Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 01 juin 2011

2011 - Le Gogole de mai est attribué à...

gogol.gifJe vous passe les recherches estampillées #Royal Wedding, qui sont principalement à base de :
- Kate / William / Pippa / Middleton (Et moultes variantes orthographiques)
- Mariage Kate photos / photos mariage Kate et William / photos robe Kate / photos robe Pippa, etc etc...
Mes préférées, quand même : Kate pipe / Kate balcon / William pipe balcon / Pippa pipe balcon (Oué mais non, là tu t'es trompé de frangine, mon Gogole)


Agrave ton les vergiture en faisant des uv (sic)
Ouh là là ouiiii !
Et alors on abîme drôlement ses yeux en lisant le Bescherelle.
Non vraiment mon Gogole, tu as bien fait d'éviter, c'eût été dommage de risquer le décollement de rétine ! (Moi par contre, je crois que j'ai perdu 1/10ème à chaque oeil, là)

Blob Patate
Alors là, non !
Ok, mon teint est couperosé délicatement rosé. Et je suis un peu molle, je le reconnais.
M'enfin de là à me comparer au Blob, tu m'excuseras mon Gogole, mais y a matière à plainte pour diffamation ! * vexée *

Combien de kilos Nagui a maigri ?
Je ne sais pas, il a maigri Nagui ?
Perso, depuis qu'ils ont suspendu "N'oubliez pas les paroles", je n'ai plus allumé la télé. Ou presque. Non paske Esprits Criminels c'est sacré. M'enfin bref, je ne sais pas si Nagui a perdu du poids, en plus de celui de l'audimat patatesque.
La Patate, en revanche...

Faits divers Cely le lundi 9 mai
Heu ben Cely, dis-nous, qu'est-ce que tu faisais le lundi 9 mai ? ;-)

Ikea diffuse une valeur symbolique
T'es sûr ?
Ce ne serait pas plutôt de l'arôme de cannelle ou bien des huiles essentielles ?
(Nan paske la valeur symbolique, si ça parfumait l'atmosphère, depuis le temps ça se saurait)

Je me passe de tout commentaire
Pas moi !! (Avis aux lecteurs !) ;-)

Mon chien a mangé des moules silicone
Surtout, s'il se met à chier des cupcakes ou des muffins, tu nous préviens !! :-D

Péage testicules torture
Heuuuuu oui ? A part le prix, je ne vois pas d'autre torture en lien avec les péages de nos belles autoroutes.
(Et ledit prix fait plus mal au tubercule qu'aux testicules, d'ailleurs) Donc, je ne vois pas de quoi tu veux causer. Quelqu'un, une idée ?

Vendredi sans culotte
Ah c'est comme ça le casual friday, chez toi ?
Chez moi on se contente de tomber la cravate et de mettre des Converses à la place des escarpins :-D
(M'enfin si tu veux tomber la chemise, tomber la, on va la tomber, tomber la chemi-hi-seuuu la culotte, loin de moi l'idée de t'en empêcher, hein !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 19 août 2010

Et une Patate grillée, une ! Ou pas.

J'en avais déjà un peu causé : cette année j'ai fait des UV.

Je sais, je sais * soupir *
Les UV c’est le mal, ça file des rides, ça donne le cancer, ça mange les petits z'enfants, * tagada tsouin tsouin * je connais le refrain, je vous dispense de venir me le chanter en commentaires (Surtout si tu es fumeur ami lecteur, alors là tu ferais mieux de te taire paske mes grains de beauté ne risquent guère plus que tes alvéoles pulmonaires, je te ferais humblement remarquer).

UV.jpg

Pour être précise, j'ai fait juste avant l'été, 10 séances d'UV.
A raison de une fois par semaine, et de 10 minutes chacune, pas plus, paske quand même, la Patate partait du niveau "bidet-lavabo-pabô-pabô" alors elle n'avait pas tellement envie d'aller directement en prison à l'hosto sans passer par la case départ et sans recevoir 20.000 francs en passant par la case "urgences grands brûlés".

Dix fois dix minutes donc, sur le blanc solaire le plus gentil de l'institut.
Enfin le deuxième plus gentil, paske le premier plus gentil, on venait juste de lui changer ses lampes, alors pendant au moins 50 heures, il devenait plus-tellement-gentil et que pour une première fois, c'était pas conseillé, m'a dit la madame à l'entrée.
Je ne lui ai pas demandé d'où elle était diplômée, je l'ai écoutée car elle avait l'air de celle qui murmurait à l'oreille des bancs solaires.

Précautions z'indispensables : pas de parfum ni (trop) de maquillage le jour de sa séance, j'ai toujours gentiment refusé les "accélérateurs" et autres "sublimateurs de bronzage" dont on aurait voulu m'enduire avant de me cuire (1- peur des réactions et 2- vendu à taux d'usure), je n'ai jamais omis de me crémer les pluches au lait réparateur et à l'anti-rides entre deux séances et je n'ai jamais jamais jaaaaaamais oublié mes lunettes de protection quand j'étais dans la machine. Parce que sinon catastrophe cataracte !!


