Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Vendue !

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 07 juillet 2015

Potato-conseils aux voyageurs

Question vacances vous êtes une reine de l'organisation.
Alors pourquoi ne pas faire profiter vos lecteurs de vos meilleurs conseils ?

C'est comme ça que le site Easyvols m'a proposé un partenariat.

Lecteur de mon coeur, tu me connais, je suis z'honnête, je les ai prévenus que je n'allais pas me coller un panneau publicitaire sur le tubercule et faire l'avion et que j'étais organisée comme une Patate... Ben ils le savaient déjà, dis donc !
Il faut dire que j'ai beau avoir fait de la procrastination ma religion, même moi je sais que le PREMIER truc à prévoir dans un voyage - et dans un budget !- c'est... le billet.
Donc, si tu es en cours de préparation de tes propres vacances au soleil, tu peux aller sur Easyvols voir si tu trouves un avion moins cher que pas cher.

Perso, cet été encore je fauche les blés, donc les grands voyages ce sera pour une autre vie fois. En revanche, je veux bien te faire partager mes conseils de Patat'organisée pour préparer tes vacances.


D'abord tu t'occupes de caser ton félin préféré, SINON TU NE PARS PAS !
Soit chez une bonne âme douée d'une patience d'ange et d'un canapé à l'épreuve des griffes, soit à la maison sous l'oeil vigilant d'une personne de confiance qui viendra sans faute tous les jours nourrir la bestiole, faire sa caisse, vérifier qu'elle a de quoi boire, lui filer sa dose de jeux et de câlins, la rafraîchir au besoin (34° dans le Patat'home les nuits de la semaine dernière, je dis ça je dis rien mais tu me pardonneras si je n'ai pas été super assidue à plancher) et... envoyer des nouvelles et des photos à Patat'inquiète.

Ensuite, tu te débrouilles pour VIDER TON FRIGO.
Tu cuisines et tu congèles, tu manges des boîtes de conserve la dernière semaine, tu distribues tes yaourts/carottes/citrons/sachets de laitue avant de partir, bref : tu te dé-mer-des pour ne rien laisser de périssable derrière toi... Sous peine d'être accueillie par un spectacle pestilentiel et une odeur insoutenable, et vice versa, voire les deux à la fois.

Enfin, tu boucles tes valises. De préférence PAS COMME PROCRASTINO-POTATO.
C'est à dire que tu n'attends pas deux heures avant le départ - après une semaine à te répéter que ouaiiiiis ça va, y a le temps, laaaarge, je le ferai demain - pour t'aviser que ta petite-robe-noire-pour-le-resto est trouée et que ça se voit; que tes baskets ne rentrent pas dans le sac; que ton pantalon de rando, le bien, celui qu'on peut transformer en short s'il fait trop chaud, est au sale depuis déjà 2 mois; que Miss PotatoCat a caché ton chargeur de portable/Kindle/APN; que ta plaquette de pilule est presque terminée et que tu n'as plus de stock pour enchaîner, encore moins d'ordonnance pour te la faire renouveler sur le chemin par un pharmacien que tu ne connais pas, etc etc etc...

Ah oui, et surtout ...
Tu ne fais pas ta Calamity-Patate : ce billet d'avion que tu as pris soin d'acheter EN PREMIER après avoir SOIGNEUSEMENT comparé les offres de toutes les compagnies... tu ne l'oublies dans ton hall d'entrée ! (Sur l'arbre à chat, par exemple)

Moyennant quoi, tu passeras peut-être un bon séjour.
Allez vas-y, fais-moi rêver : tu pars bronzer où cet été ?


jeudi 12 mars 2015

Humain ou félin ? (2)

Lecteur de mon coeur, today je viens te causer pour un article sponsorisé que je ne pouvais décemment pas refuser, rapport au fait que je suis vénale j'avais déjà réfléchi au sujet dès février 2013.

Je me suis donc empressée de répondre qu'ils n'avaient pas inventé le fil à couper l'eau chaude que les grands esprits se rencontraient et que je me ferais un plaisir de venir présenter à mes milliers de lecteurs z'assidus (Chuuut, faites comme si, faites du bruit) la nouvelle chaîne YouTube dédiée à Félix le chat.
(Mais si tu sais, le chat trop chou qui fait leur pub depuis des années)

Purina s'est donc posé la question de savoir qui ferait un meilleur coloc' : l'homme, ou le chat ?


