Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Planche

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 30 juin 2015

La Potato-"poignées d'amour"-planche

Comme promis hier (Et après je vous JURE on change de sujet), voici le programme de juillet.

Le principe, c'est de continuer à plancher "normal" tous les jours QUOI QU'IL ARRIVE mais on cesse de rajouter du temps (Je ne sais pas vous mais moi je sens le danger pour mes lombaires). A la place, histoire de rester motivées, on rajoute... la planche latérale. Pour que nos poignées d'amour se fassent a-to-mi-ser avant la fin de l'été.

Etape 1 : on fait la planche classique pendant une durée fixe, égale au maximum qu'on avait atteint CONFORTABLEMENT fin juin.
Pour votre tubercule préféré, ce sera donc 1 minute 40.
Si votre planche confortable c'est 1 minute, vous faites 1 minute; si c'est moins, vous faites moins; et si vous prenez le train en route, bah vous pouvez combiner la Potato-Planche de juin avec progression dans la durée ET la Potato-planche de juillet. Chacune fait comme elle le sent, le but c'est avant tout de NE PAS SE BLESSER !

Etape 2 : on rajoute une planche sur le côté (Les DEUX côtés, hé hé hé), de durée progressivement croissante ET en variant les exercices histoire de ne pas s'ennuyer (Et de ne pas y passer 3 plombes non plus, rapport à notre flemme petit dos fragile et notre agenda surbooké).

Comme ceci...

side_plank_two_sides.jpg

Sans oublier cela...

side-plank-jambe-levee.gif
Le planning détaillé :

Jour 1 = 30 secondes en planche latérale
(30s x 2 car je rappelle, il y a DEUX côtés, n'essayez pas de tricher)
Jour 2 = 30 secondes en planche latérale avec la jambe tendue levée
(La jambe du dessus, forcément, paske si t'essayes de lever l'autre, t'es mal barrée)
Jour 3 = 30 secondes en planche latérale avec la jambe tendue levée ET on fait des battements de haut en bas, leeeentement et de façon contrôlée (Le tout sans que la position de planche ne soit modifiée) (Et en particulier, on ne s'effondre pas avec l'épaule qui remonte vers l'oreille, sinon gros risque de bobo) histoire de bieeeeen sentir ses petits muscles travailler.

Visualise le truc dans ta tête, tu vas voir ce n'est pas si compliqué.

Jour 4 = 40 secondes planche latérale
Jour 5 = 40 secondes planche latérale + jambe levée
Jour 6 = 40 secondes planche latérale + battements de jambe
Jour 7 = repos bien mérité

Jour 8 = 50 secondes planche latérale
Jour 9 = 50 secondes planche latérale + jambe levée
Jour 10 = 50 secondes planche latérale + battements de jambe
Jour 11 = 55 secondes planche latérale (Oui je sais, tu me hais)
Jour 12 = 55 secondes planche latérale + jambe levée
Jour 13 = 55 secondes planche latérale + battements de jambe
Jour 14 = repos encore mieux plus mérité parce que cocoricoooo, c'est le 14 juillet

Jour 15 = UNE MINUTE planche latérale
(Oui oui, tu as bien compté, ça fera au moins une minute en planche de face, et une minute de chaque côté) (Nous sommes fortes, nous sommes motivées)
Jour 16 = 1 minute planche latérale + jambe levée
Jour 17 = 1 minute planche latérale + battements de jambe
Jour 18 = 1 minute 10 s. planche latérale
Jour 19 = 1 minute 10 s. planche latérale + jambe levée
Jour 20 = 1 minute 10 s. planche latérale + battements de jambe
Jour 21 = on se repose et on se motive pour la suite...

Jour 22 = 1 minute 15 s. planche latérale
Jour 23 = 1 minute 15 s. planche latérale + jambe levée
Jour 24 = 1 minute 15 s. planche latérale + battements de jambe
Jour 25 = 1 minute 20 s. planche latérale
Jour 26 = 1 minute 20 s. planche latérale + jambe levée
Jour 27 = 1 minute 20 s. planche latérale + battements de jambe
Jour 28 = REPOS !!

