Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 03 janvier 2018

C'est la saison des vœux (5)

bonne-annee-2018.jpg
(Source : ici)

D'un Nouvel An à l'autre, j'ai l'impression de me répéter : quel soulagement de voir se terminer cette année 2017 qui, malgré quelques bons moments, fut tout sauf super chouette. Dommage, l'an passé on y croyait...

Perso je n'ai pas été invitée au moindre mariage mais j'ai bien assisté à des enterrements, ça oui. Et pas l'ombre d'un Hugh Grant j'ai beau savoir que c'était dans l'ordre des choses et qu'on meurt tous un jour et * insère ici la platitude de ton choix * ... j'ai encore du mal à me dire qu'en 2018, pour la première fois depuis que je vis seule comme une grande fille, le mois de janvier ne sera pas accompagné d'une carte de bonne année de ma mamie.
Une joliment surannée, avec un paysage de neige, de beaux sapins rois des forêts et de petits chalets aux toits blancs et soulignés de paillettes argentées; même que je râlais toujours qu'elles étaient mal collées et que ça m'en fichait partout quand j'ouvrais l'enveloppe mais en vrai je trouvais ça cromeugnon, ces cartes de vœux à l'ancienne et ces quelques mots couchés sur le papier, toujours les mêmes chaque année, d'une écriture maladroite parce que l'école n'avait pas duré longtemps (Pour les filles, c'était moins important...) et qu'on y "contrariait" les gauchers en leur attachant la main du diable dans le dos.

Il n'y a désormais plus personne de vivant de la génération de mes grands-parents. Cela fait déjà quelques mois, et je ne m'y fais pas. F*ck l'ordre des choses, tu vois ?
D'innombrables traditions et souvenirs familiaux sont perdus à tout jamais, faute d'avoir été transmis (J'ai bien hérité des aiguilles à tricoter, mais qui donc vais-je appeler au secours quand j'aurai échappé une maille ?) (Alors que Mamie, elle savait les rattraper les yeux fermés); je ne sais même pas si j'ai le droit de le déplorer, car j'en suis en grande partie responsable, moi qui n'avais jamais le temps que de passer en coup de vent. Il y a des gens auxquels je suis apparentée que je ne reverrai jamais, je le sais, car notre seul lien - ténu - c'était l'existence de cette grand-mère/tante/cousine en commun.

C'est ainsi, c'est la vie.
Et ce mois-ci, je ne téléphonerai pas à une mamie qui commençait à s'inquiéter quand même paske le courrier était parti il y a 3 jours, pour lui dire que j'avais bien reçu sa carte, laquelle commençait toujours par "ma petite-fille chérie" et contenait invariablement un chèque que je n'encaissais plus depuis bien longtemps (Depuis que j'avais appris que sa "modeste retraite", comme elle disait pudiquement, la mettait en dessous du seuil de pauvreté, en fait) (Mais à part ça, tout va bien dans notre start-up nation).
Plus jamais n'appellerai une mamie pour lui souhaiter la bonne année "et surtout la santé" en promettant que je viendrais la voir cet été; oui je sais Mamie, je ne reviens pas très souvent, mais je suis loin et puis c'est le travail tu comprends ? Elle comprenait, bien sûr, et je me disais que j'était une vilaine Patate et que je serais bien punie quand moi aussi je serais enfermée entre quatre murs sans autre visite que l'infirmière ou l'aide-ménagère.

Mais je ne veux pas non plus plomber le vôtre, de début d'année.
(C'est gai hein ? T'es content(e) que je sois revenue bloguer)

2018, année de la frite, à ce qu'il paraît !
Alors je vous la souhaite, la frite (Pour une Patate, tu me diras, c'est le minimum). Croustillante à souhait mais toute tendre à cœur, avec juste ce qu'il faut de sel pour qu'on ait envie de la croquer. Comme la vie, quoi.
Qu'elle vous soit douce et légère tout au long de l'année.


samedi 27 décembre 2014

Les chatteries du samedi (38)

Dans la série "Patat'essaye de tricoter mais elle est franchement pas aidée" ...
Je voudrais la chattoune qui a posé son auguste postérieur sur mes kilomètres de jersey, et s'amuse à attraper les pointes qui lui cliquètent tant bien que mal (Plutôt mal d'ailleurs, rapport au volume de l'auguste postérieur) devant le nez.

Oui oui, je parle de TOI...

chat-tricote.jpg

Mouiii, c'est à quel sujet, Pataaaate ?


Et après on s'étonne que mes ouvrages n'avancent pas.
Ou qu'ils soient tricotés à moitié en poils de chat...


jeudi 18 septembre 2014

Oh Happy Days (9)

Si vous avez manqué le début...
(Si toi aussi tu as appris à lire avec les résumés de Télé 7 Jours, claque des doigts !)

Les règles du défi #100happydays sont ici, et par là tu peux retrouver mon épisode 1, mon épisode 2, mon épisode 3, mon épisode 4, mon épisode 5, mon épisode 6, mon épisode 7 et mon épisode 8.
Ou bien en live tous les jours sur Twitter avec le hashtag #PatateHappy, si jamais tu veux t'essayer aux réseaux sociaux (C'est addictif ceci dit, je t'aurai prévenu).