Moyennant quoi, je n'ai pas DU TOUT crâmé.
Passé la 3ème fois, je n'étais même plus rouge le temps de rentrer (Mais j'ai quand même consciencieusement continué à me tartiner parce qu'on ne sait jamais), je me sentais limite volée ! N'empêche que jamais de ma vie je n'ai été aussi douce et hydratée :-)

Par contre, bien que partant d'un teint plus blanc que blanc, passé cette 3ème fois on me donnait déjà du "Oh tu as bonne mine, toi !" le lundi en arrivant au boulot (Oué, je faisais ma séance le samedi, des fois qu'il me faille le lendemain pour reprendre figure humaine du coup le lundi, c'était la fête des compliments sur mon week-end en plein air qui m'avait tèèèèllement réussi s'ils avaient su comment je me faisais trop chier enfermée chez moi !!). Plutôt sympa quand on est habituée aux "Mon Dieuuuu que tu as l'air fatiguééé" et autre "T'es toute blanche, t'es malade ?"...
Bon point pour les UV : c'est bon pour l'ego.

Arrivée à la moitié, j'étais joliment dorée de partout. Oui oui, même de là, parce que t'es à oualpé sur le banc, évidemment.
Un hâle très naturel, léger, mais qui m'a permis pour la première fois de ma vie de ne pas me poser la question existentielle des collants qui-te-font-crever-de-chaud-mais-t'épargnent-la-honte vs autobronzant-orangé-avec-traces-jusqu'aux-pieds lorsqu'il a fallu se mettre en jupe.
Car oui, mes mollets aussi étaient joliment dorés, eux qui d'habitude sont les plus difficiles à bronzer. Adieu l'autobronzant, vade retro le collant, cet été mes gambettes je ne me suis pas privée de les montrer. Surtout que la cellulite, va savoir pourquoi, se voit drôlement moins lorsqu'elle est bronzée. Bon ok, ça n'a pas effacé les traces de griffures de chat, mais tout ne peut pas être parfait.

Le bénéfice auquel je ne m'étais pas attendue mais que j'ai ô combien apprécié ?
Et bien depuis plusieurs années, lorsque je m'expose au soleil avec mon indice 30-de-partout-et-50-au-visage, je suis quand même affublée de charmants petits boutons bien grattants sur le cou et le décolleté. Une lucite que ça s'appelle, et même que jusque là, rien n'y avait fait, ni la corticothérapie, ni la phytothérapie, ni l'homéopathie, ni les prières et les aspersions d'eau bénite, rien !
Sauf cette année, avec mes UV... je suis partie en vacances, j'ai nagé, larvé au soleil : aucune réaction, no lucite, zéro boutons, la joie !!

Sans compter cette douce quiétude de l'esprit libéré de cette obsession du "il faut bronzer, je dois bronzer, j'ai UNE semaine avant de rentrer je DOIS bronzer !!". Enfin, sur ma serviette étendue, j'ai pu tranquillement siester. A l'ombre d'un arbre, bercée par le bruissement des feuilles.
(A l'ombre ouais, c'est ptet pour ça que j'ai pas eu de lucite, aussi ;-) )

T'façon si je dois avoir un mélanome, avec tous les monstrueux coups de soleil pris entre 5 et 20 ans (Oué paske quand Patate était petite, c'était pas trop la mode de tartiner les z'enfants d'écran total tout blanc) (Et quand elle avait 20 ans, elle était très très con), il est déjà bien au chaud en train de se préparer.
Alors si l'an prochain je ne suis pas décédée du cancer des pluches, je reprendrai un abonnement de 10 séances.


(Oeuf corse, je ne fais pas de prosélytisme, je n'ai pas fait de placements en bourse chez un fabricant de blancs solaires, tout ceci est une expérience personnelle qui ne préjuge en rien de ce que VOUS devriez faire / ressentir ou pas)


mardi 20 avril 2010

Et une Patate grillée, une !

cabine.jpg Oui, je sais * soupir *
Ca me reprend tous les ans, comme une envie de pisser tous les printemps quand le soleil réapparaît et que mon teint d’endive en devient presque phosphorescent à force d’être blanc (Tu as vu Twilight ? Ben j’aurais pu jouer dedans sans le moindre trucage) :
j’ai des envies d’UV.

Sauf que cette année, mon envie je l’ai assouvie. Oui !