Jour 29 = 1 minute 30 s. planche latérale (On PEUT le faire !)
Jour 30 = 1 minute 30 s. planche latérale + jambe levée
Jour 31 = 1 minute 30 s. planche latérale + battements de jambe

Motivées ?
On commence demain.


lundi 29 juin 2015

La Patate ayant planché tout l'été

Enfin ça, c'est le projet, si vous me suivez.
Pour l'instant la Patate, elle a planché tout le mois de juin, et c'est déjà en soi un exploit.

Pause.
Le temps que tu t'extasies.



Vas-y, encore un peu...



J'avais déjà noté l'an dernier que le "défi de la planche" version classique qu'on trouve sur internet n'était pas pour moi : impossible d'arriver à 4 minutes quotidiennes en à peine un mois.
D'abord il faut être réaliste, je n'aurai jamais assez de muscles pour ça, mon bide c'est 80% de gras et je n'ai rien dans les bras.
Et puis surtout, à trop vouloir augmenter la durée que l'ont "tient" en planche statique, on finit par perdre la bonne position. Et comme le dit un vieux proverbe patatesque : "on ne travaille rien si on a le cul trop haut, mais si on a le cul trop bas on se fait mal au dos" (Oui je sais, c'est magnifique, tu peux me citer si tu veux).

Je ne sais pas vous mais moi je n'aimerais pas DU TOUT me flinguer les lombaires à cause d'un stupide défi sur internet; c'est pour ça que je nous avais concocté la Potato-Planche : le défi à la mesure des flemmasses molles du bide motivées-mais-pas-pour-se-blesser.

Planche-6.jpg

Je dis MERCI à toutes celles qui m'ont botté le tubercule suivie, accompagnée dans l'effort quotidien sur fesse de bouc, encouragée par leurs commentaires ou leur exemple (Juste savoir que je n'étais pas la seule à galérer, c'était déjà énorme) ou cette merveilleuse photo du pape en train de plancher à nos côtés (Le fou-rire !) parce que sans vous, j'aurais déjà abandonné.

Alors que là, non seulement nous avons planché pendant un mois, mais dès le 1er juillet, on remet ça !! OUI, ON VA PLANCHER CET ETE :-D
Cache ta joie.

Je vous propose une Potato-Planche spéciale "poignées d'amour".

Le principe, grosso modo : on continue avec la Potato-planche normale, de face, d'une durée fixe égale au maximum qu'on avait atteint confortablement fin juin ET on rajoute une planche sur le côté (Les DEUX côtés, hé hé hé), de durée progressivement croissante ET en variant les exercices histoire de ne pas s'ennuyer (Et de ne pas y passer 3 plombes non plus, rapport à notre flemme petit dos fragile et notre agenda surbooké).

Demain je vous blogue mon plan détaillé.
oO0 (Oui je sais, ce suspense va te tuer)
oO0 (Patate Pourrite powaaaaaa)

Qui en est ?


vendredi 29 mai 2015

Patate fait la planche ... avec toi ?

(Enfin si tu veux hein, t'es pas obligé(e))

Hashtag PotatoPlanche
Souviens-toi, comme l'an dernier !
Paske mine de rien, même en faisant cela comme une Patate, au bout d'un mois j'avais constaté du résultat.
Et que là franchement, c'est plus possible, ce bide blanc, mou et gras que je peine à plancher planquer sous de longs gilets flottants qui ne trompent personne, vu qu'entre l'électricité statique et la loi de Murphy, ils finissent toujours par me coller au bourrelet.

Donc, à partir de ce lundi 1er juin, c'est parti pour un mois de #PotatoPlanche quotidienne.

