Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 19 février 2015

#JeudiConfession (22)

Quand je suis en route pour courir au parc...

Ah oui, je ne t'ai pas dit ?
(Bah non, tu blogues plus, vilaine Patate Pourrite)

Je cours toujours tu m'intéresses (Ouais je sais, c'est cause toujours, mais c'était tentant, avouez) depuis mes débuts inespérés cet été. Incroyable mais vrai.
Avec l'arrivée de l'hiver, son mauvais temps et son changement d'horaire, le rythme s'est évidemment relâché : je ne sors plus qu'une fois par semaine - le week-end, histoire de ne pas risquer ma peau de nuit dans un parc mal famé - et je n'atteins même pas une heure, mais à chaque fois que j'arrache mon tubercule à la chaleur du canaprout pour le traîner dehors dans le froid, et sous la pluie parfois, quelle que soit la distance ou la durée, je suis fière comme un pou !

Et donc, quand je suis en route pour courir au parc, je ne peux m'empêcher de me mater dans toutes les surfaces réfléchissantes que je peux croiser.
Et d'admirer non seulement la démarche conquérante de la Patate qui a vaincu les démons de la flemme et de la procrastination, mais aussi ses fringues de running parfaitement assorties et... son cuissot affiné et son fessier musclé par des mois de course à pied.
Oué paske le vernis de cellulite, sous le collant noir bien épais, tu ne le vois pas :-D

Résultat : quand j'enfile ma super tenue de joggeuse, je deviens une vraie pétasse vaniteuse.


oO0 (Enfin... AVANT la course, en tout cas)
oO0 (Parce que débraillée, rouge et échevelée, j'ai beaucoup moins tendance à chercher une vitrine pour me mater)


samedi 14 février 2015

C'est la Sans Valentin (6)

Pour la 8ème année consécutive !
(Pour les 10 ans, vous m'offrez mon poids en chocolat ?)

Je pourrais pleurer sur mon sort de pov' Patat'esseulée et m'enfiler mon poids en chocolat ou bien pester sur ces petits couples proprets qui, comme par hasard "ne la fêtent jamais paske c'est commercial tu vouaaaas, tout le monde s'en fout en vrai, et puis nous on s'aime toute l'année et pas juste le 14 février" (Hypocrites ! Si c'est un commerce c'est bien qu'il y a des clients, non ?) (T'façon moi aussi je vous hais toute l'année) (Allez mourir étouffés par votre poids en chocolat !)

Mais cette année, cette fête honnie tombe un samedi, jour de chatteries.
Et Simon's Cat a sorti un "Valentine's special" absolument trop choupi.

Alors youpi !!
(Non ?) (Allez, si !)


Blog-note rédigée en direct du loooove boaaaaat canaprout sur lequel je m'apprête à roucouler toute la journée avec ma petite machine à ronrons. Laquelle n'en a strictement rien à carrer du chocolat (Chocolat, carrés, oh là là Patate t'as bouffé un clown au petit-déjeuner ?!) mais ne cracherait pas sur son poids en saumon fumé.



Hein ?
Keuwaa ?
Que dis-tu lecteur de mon coeur ?

Est-ce que je compte me fiche de toi longtemps et passer toute l'année à faire une pov' blog-note par mois pour annoncer la fête ou "journée" du moment ?

oO0 (Damned, on est repérées !)
oO0 (Non mais je reviens bientôt te raconter ma vie, promis)
oO0 (C'est juste que là tout de suite, elle n'est pas super facile à vivre, alors à raconter...)

Tiens, reprends donc un kilo de chocolat et arrête de râler.
;-)
oO0 (Bah c'est quoi cette tête que tu me fais?)
oO0 (Toi aussi tu préfères le saumon fumé ?!)




lundi 02 février 2015

C'est la Chandeleur

crepes.gifEt comme chaque année, à la Chandeleur,

... l'hiver se meurt ou prend vigueur.
... le jour croît de deux heures.

Et Dame Patate, qui ne sait toujours pas les faire sauter, traque les crêpes toutes faites au rayon frais.

Sauf que, comme chaque année, je ne dois pas être la seule gourmande flemmasse / nulle en cuisine de mon quartier : plus de crêpes toutes faites à la supérette. Damned !
Et vu que j'ai fini de bosser trop tard pour me traîner au supermarché (Je songe à lancer une pétition pour que la Chandeleur devienne un jour férié) je n'ai pas mangé de crêpes aujourd'hui.

Tu avoueras que j'ai quand même de vrais problèmes dans la vie ;-)


mercredi 21 janvier 2015

C'est la journée mondiale des câlins

"International hug day", en Anglishe in ze texte.

Au milieu d'un mois janvier déjà traditionnellement morose et rendu encore plus triste par l'actualité (Non, je n'arrive toujours pas à écrire sur le sujet sans pleurer) (Et puis on a déjà tellement écrit de conneries que je ne sais plus trop ce qui aurait du sens) (Certainement pas mes crises d'angoisse en pleine recrudescence), qu'il est bon de faire une pause en cette journée mondiale du 21, pour profiter d'un câlin.

Bon, surtout vous, hein.
Vous les gens qui avez une vie, un entourage et/ou un conjoint.
Perso je n'ai croisé personne qui ait envie de me câliner aujourd'hui, et les ceusses que j'aurais eu envie de serrer dans mes bras sont un peu trop loin pour cela. Go go gadgeto-bras... Ah ouais non, marche pô.