Jour 59.
100happydays.059.jpg
Recevoir ce cartoon accompagné d'un "tiens, toi qui aimes les chats..." et rire.
À peine un peu jaune.
Mais rire quand même.
Mais un peu beaucoup jaune...

Bicoz c'est le moment le plus "happy" qu'on aura eu de la journée, y a franchement pas de quoi pavoiser, et puis ça devient de plus en plus difficile à supporter, les allusions (pas toujours aussi voilées) à mon statut de vieille fille. Comme s'il m'amusait.
(Mais c'est comme avec les blagues racistes ou sexistes : si tu ne ris pas, t'as pas d'humour / t'es une mal baisée) (Bref. A Hundred HAPPY days on a dit, Pataaaaate, ne ruine pas le challenge)


Jour 60 & 61.
100happydays.060.jpg
No photo, no will to go find some fleeting happiness in little things (Pas de photo, aucune volonté d'aller chercher un bonheur passager dans les petites choses) ...

C'est ce que j'ai tweeté il y a plus d'un mois comme légende de ces deux journées. Et tu sais quoi ? Là tout de suite, je ne me souviens même pas du pourquoi de ce manque de joie.
La Patate "verre à moitié vide" blâmerait l'âge, la raréfaction synaptique et le déclin des capacités cognitives, mais dans l'esprit du défi, c'est Patate "verre à moitié plein" qui te dit : ce n'est rien tu le sais bien le temps passe, ce n'est rien

Jour 62.
100happydays.061.jpg
Un livre, un chat, une grasse mat' = la version #PatateHappy de "du pain du vin du Boursin" ... Je suis bien.

Tu auras noté la présence de mon Kindle d'amour, alias "la meilleure cause de découvert bancaire de l'année", dont je ne suis pas la seule fan puisque dès qu'elle en a l'occasion, Miss PotatoCat se frotte le museau sur les coins (Super pratique pour lire) (Surtout quand elle a tellement bien appuyé sur l'écran tactile qu'elle me tourne une page ou me change la luminosité) en ronronnant à qui mieux mieux.
Ma chatte, cette chieuse dévoreuse de livres électroniques...


Jour 63.
100happydays.062.jpg
Dessert improvisé : une banane au four avec beurre et sucre roux in ze papillote. #PatateHappy va grossir !


Jour 64.
100happydays.063.jpg
Le jersey au kilomètre est un bon remède au stress, car il t'occupe l'esprit, et à la boulimie, car il t'occupe les mains.
Quel dommage que je ne sois pas payée à tricoter...


Jour 65.
100happydays.064.jpg
La discussion pro a un tout petit peu dérivé...
Pataaaaaaate, on t'a pas dit ? Faut pas dessiner dans les dossiers ! ;-)


vendredi 08 août 2014

Oh Happy Days (7)

Si vous avez manqué le début...
(Si toi aussi tu as appris à lire avec les résumés de Télé 7 Jours, claque des doigts !)

Les règles du défi #100happydays sont ici, et par là tu peux retrouver mon épisode 1, mon épisode 2, mon épisode 3, mon épisode 4, mon épisode 5 et mon épisode 6.
Ou bien en live tous les jours sur Twitter avec le hashtag #PatateHappy, si jamais tu veux t'essayer aux réseaux sociaux (C'est addictif ceci dit, je t'aurai prévenu).

Jour 45.
100happydays.045.jpg
Le bonheur du jour : deux heures de papouillages chez mon coiffeur d'amour que je vois trop rarement à mon goût.
(Et encore trop souvent au goût de mon banquier, cet ignoble rabat-joie qui me ferait aller toute l'année avec les racines blanches et les pointes fourchues, s'il le pouvait)

Et tu sais qu'il a des fauteuils massants au shampooing, maintenant, mon coiffeur d'amour ? Et tu sais qu'il m'offre TOUJOURS un thé pas-Lipton-de-merde-un-VRAI-thé et un petit gâteau pour accompagner ? Et l'abonnement à Voici, je t'ai parlé de son abonnement à Voici ? Je l'aime mon coiffeur.
Même s'il s'éclate à me faire le brushing de Farrah "paix à son âme" Fawcett à chaque fois que je vais le voir...


Jour 46.
100happydays.046.jpg
Merci Hubert & Marcel pour ce T-shirt super cul-cul-la-praline cute.
Que je n'ai pas réussi à assumer pour sortir dans le vrai monde, alors je suis retournée le changer pour un oversize et c'est devenu mon nouveau pyjama. Parce que le pyjama super cul-cul cute, c'est le privilège du #CélibatPowaaaa.


Jour 47.
100happydays.047.jpg
Plaisir d'un soir d'été : bouquiner dehors jusqu'au crépuscule. #PatateHappy loves son #Kindle rétro-éclairé.
(Mon MEILLEUR motif de découvert bancaire de l'année !)


Jour 48.
100happydays.048.jpg
Commencer un nouveau projet tricot.
Avec une laine aux pelotes toutes bizarres...


