occasion de demander des nouvelles. Vu ce qui s'est passé pour les autres, je penche pour cette hypothèse-là.
Nombre de cartes dont je sais qu'elles sont arrivées car la/le destinataire me l'a spontanément annoncé : deux. Nombre de cartes dont je sais qu'elles sont arrivées car après plus de 3 semaines j'ai fini par poser la question : tout le reste.
"Ah oui, la semaine dernière, je ne te l'avais pas dit ?!" ... Ce qui me console, c'est qu'on est apparemment tout plein à être per-sua-dés d'avoir envoyé un message alors qu'en réalité, il n'a jamais quitté l'intérieur de nos têtes.


Patate Annonce n° 4 : j'ai pris UNE bonne résolution pour 2016.

Mais je vous en causerai plus tard. Z'avez qu'à essayer de deviner, en attendant... ;-)