Or, si tu te souviens bien lecteur de mon coeur, je m'étais posé cette même question (Un rien sexiste il est vrai, mais pour une fois que ça se joue dans ce sens-là...) quand, au coeur de l'hiver, je me demandais qui ferait le meilleur compagnon de lit, d'un homme ou d'un chat.

L'homme ronfle.
Le chat ronronne.
Egalité.

L'homme est parfois poilu, le chat l'est toujours.
Les poils du félin sont plus doux, mais il les perd absolument partout; et surtout sur vos draps.
Avantage à l'humain.

L'homme parfois vous regarde avec des z'yeux z'énamourés au moment où vous lâchez votre roman pour sombrer dans les bras de Morphée... Damned, il veut des câlins; vous ne dormirez pas avant une heure au moins.
Le chat parfois vous regarde avec des z'yeux z'énamourés au moment où vous lâchez votre roman pour sombrer dans les bras de Morphée. Il veut des câlins... Grattez-le 5 minutes derrière les oreilles et sous le menton, puis plongez sereinement dans le sommeil, bercée par son doux ronron.
Avantage au félin.

L'homme en hiver colle son grand corps chaud contre le votre : mmmmmmh.
Le chat en toute saison colle son petit corps chaud contre le votre : mmmmmh aussi (Sauf en pleine canicule estivale) mais le réchauffage couvre beaucoup moins de surface.
Avantage à l'humain.

L'homme vous pique la couette.
Aucun chat n'a encore été surpris à tirer les couvertures entre ses pattes jusqu'à ce que vous vous retrouviez frigorifiée à 2h du mat'.
Avantage au félin.

L'homme prend toute la place dans le lit.
Étrangement, le chat aussi !
Egalité.

L'homme pris d'une envie pipi au milieu de la nuit : grognements, grincement de matelas, lumière (Le plafonnier en plus, saligaud !), pieds qui traînent sur le parquet, re-grognements, chasse d'eau (Robinetterie pour les ceusses qui AU MOINS se lavent les mains), pieds qui traînent mais-tu-vas-les-lever-oui-purée?!, grincement de matelas, re-re-grognements, tentative de piquage de couette, etc etc...
Le chat pris d'une envie pipi au milieu de la nuit : se glisse discrètement hors du lit sans même déranger les couvertures, pattoune en silence sur ses coussinets jusqu'à la cuisine, n'a pas besoin de la lumière pour pisser, et revient se coucher sans même vous frôler.
Avantage au félin.

Le chat au milieu de la nuit, veut parfois jouer. C'est à cette occasion que vous vous ferez mordiller les doigts de pied, que vous vous prendrez une baballe dans la tronche suivie du félin qui lui court après. C'est un réveil aussi imprévisible qu'ultra-violent.
L'homme au milieu de la nuit, ronfle parfois, peut éventuellement bouger, mais au moins il ne vous bondit pas dessus comme un fou furieux.
Avantage à l'humain.

Le chat au petit matin, miaule parce qu'il a faim. Il vous cassera les oreilles tant que vous ne vous serez pas levée pour aller remplir son bol de croquettes.
L'homme au petit matin, ronchonne parce qu'il veut son café. Il vous cassera la tête tant que vous ne vous serez pas levée pour allumer la machine à dosettes.
Egalité.

Résultat des courses : égalité.
Ceci dit, si vous avez un grand lit et que vous trouvez deux specimens qui se supportent mutuellement, vous pouvez aussi tenter de faire cohabiter sous votre couette un homme ET un chat. La chaleur vous est assurée pour l'hiver.

Les cernes sont offerts.


oO0 (Je me demande s'ils arriveront aux mêmes conclusions, chez Purina)


lundi 06 octobre 2014

Elle court, elle couuuurt... et toi ?

Les ceusses qui ont participé au Potato-concours pour gagner un abonnement d'essai au site Jiwok, vérifiez ci-dessous que j'ai bien compté et que votre participation n'est pas oubliée.