Jour 49.
100happydays.049.jpg
Poser son tubercule sur le banc public où s'est bécoté rien moins que l'amour parfait !

Etouffer le petit pincement de jalousie et la bouffée de cynisme qui fait se dire "ouais t'façon ça se trouve, 2 mois après ils étaient séparés", et trouver cela meugnon tout plein.
Laisser sa greluche intérieure ricaner parce que c'est H et M, qui s'aiment. Bah ouais.


Jour 50.
100happydays.050.jpg
Ce thé glacé aux fruits rouges qui a désaltéré le dimanche de #PatateHappy est décidément délicieux.


Jour 51.
100happydays.051.jpg
Prendre soin de ses mollets après une séance de course à pied.
...
Ouais.
Je me suis mise à courir.
...
Je sais, j'avais juré que jamais.
Je te raconterai...

Et l'huile de massage pour sportifs Weleda, à part ça ?
Et ben très bien. Elle sent un peu fort les plantes au début, mais ça s'estompe relativement vite, elle est très bien pour le massage (i.e. elle ne sèche pas trop vite) et cela détend bien les mollets !
Juste, si Miss PotatoCat pouvait attendre 10 petites minutes avant de venir se frotter contre mes jambes et me coller ses poils sur la peau en plus des miens, ce serait bien.

Jour 52.
100happydays.052.jpg
Savourer un instant de calme avec ma petite machine à ronrons.


dimanche 20 juillet 2014

Oh Happy Days (4)

Si vous avez manqué le début...
(Si toi aussi tu as appris à lire avec les résumés de Télé 7 Jours, claque des doigts !)

Les règles du défi #100happydays sont ici, et par là tu peux retrouver mon épisode 1, mon épisode 2 et mon épisode 3.
Ou bien en live tous les jours sur Twitter avec le hashtag #PatateHappy, si jamais tu veux t'essayer aux réseaux sociaux (C'est addictif ceci dit, je t'aurai prévenu).

Jour 25.
100happydays.025.jpg
Les vacances par procuration, grâce à ces délicieux sablés made in Corse.
Je suis envieuse de mes collègues qui partent en vacances les uns après les autres quand je n'ai même pas les moyens de partir en week-end, mais la gourmande que je suis apprécie leur retour de voyage avec des douceurs !
(La prochaine part en Bretagne, j'espère qu'elle nous ramènera des Kouign Amann !)


Jour 26.
100happydays.026.jpg
Miss PotatoCat qui pattoune en faisant du ronron, affalée sur mon ventre.
Le meilleur moment de mes journées. Même quand le Patat'home culmine à 35°.
#LOVE.


Jour 27.
100happydays.027.jpg
Ma tisane spéciale gorge qui pique et nez bouché : feuilles de thym et d'eucalyptus, réglisse et bourgeons de pin sylvestre, et quelques fleurs de coquelicot. Aussi bénéfique à boire qu'à inhaler pour les Patates enrhumées. Et ça sent booooon !
( #PatateHappy est fan de son herboriste )
(Et n'est plus enrhumée, c'est gentil de demander)


Jour 28.
100happydays.028.jpg
Mes dernières emplettes chez Løv Organic, dans cette permanente et jamais satisfaite quête du thé glacé parfait.
Je suis très fan de la version fruits rouges, je l'avoue.


Jour 29.
100happydays.029.jpg
Plaisir de prendre le temps de se chouchouter... Et de faire peur au chat avec son masque sur la tronche. :-)

A ma droite, l'un des nombreux masques bio de la marque Argiletz, qui vont et viennent dans ma salle de bains depuis des années (Au moins 2 ans avant Jésus Christ Cro-N'ex, je dirais). J'aime beaucoup l'argile rose pour peaux sensibles, mais en ce moment je termine le masque à l'argile blanche, pour faire peur au chat peaux ternes et sans éclat.
Parfait pour réguler la fameuse "zone T" sans agresser le reste du visage.

A ma gauche, la Sulfureuse pâte du Marabout, de ma marque chouchoute Garancia qui ne m'a toujours pas prise sous contrat, damned ! Alchimiste, qu'est-ce que tu fous ?!, une mousse nettoyante/purifiante pour peaux mixtes dont je vous reparlerai sans doute bientôt... Par exemple quand le Marabout m'offrira je rachèterai le prochain pot !


Jour 30.
100happydays.030.jpg
Tu te souviens de mon interminable tricot entamé en février ?
Et bien 5 mois plus tard, il est enfin terminé !! Et malgré quelques petites erreurs de ci de là disséminées dans la dentelle, et une torsade à l'envers mais que franchement j'ai eu la flemme de tout défaire quand je m'en suis aperçue 22 rangs plus tard (Ce qui m'apprendra à tricoter des trucs compliqués devant une série télé), je suis plutôt fière du résultat.

Merci à la gentille patatophile qui m'avait offert le patron Ravelry, d'avoir occupé mes longues soirées de l'hiver dernier ET donné une raison d'attendre impatiemment l'hiver prochain.


- page 1 de 4