Je sais, je sais * re-soupir *
Les UV c’est le mal, ça file des rides, ça donne le cancer, ça mange les petits z'enfants, * tagada tsouin tsouin * je connais le refrain, je vous dispense de venir me le chanter en commentaires.
(Surtout si tu es fumeur ami lecteur, alors là tu ferais mieux de te taire paske mes grains de beauté ne risquent guère plus que tes alvéoles pulmonaires, je te ferais humblement remarquer)
Excommuniez-moi de votre agrégateur, unfollowez-moi sur Twitter, jetez-moi des pierres tubes de crème solaire, j’ai péché, j’ai fait des UV. Bon, ça y est ? C’est digéré ? Je vais pouvoir vous raconter comment c’est trop un complot et qu’on m’y a forcée ? ;-)

C’est que voyez-vous, depuis l’an dernier, j’ai déménagé.
Et ce n’est pas fait exprès mais j’ai déménagé à proximité d’une boutique qui vend les UV en bancs. Z’ont qu’à pas en ouvrir à tous les coins de rue, aussi…
Cette boutique je ne l’aurais cependant jamais remarquée si l’autre jour je n’étais rentrée à pied sur la dernière partie de mon trajet, obéissant en ceci aux conseils z’éclairés de ma toubib : «Pataaaaate ! Tu es toute molle et flagada, dorénavant une demi-heure par jour tu marcheras ».
Alors je marche presque tous les jours… Au moins pfffiouuu, 12 minutes. Dans une rue commerçante, flexion de la CB, extension du découvert * et une et deux, et une et deux, on souffle *

Et dans cette rue donc, il y a un repaire de féroces bancs solaires.
Vous voyez comme déjà c’est un peu la faute du corps médical si je me suis fait piéger ? ;-)
Car ils m’ont piégée les saligauds, attaquée à coups de grand panneau publicitaire, cernée de promos, appâtée avec un bôgosse doré à point derrière la verrière, et pour finir ferrée, grâce à leur banc tout doux spécial culs blancs débutants que t’as l’air conditionné et même la musique dedans.

Patate blafarde et faible que je suis, j’ai craqué.
Un démaquillage et 4 euros plus tard, je me suis installée pour 10 minutes à oualpé allongée sous la lampe à UV, avec les lunettes de plongée bien calées sur le nez… et tout de même une légère trouille de griller. Ca chauffe là, non ? Ca picote aussi tiens, c’est normal ou bien ? Et si la machine oublie de s’arrêter et que je meurs brûlée au douze millième degré ? * frisson d’horreur *
Et si elle ne s’ouvre pas à la fin et que bôgosse-doré-à-point est obligé de venir extirper à l’ouvre-boîte une pov’ Patate toute traumatisée ? Mmmmh, traumatisée et totalement à oualpé, au fait. Oh non dis, ce serait trop bête… * frisson pas vraiment d’horreur *

Malheureusement, la machine s’est arrêtée (Et ouverte sans le moindre souci) pile au moment où je m’apprêtais à jouer les tubercules en détresse auprès du pompier de service. Damned, on ne peut même plus risquer ses pluches tranquille…


Potato-Scriptum : je n’ai évidemment pas cramé au douze millième degré, je n’étais même pas rouge en sortant.
J’ai quand même consciencieusement crêmé chaque cm² de pluches que j’arrivais à toucher (étant loin d’être souple, je risque le cancer de l’omoplate droite) et me suis tartiné le visage de l’échantillon d’anti-rides-spécial-vieil-éléphant que la grognasse de caissière m’avait refilé la dernière fois chez Sephora (La p*te, virez-laaaaa !).

N’empêche que là ça fait une journée et on ne voit absolument pas que j’ai pris une dose homéopathique d’UV. Je pense que la prochaine fois qu’il me prend l’idée de marcher, je vais y retourner



lundi 05 mai 2008

Envie d'U.V.

cabine.jpg Marre qu'on me demande si je ne me sens pas bien dès que je ferme les yeux dans les transports en commun (Mais laissez-moi roupiller bon sang de bois!)

Marre des blagues à deux balles sur les lavabos, les cachets d'Aspro, les endives, les navets, les vampires, j'en passe et des bien pires. Marre de faire pitié dès que revient l'été, marre d'envier toutes ces filles belles zé hâlées, marre de me tartiner d'autobronzant qui tache les vêtements, y en a ras le tubercule d'être ridicule!! Alors comme je n'ai pas de vacances à l'horizon (Et que je ne réussis jamais à bronzer de toute façon), j'envisage les U.V...

Arguments contre:

- Ca coûte un oeil et t'as pas de sous, Pataaaaaaaate
- Ca donne le cancer du bras droit des grains de mocheté
- Ca va faire ressortir tes affreuses tâches brunes sur le visage (Merci les hormones et le grand âge!)
- Blafarde comme tu es, tu vas crâmer

Arguments pour:

- Ca te coûtera moins cher que des vacances au soleil (Que de toute façon tu ne prendras pas, parce que les vacances en solitaire c'est naze)
- Tu ne fumes pas, il faut bien que tu le fabriques autrement ton cancer du bras droit!
- La luminothérapie c'est un truc contre la dépression, non?
- Blafarde comme tu es, on dirait un bidet...

Damned, qu'est-ce que je fais?
(Pour ceux qui ont la flemme de commenter, petit sondage en colonne de droite)






Potato-Scriptum: pas blogué depuis 8 jours moi? Meuuuuuuh non voyons, c'est parce que j'ai écrit à l'encre sympathique sur des collages à la gomme arabiqueil fallait mettre du jus de citron sur votre écran et le chauffer à la bougie ... Si si si, promis, essayez pour voir ... Patate Pourrite Powaaaaaaaaa!