Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 04 septembre 2015

Mékéssecé ? (8)

Pour vous occuper pendant le week-end...

Kessece-8.jpg

Attention, la réponse doit être précise : mékéssecé + médouçasort :-D
(Sinon c'est trop facile)


jeudi 03 septembre 2015

#JeudiConfession (25)

Douceurs-Bretonnes.jpgDe mon passage éclair le week-end dernier à Saint Malo, j'ai ramené ça ==>

Un authentique kouign-amann pour touristes (4€95 la mini-boîte... Le Breton a le sens du commerce en plus de celui de la pâtisserie au beurre) (Mais légèrement réchauffé au four avec un thé, ça les valait !) et une merveille de caramel crémeux artisanal pour touristes également sans conservateurs ni additifs, mais avec plein de beurre salé dedans, comme tout produit de la région qui se respecte.

(Et aussi un énorme sachet de caramels mous) (Au beurre... salé, what else ?) (Mais je ne peux pas vous les montrer car Miss PotatoCat les a mangés ils n'ont pas survécu au trajet retour) (Et j'ai eu bien mal au ventre à l'arrivée, oui oui oui)

Et bien tu sais quoi ?
La semaine n'est pas finie, et il ne reste déjà plus rien.

Je te laisse deviner combien de temps il aura fallu à un tubercule boulimique pour venir à bout de ces deux bombes caloriques.


mardi 01 septembre 2015

C'est la rentrée

Welcome-September.jpgJe pourrais vous mentir et vous dire que quand Patate était petite, elle a-do-rait la rentrée, vous broder un roman sur comment c'était trop bien l'enfance, mais en fait... C'était plutôt mitigé.

Ce que Petite Patate aimait, c'était :

...Faire les courses pour la rentrée (Maman Patate, bizarrement, beaucoup moins).
J'adorais gambader dans les linéaires remplis de fournitures scolaires, contempler les classeurs et cahiers sagement alignés ou les rayonnages de crayons de couleur, passer des plombes à comparer les stylos pour finir par choisir toujours les mêmes : les bics Reynolds, les fluos Stabylo et le long effaceur-réécriveur bleu et blanc à petits capuchons à chaque extrémité.
Une année entre autres car nous n'étions pas riches je prenais grand soin de mes affaires, le choix du cartable et/ou de la trousse me remplissait de joie. Quant à la sélection du cahier de textes, puis plus tard de l'agenda, c'est un plaisir que je continue d'expérimenter chaque année malgré mon âge désormais canonique.

...Recouvrir ses livres et ses cahiers.
Dès que j'ai été capable de le faire moi-même, j'ai adoré débarrasser ma mère de cette corvée, qui pour moi n'en était pas une. Je m'éclatais à couper, plier et scotcher le papier transparent, centrer l'étiquette parfaitement et y écrire mon nom et ma nouvelle classe en tirant la langue comme une bonne petite Patat'appliquée.
Le plus grand kiff de toute ma scolarité ? Quelque part en primaire, j'avais reçu des étiquettes Sarah Kay et j'en ai collé absolument PARTOUT.

...Préparer son cartable en vue du grand jour.
Sans doute un signe précoce de la control freak / petite fille modèle que j'étais appelée à devenir, je n'aimais rien tant qu'aligner proprement toutes les fournitures pour le jour J dans mon cartable tout neuf ou tout nettoyé/brossé/lustré. Il était prêt DES JOURS à l'avance, et tous les soirs je le contemplais avec le sentiment d'avoir mis toutes les chances de mon côté.


Rituel pré-rentrée qui me permettait surtout d'apaiser l'anxiété.

Car ce que Petite Patate dé-tes-tait dans la rentrée, c'était le grand saut dans l'inconnu.
La trouille de ne pas être dans la même classe que ses copines (Puissance mille à l'entrée au collège, puissance douze mille lors de l'arrivée au lycée), l'angoisse de devoir se faire à de nouveaux profs (Et s'ils allaient me détester ?), de nouvelles matières (Et si je n'allais pas y arriver ?), de nouveaux décors (Et si je n'allais jamais m'y retrouver ?), de nouveaux élèves (Et s'ils allaient tous me détester ?).
Même au primaire, alors que je vivais dans un petit bled paumé où il y avait tellement peu d'enfants en âge d'être scolarisés qu'on doublait systématiquement les niveaux (CE1-CE2, CM1-CM2) et que tu t'en doutes, on passait 5 ans dans les mêmes 3 salles, la même cour de récré, entourés des mêmes maîtresses et des mêmes camarades, à cette époque déjà j'étais pétrie d'inquiétude et de maux de ventre les quelques jours précédent la rentrée. Quant à la nuit d'avant, c'est tout juste si j'arrivais à fermer l'oeil.

