On ne peut pas dire que ça s'est bousculé au portillon pour ce dernier mékéssecé.

Il faut reconnaître que dans ma crainte que ce soit tellement trop facile de trouver, j'avais peut-être cadré un peu serré sur les pattes de Miss PotatoCat...
Du coup, vous aviez bien deviné que c'était un machin pour faire du sport, mais personne n'avait noté qu'à gauche de la lanière élastique (Oui oui, un élastique pour la gym), il y avait ... un cable électrique (Oui oui, un cable électrique pour faire du sport).

kessecete9.jpg
Début décembre quand la nuit a commencé à tomber super tôt, ton tubercule préféré s'est traîné chez Décathlon pour s'offrir la fameuse runlight : la lampe pectorale qu'ils avaient sortie l'an dernier (Enfin, l'année d'avant en fait, vu qu'on est déjà en 2016, comme le temps file ma brave dame), mais à ce moment-là elle ne rentrait pas dans mon budget.
(Ouais, mon budget est genre serré à 40 € près, c'est comme ça)

Je ne l'ai encore utilisée que quelques fois donc ce serait un peu prématuré de te donner un avis détaillé (Oh l'autre hé, comment elle se trouve la parfaite excuse pour pas bloguer !) mais pour l'instant j'en suis plutôt contente.
Et je suis encore plus contente de ne plus me choper mal au crâne ou des coups sur le nez à cause de ma lampe frontale qui n'était carrément pas adaptée à la course à pied (C'est un modèle écolo, à dynamo, donc bien lourd et encombrant).

Le seul truc, c'est que désormais pour justifier ma flemme, je ne peux plus prétexter qu'il fait trop noir pour sortir courir... Va falloir que je trouve une autre excuse. Damned !
:-D