Tu te souviens de ma série de galères en 2010 ?
(Petit rafraîchissement de mémoire par là)

J'espérais avoir laissé tout ces #SinistresMois derrière mois moi, mais il n'en est rien; c'est là que Dame Patate qui rêvassait naïvement à une cuisine américaine, se rend compte que les cruels banquiers ne sont en réalité pas si cons son relatif équilibre financier ne tenait finalement qu'à un fil.

Un peu comme une funambule, j'avançais sur ce fil en regardant droit devant moi.
Et puis les z'impôts me sont tombés sur le coin du museau. * ka-ching ! * Et puis la taxe foncière qui a pris une sacrée claque vers le haut. * ka-ching ! * Et puis ENCORE des soucis de chauffe-eau, et les copropriétaires qui ont décidé d'une série de travaux (Dire qu'un jour je me suis réjouie d'être proprio !!). * ka-ching ! * * ka-ching ! * Et puis la Patate-mobile qui a décidé de tomber en panne pour fêter l'arrivée de l'été. * ka-chiiiing ! * Et puis en parlant d'été tardif, est arrivée la note de chauffage pour cet interminable hiver... A trois chiffres, la note, merci le réchauffement climatique ! * ka-ching ! * * ka-ching ! * * ka-ching ! * Et comme je n'avais évidemment pas prévu tout cela, j'avais déjà un peu (Mais heureusement, pas trop) fait chauffer la Visa...

Résultat : à découvert dès le 2 août. De beaucoup...
Sur son fil, Patat'équilibriste a trébuché et s'est bien proprement vautrée.
Même d'avoir vaillamment continué mon arrêt du Coca, cela ne suffira pas. Et merde !

Je me vois donc obligée de relancer le mot-dièse (Ouais, paraît que hashtag, ça se dit pas) "sinistre", et qui m'aime galère me suive dans ma frugalité imposée : pas de shopping, pas de vie sociale, pas de dépense autre que 100% nécessaire et impossible à post-poser. Au moins jusqu'à la rentrée prochaine la prochaine rentrée... d'argent.

Ze #SinistreSummer is ON.