Cette année, j'ai retrouvé un peu de la petite Patat'anxieuse que j'étais dans mon amour de petit neveu (Qui ne l'est plus tant que ça, vu qu'il entre au collège), qui s'inquiétait déjà cet été de comment il allait trouver la cantine pour manger le midi ou s'il allait réussir à se faire des copains, et qui m'expliquait ce week-end au téléphone que "quand même Tata Patata, la rentrée j'aimerai mieux quand ça sera passé, parce que j'ai un peu peur de ne pas y arriver".

Pauvre petit chou.
S'il savait que l'angoisse ne fait que commencer...


lundi 31 août 2015

Les Patates Z'annonces (15)

Patate Annonce n° 1 : je suis encore et toujours accro à Candy Crush.

Candy-Crush-Potato.jpgNe serait-ce que pour pouvoir vous régaler avec cette croquante allitération : accro à Candy Crush.
Encore, toujours, et plus que jamais.
Niveau 357 désormais; t'as vu ça ? J'ai bien avancé !
:-D
Mine de rien, on s'approche tout doucement des deux ans. Avec des pauses, bien sûr, de longues semaines où je ne joue plus, où je me crois désintoxiquée des bonbecs, mais tôt ou tard j'y reviens, comme l'alcoolique à sa bouteille.
Certes, l'addiction à Candy Crush fait moins de dégâts (Encore que l'autre jour, j'aie failli me péter la figure au sommet d'un escalator, rivée que j'étais à l'écran de mon smartphone) mais ce que cela dit de ma personnalité... Bah c'est une sacrée chance que je n'aie jamais vraiment aimé picoler !
(Sauf les mojitos, mais on est d'accord que ça ne compte pas : la menthe c'est presque de la salade non ?)

Patate Annonce n° 2 : j'ai jeté un vieux T-shirt.

T-shirt-vintage.jpgAlleluia mes frères et mes soeurs, la Patate qui ne jette jamais rien et qui garde tout "au cas où" a mis un T-shirt à la poubelle.
Un T-shirt Morgan, vintage de l'époque où j'avais encore l'âge de me saper chez eux (Quand j'avais 18 ans, donc) et que je ne mettais plus depuis déjà plusieurs années vu qu'il était devenu ridiculement moulant (Avec 20 ans de bourrelets en plus que le jour de son achat, forcément...), bouloché de tous les côtés, et quasi-transparent aux endroits stratégiques.
Et ben je le gardais quand même, dis ! Tu te rends compte d'où je pars ?!
Mais tu vois, j'ai fait le premier pas sur le bon chemin : celui de la poubelle avec ma serpillière #VintageMorgan à la main. J'ai l'impression d'avoir terrassé un dragon, je suis fière comme un tabouret (Hu hu hu).
Si tu veux tout savoir, dans la foulée j'ai jeté une de mes nombreuses culotte, aussi... Vu la gueule du T-shirt, tu comprendras pourquoi je ne l'ai pas immortalisée.

Patate Annonce n° 3 : je me suis enfin baignée cette année... dans la Manche.

I-should-go-to-the-beach.jpg(Mais non, pas la manche du T-shirt, rhooo) (T'es nul, t'avais même pas remarqué que c'était un débardeur)
Bon, avouons que j'ai surtout trempé les orteils - mais jusqu'aux chevilles, quand même - et que la plage où j'ai failli mourir d'hypothermie pédestre n'avait rien à voir avec celle de la photo ==>
(La MANCHE, on t'a dit !)
Mais elle gagnait en cachet ce qu'elle perdait en degrés ou en transparence des flots; parce que y a pas à dire, quelle que soit la météo, c'est quand même vachement beau Saint-Malo.
Surtout quand on arpente les remparts dans un état proche du coma diabétique kouign-amann-induit, avec quelques bolées de cidre dans le nez, à la recherche de la crêperie où l'on va s'achever dans un feu d'artifice de galettes de sarrasin. La Bretagne, ça vous gagne, et surtout niveau kilos !

Et sinon, j'adore la pseudo-spiritualité de cette citation si spirituelle.
Tout le monde devrait croire en quelque chose. Moi je crois que je devrais aller à la plage.


lundi 24 août 2015

Le mini-crumble calamité

Pour les ceusses qui me suivent sur Twitter, c'est un peu du réchauffé (En même temps, réchauffé c'est tout aussi délicieux), mais pour les autres sachez-le : le Potato-crumble se décline à merveille en version fruits rouges.

