En l'occurrence, le fait que certain tubercule n'a pas fait des masses de sport en 2016...

Toujours plus que tous les ceusses qui n'ont jamais décollé le tûûût de leur canaprout (Meuuuh non je ne te regardais pas en disant cela), mais tout de même, si l'on compare au visuel de 2015... Ce n'est pas brillant.
Surtout depuis la rentrée, où la perspective de me faire prochainement coniser a servi d'excuse pour ne jamais vraiment reprendre la course à pied après la trêve de l'été.
Damned !

visuel-sport-2016.jpg
N'oublie pas ta résolution d'être un peu plus gentille envers toi-même, Pataaaaate : c'est comme ça, c'est tout, et il faut accepter que peut-être ton corps fatigué a eu besoin de cette pause et de ces quelques mois de flemme (Oui mais quatre mois ? QUATRE ?!!).
Et que tu as sans doute bien fait de les lui accorder (Quatre mois ça fait 120 jours, quand même, tu sais #JDCJDR) (Mais bon, si tu dis que j'ai bien fait).

Oserai-je même pousser cette auto-bienveillance jusqu'à me féliciter de n'avoir pas TOUT lâché ?
Puisque tu peux le constater, la Zumba est toujours là et le Pilates a remplacé le Yoga dans mon agenda, pour le plus grand bonheur de mon dos mal fichu et de mon bassin désaxé; sans parler de mon début de canal carpien qui n'en pouvait plus du chien tête en bas.
(La piscine en revanche, tu oublies : je déteste TOUJOURS AUTANT)

Du coup, je pense que ma bonne résolution de l'an prochain est toute trouvée : revoir ce visuel avec du rose (A défaut de voir la vie en rose, ce sera déjà ça...).