Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage
Ou comme un pitichat qui joue dans le salon,
Ignorant la corvée de manier le chiffon,
Alors que son humaine attaque le ménage !

Quand cesserai-je, hélas, de briser mon courage
Sur l'ecueil du calcaire et des taches à la con ?
Ingrate activité, saison après saison,
Tu m'es une contrainte et beaucoup davantage.

Plus me plaît le séjour où me poser un peu,
Que les étagères et meubles poussiéreux,
Plus que le sol sali me plaît un bon bouquin.

Plus faire la sieste que frotter les carreaux,
Plus mon sofa douillet qu'un lavabo crado,
Et plus que le Cif Gel ma crème pour les mains.

Signé : Patat'a dû bêler