Evidemment, sans cannelle.
Mais avec un fond de sachet de fruits rouges surgelés de chez Picard que, si tu ne veux pas passer une heure à récurer ton frigo et ton carrelage, tu éviteras de laisser décongeler négligemment posé sur une clayette, "gentiment sur la journée comme ça je me ferai un crumble pour goûter en sortant du boulot".
Parce que les fruits rouges surgelés de chez Picard, ils ne sont pas gentils !

Tandis que Calamity Patate, qui avait donc mis son restant de sachet à décongeler au frigo le matin avant de partir au boulot, rêvassait au super crumble qu'elle allait se faire à goûter le soir en rentrant (Oui, je rentre à six heures et JE GOÛTE, comment tu crois que je fais pour grossir hein ? TOUTES les erreurs, je les fais !) (Ne me juge pas. Si tout le monde appliquait les belles théories et les bonnes résolutions, les fabricants de clopes ou de médocs anti-cholestérol licencieraient à tour de bras), tandis que votre tubercule préféré salivait tout au long de la journée, donc, les fruits rouges ces saligauds, faisaient la fiesta dans le frigo.

Et que je te repeins la clayette en rouge. Et que je t'en colle dans les rainures du rebord. Et que je goutte jusque dans le bac à légumes (Heureusement vide) (Qui a dit "comme d'habitude" ?!). Et que j'insinue mon jus dans les replis du joint de porte pour finir mon parcours sur... le carrelage devant le frigo.
Une belle tache rouge sombre mêlée de violet - il y avait des myrtilles dans mon sachet - que j'ai pu frotter une plombe façon héroïne shakespearienne, tout en me répétant comme un mantra : "Dieu merci, Miss PotatoCat n'a pas eu l'idée d'y poser les coussinets !". Non mais tu imagine le carnage, sinon ?!
A ce jour, je ne sais toujours pas par quel miracle ce félin démoniaque qui ne rate jamais une connerie, m'a épargné celle-ci. J'ai un tout petit peu retrouvé foi en mon karma.

Bref.
Pourquoi cette frigo-fiesta des fruits rouges congelés, tu dois te demander ?
Parce que ce sont de gros enfoirés, déjà. Et aussi parce que, contrairement à ce qu'on pourrait penser en les voyant, les foutus sachets de surgelés Picard n'ont pas le cul étanche !
Dingue, non ? Ils ont l'air soudés dessus-dessous, thermocollés ou que sais-je encore, tu penses naïvement que l'étanchéité c'est la base de la conservation ... Et bien NON : ils ont des fuites. Une fois tes fruits rouges ramollis, le jus, le gros (jus) rouge qui tache, suinte de la base du sachet. Sachet que, dans sa grande naïveté, Calamity Patate avait négligemment posé sur une clayette à rainures au lieu de le déposer dans une assiette creuse. VU QU'IL INSPIRAIT TOUTE CONFIANCE EN SON ÉTANCHÉITÉ, CE @#&# DE SACHET !!

Résultat, avant de pouvoir s'atteler à la préparation de son crumble, Calamity Patate a pu se mordre bien fort les doigts et se taper une heure de ménage.

Lavage de clayette et bacs à légume dans l'évier (Sais-tu seulement à quel point c'est compliqué de caser un bac à légumes dans un évier ?) (Pourquoi tu crois que je ne les nettoie jamais ?! La flemme ? Ah ouais, aussi), récurage de joints de frigo au vinaigre blanc et à la brosse à dents, et surtout remake de Lady MacBeth face à la tache sur le carrelage qui n'est d'ailleurs pas totalement partie, rapport au fait que mon carrelage est vieux et un peu poreux.
Heureusement, l'auréole restante n'est pas très large et à moitié planquée sous le frigo, mais le jour où je revends l'appart, il faudra que j'explique que non, personne n'a été tué dans la cuisine avec le chandelier.

crumble-fruits-rouges.jpgLe jus de fruits rouges, c'est coriace !

Mon éponge, la pauvre, ne s'en est pas remise; elle repose quelque part au fond d'une benne à ordures, aux côtés de la brosse à dents sacrifiée.
Mais je les ai vengées : les fruits rouges ont fini incinérés, hé hé hé !!

Le bon côté de tout cela, c'est qu'après avoir peiné à réparer tant bien que mal les dégâts... Ton crumble tu le trouves encore meilleur !

Je parie que les calories ne comptent pas, tellement il était mérité.
(Ben quoi ? On peut rêver)


- page 1 de 197