Pour me soutenir dans l'effort, c'est sur Fesse de Bouc que ça se passe.
Et pour le programme à suivre, tu scrolles un peu...

planche_4.jpg
(Oui, on ressemblera bientôt à ça)
(Cache ta joie)

Jour 1 : 20 secondes
Jour 2 : 20 secondes
Jour 3 : 30 secondes
Jour 4 : 30 secondes
Jour 5 : 35 secondes
Jour 6 : repos

Jour 7 : 40 secondes
Jour 8 : 45 secondes
Jour 9 : 45 secondes
Jour 10 : 50 secondes
Jour 11 : 55 secondes
Jour 12 : repos

Jour 13 : 60 secondes (Mais oui, tu PEUX le faire !)
Jour 14 : 60 secondes (Si vraiment c'est trop dur, tu tentes 2 x 30)
Jour 15 : 1 minute 10
Jour 16 : 1 minute 10
Jour 17 : 1 minute 20
Jour 18 : repos

Jour 19 : 1 minute 20
Jour 20 : 1 minute 30
Jour 21 : 1 minute 30
Jour 22 : 1 minute 40
Jour 23 : 1 minute 40
Jour 24 : repos

Jour 25 : 1 minute 45
Jour 26 : 1 minute 50
Jour 27 : 1 minute 55
Jour 28 : 2 minutes !! (Note que 2 x 60 s. c'est bien aussi)
Jour 29 : 2 minutes again (On transforme l'essai)
Jour 30 : 2 minutes toujours (Paske c'est la POTATO-planche, pas les JO)


Je me laisse le week-end pour me goinfrer préparer psychologiquement... Rendez-vous lundi !
Et dans un mois, mon bide sera moins mou et moins gras. On y croit, on y croit.

Allez steuplé quoi, crois-y avec mouaaaaaa. :-)


vendredi 20 juin 2014

Oh Happy Days (1)

(Oui je sais, elle était facile, celle-là)

Comme promis pour les ceusses qui ne sont pas trop "réseaux sociaux", une petite récap' bloguesque de mon défi #100happydays.
Et pour que les milliards de followers en délire gentils patatophiles qui me suivent également sur Twitter n'aient pas trop l'impression d'être servis avec du réchauffé, de temps en temps ici, j'élaborerai.
Paske 140 caractères c'est un peu peu par moments, surtout qu'il faut identifier le défi et numéroter le jour ET que j'essaye d'y caser le hashtag #PatateHappy (OK, j'ai oublié plein de fois au début) pour que mes photos soient plus faciles à retrouver au milieu des autres shiny happy people.

Voici donc sans plus tarder, les huit premiers jours de mes #100happydays.

100happydays.001.jpgJour 1.

Le plaisir de croiser un bosquet de marguerites (Une de mes fleurs préférées) (Avec le Gerbera, qui n'est jamais à mes yeux qu'une marguerite version color block) au détour d'une promenade.

Et de penser à pro-fi-ter de la douceur de l'instant au lieu de ruminer des idées noires à base de fait-chier-de-se-promener-toute-seule-sans-personne-à-qui-parler. Être fière de soi aussi, parce qu'on a bougé son tubercule du canapé au lieu de larver le dimanche entier.
Patate Happy, je vous dis !


100happydays.002.jpgJour 2.

Profiter du jour férié pour renouer avec un de mes vernis préférés : le platinum marble de Mavala, un joli parme métallisé qui s'applique comme un rêve (2 couches ici, parce que j'avais le temps, mais une seule fait déjà très joli) même quand c'est Calamity Patate qui fait sa manucure.

Plaisir d'avoir (Et surtout de prendre) un peu de temps pour prendre soin de soi.





100happydays.003.jpgJour 3.

Croiser au détour d'une promenade (Encore ?! Pataaaaate, t'en as pas marre de te promener ?) (Bah non, il paraît que c'est bon pour la digestion), cette version récup' des nains de jardin.

Sourire, s'arrêter, repartir en arrière te raconter surtout les carambars d'antan et les coco boer pour immortaliser l'instant.

Oui, j'ai sauté la clôture pour prendre la photo.





100happydays.004.jpgJour 4.

Le parfum des lys dans la salle d'attente de Mme Mapsy.

Cinq minutes de pause pour se recentrer et essuyer le mascara qui avait coulé, juste après une séance qui fut douloureuse et dont je suis sortie démolie (Ouais, c'est pas toujours la fête du slip avec Mme Mapsy, elle est sympa mais des fois elle gratte là où ça fait bien mal).
Mais j'ai emmené avec moi l'image de cet odorant et magnifique bouquet de fleurs.






100happydays.005.jpgJour 5.

Mon T-shirt de Zumba à la fin du cours. Bon à tordre, mais que c'était bon !!

