(Meuh non je ne suis pas partie en vacances aux Z'états-Z'unis)
(Même si j'avais les moyens, je partirais avec qui, hein ?)

Ce mois de juin, en sus de plancher tous les matins, Patat'a passé toutes ses soirées à Chicago au lieu de bloguer ... En compagnie de pompiers beaux zé musclés (Ou pas, y en a des moches et des grassouillets). Et de policiers sexy, aussi.

Tout a commencé il y a quelques années à la fin des haricots de Docteur House.
Après avoir observé une période de deuil raisonnable pour le Dr Chase, sa coupe de surfer, sa voix de basse et son accent australien absolument craquant (La VO mes agneaux, la VO ! Y a que ça de vrai) (Et si tu causes pas l'anglais, tu la prends sous-titrée), j'ai découvert qu'il avait rebondi dans une nouvelle série : Chicago Fire.

Chicago_Fire_-_Jesse_Spenser_alias_Matt_Casey.jpgCheveux courts mais toujours aussi sexy, Jesse Spencer avait troqué la blouse blanche pour un équipement de pompier.

Chouette alors ! me suis-je exclamée.

Depuis Backdraft quand j'avais 15 ans, je ne me suis jamais vraiment remise du cliché du beau pompier plein de muscles et de bravoure, et j'étais ravie de retrouver Jesse (Toujours en VO rapport à sa voix trop graouuuu même s'il a carrément gommé l'accent, vu qu'il est censé être américain).

Lecteur de mon coeur (Enfin, lectrice, plutôt), je te présente Matt Casey ==>

J'étais d'autant plus ravie qu'il n'est pas le seul bôgosse de la série.

Chicago_Fire_-_Taylor_Kinney_alias_Kelly_Severide.jpgLaisse-moi te présenter Kelly Severide (Oui il a un nom de fille de la série Beverly Hills, on s'en fout c'est comme sur Kelly Slater, c'est über-sexy) ==>

Remets-toi, je ne t'ai même pas mis de photo torse nu !

Lui je t'en avais déjà parlé l'an dernier, alors que j'étais en train de me faire l'intégrale des saisons 1 et 2.

Taylor Kinney c'est son vrai nom, mais tu peux aussi l'appeler "Mister Gaga", puisqu'il est apparemment fiancé avec Lady Gaga, comme quoi on peut être beau à tomber et avoir des goûts de chiottes.

La saison 3 s'est achevée au mois de mai, ce qui explique qu'en juin, ta Patate préférée ait eu des soirées bien trop occupées pour bloguer, vu qu'elle aime bien attendre la fin d'une saison pour tout regarder d'un coup comme une grosse boulimique qu'elle est.
Maintenant je vais devoir ronger mon frein jusqu'à la saison 4 l'an prochain, mais du coup j'ai un peu de temps pour venir t'en parler.

Alors évidemment, Chicago Fire ce n'est pas que DEUX pompiers, hein !
Je te montre les bôgosses officiels de la série histoire de t'appâter. En réalité ils sont tout plein, ils ont de gros camions rouges qui font pin-pon et il y a une ambulance aussi. Et il leur arrive plein d'histoires toutes plus incroyables les unes que les autres, c'est du grand spectacle peu réaliste mais vachement bien filmé, avec du suspense, de l'action, de la bagarre et des histoires de fesses d'amour.

Pour résumer, Chicago Fire est à la caserne de pompiers ce que Grey's Anatomy est au centre hospitalier.
(C'est magnifique, je sais, tu peux me citer)


Je te causais en début de blog-note de policiers sexy, aussi, car quelque part dans la saison 2 j'ai découvert qu'un spin-off était né : Chicago PD.
(NdT : pas pédé hein, "pidi" comme Police Department) (La VO mes agneaux, la VO !!)

Chicago-PD.jpg

J'aurais pu m'en douter car le producteur n'est autre que Dick Wolf, auquel on doit la franchise des "New York" (VF) / Law and Order (VO) : sa spécialité c'est la série qui dure 10 ans et qui donne naissance à 2 ou 3 autres shows entretemps.
Avec des personnages qui se croisent et collaborent, vu qu'ils sont tous basés dans la même ville. New-York : les flics et les avocats, Chicago : les pompiers et les policiers.
(Minute nostalgie : avec Cro-N'ex on était super fans de NY : USV. J'ai totalement cessé de regarder quand on s'est séparés) (Et aussi, il paraît que Elliott Stabler a cessé d'y jouer, alors...)

La sous-spécialité de Dick Wolf, c'est de faire des crossover entre ses séries à succès : un épisode d'une série qui est "to be continued" dans l'autre.

C'est comme ça que j'ai découvert le poteau rose pot aux roses : un épisode qui laissait mes pompiers préférés dans un suspense et une tension dramatique insoutenables, et l'épisode d'après, oublié, comme si de rien n'était.
J'ai cru un instant être passée dans la 4ème dimension, et puis mon ami Gogole m'a obligeamment informée que les flics de Chicago qu'on croisait depuis quelques temps avaient désormais leur propre terrain de jeux. Wikipedzouille m'a même fait la liste de tous les épisodes crossover, si c'est pas merveilleux la magie de l'internet à condition de pratiquer la lecture superficielle et la mémorisation sélective, histoire d'éviter les spoilers.

En gros, j'ai passé mes soirées à me faire le duo Chicago Fire, saison N, épisode x - Chicago PD saison N-moins-1, épisode x (Même nombre d'épisodes par saison, même numérotation, ça aise, et respect de l'ordre de diffusion dans la semaine américaine, abracadabraaaa) pour être sûre de n'en louper aucun.
Exception faite du crossover vicieux où non seulement les pompiers commencent un truc dans leur série que les flics achèvent dans leur spin-off, mais où en prime s'intercale un épisode de NY : USV parce que Olivia Benson (Oh, elle joue toujours dedans ?!) (Elle a grossi, dis donc) a pris l'avion pour venir aider ses petits camarades de Chicago (Ou l'inverse, ça dépend des saisons). Je ne sais même pas comment les scénaristes arrivent à s'y retrouver.

Bref.
La série policière est bien plus sombre et violente, je ne suis pas certaine que je la regarderais si je n'en avais pas besoin pour raccrocher les wagons de la caserne de pompiers... Mais en fait, si.
Parce que pour le coup, TOUS les personnages sont canons. Même les femmes, même les vieux, même les qu'au début tu trouves bof mais qu'en fait tu t'habitues. Et parce que j'adore comment Hank et Lindsey font un concours de "j'ai la voix cassée et la diction désabusée". Et que les enquêtes et le suspense sont vachement bien ficelés.
(Et les histoires de fesses, aussi)

Là encore, j'attends la saison suivante avec impatience.
Et... le 2ème spin-off qu'on annonce pour 2016 et qué s'apelario Quezac qui devrait s'appeler Chicago Med, du nom de l'hôpital où nos héros n'arrêtent pas de passer déposer des victimes, interroger des suspects ou se faire recoudre/réparer/bécoter dans les coins.

Prochaine série sur ma liste de transfuges du Docteur House : le rebound de Cuddy dans Girlfriends' guide to divorce dont j'ai lu - sélectivement - beaucoup de bonnes critiques.