A la place, j'ai envoyé des câlins par SMS envoie câlin par SMS au 8 12 12 ! et je viens ici câliner virtuellement tous les patatophiles qui en ont envie. Parce que ça fait tout doux et tout chaud dans le coeur, un câlin, et qu'on en a TOUS besoin.

journee_mondiale_des_calins.jpg
(Source : Jack Koch, que j'avoue honteusement avoir découvert grâce à ce si joli dessin rendant hommage aux dessinateurs de Charlie Hebdo)

Patatophiles à vos marques.
Prêts ?
Câââââlin !


jeudi 01 janvier 2015

C'est la saison des voeux (2)

New-Year-2015-pink.jpg

(Source : Pinterest, what else ?)


Oyez oyez les gens, ma collec' de SMS de Nouvel An gnangnan vient de gagner un nouvel élément :

"J'ai parlé de toi à des amis et ils m'ont promis de venir te voir chez toi et d'y rester pour toujours. Ce sont : la santé, le succès, le bonheur, la joie et l'amour. Sois prêt(e) à les accueillir en 2015. Bonne année !"
(Note le E entre parenthèses, genre la personne n'a même pas pris la peine de faire un message différent pour les hommes et les femmes de son répertoire)

J'ai d'abord grincé des dents, et puis je me suis dit que je l'avais bien cherché.
Parce que le 31 décembre, au lieu de me pomponner et de partir réveillonner, j'ai ciré mes chaussures (TOUTES mes chaussures, ça m'a pris la matinée cette affaire !), briqué mon évier, récuré le lavabo et la baignoire et changé mes draps.
Après une telle tornade blanche (Fille de pub un jour...), l'Univers ce gros farceur ne pouvait pas laisser passer cela sans m'envoyer un SMS cul-cul à base de gens qui s'invitent dans le Patat'home pour y rester.

Je te rassure, le changement d'année ne m'a pas changée en fée du logis.

Tout a commencé avec ma paire de bottes en nubuck qui sont certes faites pour marcher, mais pas dans la boue, et qui traînaient dans le hall d'entrée depuis heuuuu... (Mais c'est qu'elles étaient trop cradres pour être rangées avec les autres chaussures, elles attendaient juste d'être nettoyées depuis heuuuu) (Ne me jugez pas)
Je pense que j'ai trébuché dessus une fois de trop et je n'avais rien d'autre à faire en ce matin du 31 décembre, donc j'ai sorti le matos à godasses du fin fond du placard de l'entrée. J'AI SORTI LE MATOS A GODASSES !! Le truc qui m'arrive une fois par an, et en 2014 c'était le dernier jour de l'année, voilà.
(Oui, il y a un rapport avec la baignoire, patiente un peu, tu vas comprendre)

Tant qu'à faire pendant que ma crème à nettoyer le cuir agissait, je me suis dit que j'allais cirer/imperméabiliser mes autres paires de bottes. Et quand j'ai ouvert le meuble à chaussures pour attraper des bottines (Toutes craquelées, les pauvres, il faut dire que je ne les cire jamais je les avais achetées avec Cro-N'ex !) (Je devrais les jeter juste pour le principe, mais je n'ai jamais trouvé leurs remplaçantes et maintenant que j'ai le pied délicat, ça l'est encore plus) (Délicat, tu suis oui ?!), ces malheureuses couvertes de poussière m'ont sauté au nez et je me suis mise à cirer TOUTES mes shoes.
(Et la baignoire ? On y vient, patiente je te dis !)

Du coup, après cette matinée d'intense activité, les chaussettes de l'archi-duchesse que j'utilise pour appliquer le cirage (Excellente façon de recyler les chaussettes orphelines, au passage) étaient sèches, archi-sèches un peu crado donc je suis allée les rincer dans le lavabo.
(Nooooon, toujours pas dans la baignoire)

Après un quart d'heure de savonnage/rinçage, j'ai pu les étendre à sécher mais mon lavabo était noir dégueu, je ne POUVAIS PAS le laisser dans cet état. Même moi ! C'est dire s'il était cracra.
Cela tombait bien, le produit nettoyant pour la salle de bains est rangé sous l'évier de la cuisine, et Miss PotatoCat que j'avais pris la précaution d'y enfermer - dans la cuisine, pas sous l'évier !!- de peur qu'elle ne veuille m'aider avec le cirage (Elle est tellement serviable, la petite chérie), miaulait à la mort pour être libérée libérééééééée, délivréééée. Bref, j'ai récuré le lavabo.
Et une fois propre et brillant comme un sou neuf, il faisait tellement honte à ma baignoire que je me suis sentie obligée de faire quelque chose pour elle. Puis sur ma lancée, en allant reposer les produits ménagers sous l'évier... Bah j'avais les gants, j'avais l'éponge on a les lumières, on a la sono (Zou, zou, zou, Zoubidaaaa), j'ai aussi récuré l'évier.

Voilà comment, à l'insu de son plein gré, on passe le dernier jour de l'an à nettoyer.
L'avantage c'est que j'étais tellement vannée, je n'ai même pas regretté de ne pas sortir réveillonner !!


(Et le changement de draps, Pataaaaate ?)
(Du PUR masochisme :-) )


Cher patatophile, si tu as lu ce passionnant récit jusqu'ici, tu mérites d'être interné bien une 2ème tournée de mes meilleurs voeux de bonne et heureuse année.

New-Year-2015-pink.jpg


- page 1 de 191