Un jour il faudra VRAIMENT que je me décide à te raconter la Zumba, parce que c'est quand même une activité sportive à laquelle je m'adonne (Plus ou moins régulièrement, selon ma procrastination du moment et mes moyens financiers souvent manquants) depuis plusieurs années, et que c'est bien la seule que je pratique avec un grand sourire aux lèvres.

(Au bas d'un visage rouge et luisant)
(Sous un brushing ruiné en moins de 2 minutes)
(Et surmontant des fringues mouillées à plein d'endroits pas très élégants)



100happydays.006.jpgJour 6.

Merci à la gentille collègue qui a pensé à me garder le dernier baklava de la boîte ramenée de ses vacances en Turquie.

J'adoooOOooore les sushis pâtisseries orientales en général, le baklava en particulier, et pour une fois, j'ai profité de ce petit plaisir de gourmande sans me culpabiliser sur les whatmille calories ingérées.

Il faut dire que quand c'est le dernier, c'est plus facile de ne pas s'enfiler la boîte en entier.



100happydays.007.jpgJour 7.

Un verre avec une copine pas vue depuis longtemps.

Je te laisse deviner lequel est le mien.

Je te laisse également deviner de combien ce premier verre fut suivi.
(Un indice au bas de votre écran : j'avais déjà mal aux cheveux en rentrant)








100happydays.008.jpgJour 8.

Ma #PotatoPlanche de dimanche dernier.

Ah que j'étais heureuse ! Ah que j'étais fière !!

Depuis j'ai méchamment régressé, mais j'ai au moins le plaisir d'avoir gardé trace de cet exploit. Et de ne pas l'avoir réalisé en solitaire comme mes promenades grâce à vous toutes, les courageuses qui m'accompagnez et me motivez tous les jours sur Fesse de Bouc.

MERCI !




jeudi 29 mai 2014

Patate fait la planche (5)

Tu te souviens des beaux résultats du mois dernier ?

Planche-chrono.jpgEt bien j'ai continué à "plancher" sans (trop) procrastiner (C'est le mimi, c'est le rara, c'est le miracle) pendant tout le mois de mai.

Et regarde où j'en suis arrivée ==>

Non mais regaaaaaaarde !!
Admiiiire !!


Je fais la planche 2 minutes tous les matins. Ou presque. Mais vraiment, je n'en zappe pas des masses.
Je m'épate moi-même, tu n'as même pas idée !

Car, faut-il le rappeler, j'ai commencé au degré zéro des abdos, en souffrant mille morts pour tenir à peine 20 secondes; j'ai longtemps cru que je n'atteindrais jamais la minute entière; et j'ai mis un mois entier à progresser genre, de 5 secondes en 5 secondes comme une Patate !

D'où le nom du défi : c'est la #PotatoPlanche.
La planche de celles et ceux qui n'atteindront jamais les 5 minutes en moins de 30 jours, mais on s'en fout, c'est l'effort quotidien qui compte, et on avance à notre rythme. Na !!

D'ailleurs, mon rythme de mai-fais-ce-qu'il-te-plaît (Ben tiens, je vais me gêner !), si tu veux tout savoir, fut loin d'être linéaire : plutôt 1 pas en avant, 2 pas en arrière.
Je n'aurais honnêtement JAMAIS persévéré sans le soutien moral de mes compagnes de souffrances (Ouais, on est royalement 5 sur Face de Bouc à se serrer les coudes et les abdos, mais qu'est-ce que c'est précieux !!), donc MERCI LES FILLES !
Le 16 mai, j'atteignais enfin les 2 minutes.
Le 23 mai, après une série de planches quotidiennes à 2 minutes, patatras la Patate : 1 minute 20. Et ben tu sais quoi ? Incroyable mais vrai, je ne me suis pas découragée, le lendemain ce fut 1'40" et le surlendemain, 1'50" et puis tiens, ce matin, enfin, le retour des 2 minutes. Bonheur, euphorie et abdos de folie.

Et demain ?
Bah demain, j'espère bien continuer avec vous, car le défi #PotatoPlanche est prolongé au mois de juin.

Alors, tu viens ?


- page 1 de 2