(J'ai repris les commentaires dans l'ordre chronologique en leur donnant un numéro) (Mais comme il n'était pas toujours 100% clair si vous participiez ou pas, ce n'est pas 100% garanti sans calamitage)
(Léa, toutes mes excuses mais la limite c'était samedi à minuit donc je n'ai pas compté ton commentaire)

1. @Bldine
2. Mya
3. Vanessa 33
4. Chatmallow
5. Nana
6. Petitefée
7. Sylvie
8. Elise
9. Mnêmosunê
10. Annabelle
11. Carry
12. Hélène
13. Ccil

Concours-Jiwok-2014.jpgEt comme Miss PotatoCat, le vilain petit félin, a refusé de prêter sa patte au tirage au sort sans me griffer au passage, j'ai utilisé ce bon vieil outil de randomisation online.

Ci-contre, les résultats ===>


Mya, Vanessa 33, Nana, Mnêmosunê et Hélène, si vous me confirmez que vos adresses e-mail de commentaires sont les bonnes, je les transmets de ce pas (... de course, moua ha ha) à qui de droit pour que vous receviez votre code promo.


Edit du 08.10 : Vanessa s'étant désistée, son lot est remis en jeu.
Après d'intenses cogitations et Potato-calculs, les commentaires restant en lice ont été renumérotés (Image de gauche) et un nouveau tirage au sort effectué (Image de droite) (Toujours sans la collaboration de Miss PotatoCat qui avait piscine sa patte avant-gauche à léchouiller).
Concours-Jiwok-2014-3.jpg Concours-Jiwok-2014-2.jpg

Le nouveau 5 étant l'ancien 8, Elise, je suis ravie de t'annoncer que tu vas bientôt courir ;-)


lundi 29 septembre 2014

Elle court, elle couuuurt

La maladie d'amour, dans le coeur des enfants de 7 à 77 ans ?
Certes. Mais celle qui court en l'occurrence, c'est ton tubercule favori.


(Je te laisse quelques lignes pour profiter du son de la rivière insolente)
(Tu sais bien, celle qui unit dans son lit, les cheveux blonds, les cheveux gris)


Or donc, je l'avais déjà mentionné en passant, cet été je me suis mise à courir. Comme ça, sans raison. Après 20 ans tout rond passés à répéter que la course à pied c'était contre ma religion.

Traumatisée je le crains, par une succession de profs de sport complètement cons et d'emplois du temps aberrants, genre 2h de sport le lundi matin à 8h, juste avant 2h de maths sinon tu risquerais de ne pas assez détester le lundi. Sans oublier l'épreuve d'endurance du baccalauréat.
(Et avant que tu ne me demandes pourquoi diable j'avais choisi l'endurance si je détestais courir autant que ça : c'était la piste d'athlétisme ou la piscine, tu vois... Je n'ose plus dire "jamais", mais s'il y a bien un truc que je HAIS de tout mon coeur, c'est faire des longueurs dans un bassin ultra-chloré rempli des miasmes d'autrui, boudinée dans un maillot une-pièce toujours trop échancré, avec un bonnet moche sur le crâne) (La haine puissance mille quand l'ado complexée que tu es, fait ça au milieu de ses congénères lycéens aussi bêtes que méchants)

Bref.
Depuis 3 mois, je cours.
Au minimum 2 fois par semaine. JE. TE. JURE.
Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, comme on dit.

Et l'une des choses qui m'ont aidée à m'y mettre, c'est Jiwok, le site de coaching sportif.
Pas la seule chose, car le bottage de tubercule virtuel n'a jamais suffi à faire bouger une grosse Patate toute molle, mais tout de même assez pour que je revienne t'en parler. Et puis aussi paske je l'avais promis à la très patiente attachée de presse qui m'a offert 3 mois d'abonnement gratuit - valeur 20 €, oui je suis cheap - en échange de mon avis (Totalement libre, l'avis, faut-il encore le préciser ?).

Et puis enfin, bicoz j'ai des mois d'essais gratuits à vous faire gagner, les gens !!

En gros, Jiwok propose un accompagnement sportif en mp3 (Moi j'avais choisi le programme "débuter en course à pied" mais ils ont aussi du vélo, du vélo elliptique, de la marche ou même de la natation pour peu que l'on soit équipé d'un lecteur mp3 étanche) (Et maintenant que je cours un peu sérieusement, je lorgne sur le "préparer un 10 km en 60 minutes"), que tu télécharges sur leur site séance par séance.
Soit la version toute prête musique + conseils, soit - via un petit programme à installer - la voix du coach qui se met directement sur la musique de ton PC. Perso je n'ai pas testé cette option-là, je me suis contentée de la séance standard, mais c'est par pure flemme et pas parce que c'était spécialement compliqué.
(Je déconseille de suivre mon mauvais exemple : il n'y a pas de Britney Spears dans leurs playlists ;-) )

Les programmes sont élaborés par des pros du sport, des médecins et des nutritionnistes, il y a moyen d'obtenir des conseils personnalisés et des réponses à ses questions, le site s'agrémente d'un blog et d'un espace communautaire pour soutenir la motivation... Il faut vraiment être une Patate pour que cela n'ait pas suffi !


