training-shoes.jpgOu devrais-je dire "avec quoi?"


Et bien ...




Avec ça ===>
Patate presents ses training shoes de greluche.

No marque.
Payées 5 €.
Il y a presque 2 ans (Sur un marché géant, si vous voulez tout savoir).
Et achetées spécifiquement dans le but de servir de chaussures d'entrainement. Ce qui explique le gros noeud cul-cul à l'arrière et le relent de pétasserie de la chaussure vernie: elles n'étaient pas spécialement prévues pour être "sortables" ...
Mais t'façon, quand tu es en phase d'apprentissage de marche avec talons, ce n'est pas trop le look des chaussures qui te rend ridicule, si tu vois ce que je veux dire ...


Bref, 2 ans après cet achat, force m'est de le reconnaître: Coeli, ma belle, tu avais raison! Ce n'est pas un talent inné mais ça s'apprend de marcher avec des talons. Et c'est à la portée de n'importe laquelle d'entre nous.
Même si on n'a jamais porté que des Converses ou des Camper/Kickers toute sa vie (Moi il y a 5 ans). Même si on est abonnée au "petit talon carré, pas plus de 3 cm et bien large surtout, sinon j'peux pô marcher" (Moi il y a deux ans). Même si jamais au grand jamais on ne s'imaginerait périlleusement perchée sur des aiguilles façon Carrie Bradshaw à la télé ... Et bien si, je vous le dis, c'est Potato-testé: ça finit par venir ... avec un peu d'entrainement.

D'abord tu investis dans une paire de talons vertigineux mais pas ruineux, comme ça si tu n'y arrives jamais, pas de regrets. Ensuite, ben tu t'entraînes à la maison, au mépris des lois de la gravité et de ton voisin d'en-dessous. Au programme: aller-retour titubant sur le parquet, demi-tour malassuré et poses de pouffe devant le miroir, le tout 10 fois d'affilée, tous les jours de la semaine.
Un jour ça y est, tu es prête: tu pars pour le boulot avec tes training shoes dans un sac à dos (Prête, ok, mais pas encore assez pour affronter le monde hostile des transports en commun), et tu les enfiles fièrement en arrivant au bureau. Ok, si tu bosses sur un chantier, c'est un peu plus compliqué, mais je doute que ce soit la majorité d'entre nous.

Au bureau donc, tu conserves tes training shoes dans ton placard/tiroir/vestiaire qui ferme à clé, et tous les jours tu les mets. D'abord 1/4 d'heure sur la matinée, et tu manques 3 fois de te croûter avec ta pile de dossiers. Puis tu les tiens une heure aux pieds, et tu as l'impression que ça ricane moins sur ton passage. Puis à force de persévérance, un beau jour sans t'en rendre compte, pouf! tu les as gardées une journée.

Et tu marches ma fille! Tu ne titubes plus sur tes échasses, tu maîtrises le déhanché à fond ... tu cours même une fois pour attraper l'ascenceur. Ca y est, tu as gagné tes galons de greluche à hauts talons.

Bon c'est pas tout ça, maintenant les training shoes, qu'est-ce que tu en fais?!!


[A votre avis les gens, ça va rapporter si je les Potato-dédicace et que je les colle aux enchères comme Chris Martin avec sa guitare? ... Mouais ... chais pas pourquoi, je m'en doutais]