Je fais partie de ces quelques grosses flemmasses irrréductibles Gaulois qui ont besoin de VRAIS coups de pied au tubercule, j'ai donc vite raccroché mon wagon à des séances de running (Ouais, quand on se la pète on dit running, tu vouaaaaas) en groupe avec des vrais gens et une appli smartphone pour mesurer distance et vitesse, mais Jiwok a bien contribué à me mettre le pied à l'étrier la basket.

Et puis si tu n'aimes pas les gens, que tu vis dans un trou paumé, que tu as besoin d'avoir une voix dans ton oreille qui te gueule de ne pas abandonner, mauviette ! conseille sur l'allure, la posture, te rappelle de bien respirer, Jiwok peut t'intéresser.
Je te rappelle que c'est la rentrée, les bonnes résolutions, toussa toussa.

J'ai donc un abonnement d'essai à offrir à 5 d'entre vous.

Il suffit de laisser un commentaire pour me raconter pourquoi/comment vous avez envie de vous (re)mettre au sport.
Avant samedi soir minuit parce qu'après j'aurai trop de mojitos dans le sang pour arriver à vous lire.
(Et si vous êtes plus de 4 pelés et 1 tondu à participer, ce dont je finis par douter vu le peu d'animation de ces jours-ci, il y aura tirage au sort par la pattoune innocente et griffue de Miss PotatoCat)


A vos marques, prêts, commenteeeeeeez !


lundi 23 décembre 2013

Miroir, mon beau miroir

Reflex-Miroir.gifNon, je ne viens pas te parler beauté.
(Mais il faudrait, parce que j'ai plein de trucs à te raconter !)

Le miroir dont il est question, est enfermé dans un appareil photo reflex comme celui-ci ===>

(J'ai chipé la photo ci-dessus sur leur site officiel, je l'ai JUSTE un peu patatée)

Dame Patate non incluse, car elle fuit les photos comme la peste (Et tu sais quel est le meilleur moyen de ne pas être sur les photos du réveillon ? Etre celui/celle qui fait clic derrière l'objectif, voilààà).

Cette nouvelle génération de reflex numériques dont on m'a chargée de te causer (Article sponsorisé du jour, bonjour !), alors que je ne suis rien qu'une Patate qui ne fait de belles photos que par hasard, chance, ou miracle technologique.

Mais justement, il paraît que ce nouveau type d'appareil photo reflex se débrouille tout seul comme un grand pour immortaliser les bons moments sans qu'ils se retrouvent flous ou mal exposés, rapport au miracle technologique du "miroir translucide" (Tu saisis mieux le titre, maintenant ?).


Oui, parce qu'il y a des miroirs dans les reflex numériques, je te rassure, je l'ignorais aussi.

Et ce serait ce miroir magique autant que translucide, qui permettrait d'avoir un mode "photos en rafale" encore plus net et réactif que les anciennes générations de reflex numériques.

Votre tubercule serait donc la personne idéale pour mitrailler Petit Neveu et ses cousins en train de courir autour du sapin avec leurs jouets à la main, ou oncles, tantes et aïeux en train de ripailler autour de la table.

Top 10 des asutces pour de magnifique photos de Noël - Infographie
Cette infographie vous est proposée par Sony



Moi je ne demande qu'à tester, hein !
Surtout que mon APN est bien brave, mais il date de 2005, tu vois...

Si quelqu'un pouvait glisser un mot en ma faveur au vieux barbu à manteau rouge qui vient, dixit le monsieur du journal télévisé, de quitter la Laponie avec sa hotte sur le dos. Je suis sûre qu'il lui reste une petite place pour un appareil photo reflex pour la petite Patate qui a été bien sage toute l'année.


En attendant, j'en profite pour vous souhaiter à tous un bon réveillon : paix, amour et dinde aux marrons !


- page 1 de 5