Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 25 décembre 2017

Noyeux Joël !

(Toutes mes excuses à tous les Joëls innocents qui subissent sans doute cette contrepèterie chaque année depuis qu'ils sont en âge de se le rappeler)

Nowel-2017.jpg
Je sais très bien que Nowel n'est pas forcément une fête pour tout le monde. Je ne sais que trop le poids que certaines absences peuvent faire peser sur un réveillon - ou certaines présences... Ou bien tu t'en tamponnes la coquille d'huître avec une pelle à gâteau rouillée, et tu as toutafé raison, mais s'il y a bien une saison où tout est fait pour te renvoyer à ta différence ou à ta solitude, c'est bien celle de la fin d'année...

Malgré tout, à toi qui passe par ici en ce jour férié sinon festif, je voudrais souhaiter une jolie journée : qu'elle te soit douce, légère, et remplie de sérénité (et de bulles de Citrate de bétaïne, si tu en es déjà là ;-) ).

Et même s'il n'y a qu'une Patate pour te le dire, sache-le : tu n'es pas tout(e) seul(e), tu as de la valeur, et tu mérites des jours meilleurs.
Accroche-toi, c'est bientôt la galette des rois ! ;-)


vendredi 22 décembre 2017

TGIF (19)

Santa-bescherelle.jpg

Savais-tu qu'il y a de cela quelques années (Dans sa vie antérieure où elle se faisait ch... les réveillons dans sa belle-famille) (Parfois je me dis que c'est une autre personne qui a vécu tout cela, c'est tellement éloigné de ce à quoi j'aspire désormais) ton tubercule préféré avait demandé un coffret Bescherelle pour son petit Nowel ?

Non ?
Ben voilà.
Maintenant tu sais.

Hashtag GrammarNazi :-)


lundi 18 décembre 2017

Esprit de Nowel, es-tu là ?

Ces deux dernières semaines, je me suis livrée à des random acts of kindness qui m'ont carrément mise en joie. Comme ça, gratuitement. Sans même avoir besoin de sortir de chez moi ni d'interagir avec des gens ( #lesgens !). C'est facile, c'est pas cher, et ça peut rapporter gros un peu de chaleur.
Que demande le peuple ?

Que je lui raconte, peut-être ?

flocon-abstrait.jpg
En fait, tout a commencé il y a 2 semaines à la caisse de chez Picard.
Oui je sais, c'est glamour comme décor : magasin de surgelés, intérieur nuit tombée, Dame Patate fait la queue à la caisse de gauche. Et elle s'est fait plaisir, la Patate, les surgelés de Nowel sont de sortie alors c'est festival de poêlées de marron, de plats en sauce au vin blanc et de... moelleux aux marrons et aux panais (Tu parles, moins 20% avec la carte de fidélité, je n'allais pas me les refuser !).
Et là, après les salutations d'usage, le petit jeune à la caisse me demande s'ils sont bons, les moelleux, parce qu'il lui font de l’œil depuis qu'ils sont en rayon et il ne les a pas encore goûtés, mais que par contre il a goûté tel autre truc et que vraiment il me recommande. Trente secondes plus tard, nous étions lancés dans une conversation à bâtons rompus et à 4 personnes, avec sa collègue de la caisse d'à côté et le client qu'elle était occupée à servir, à se refiler des recettes et des tuyaux. Ou comment tu te sens moins seule tout d'un coup, à boulotter tellement de surgelés que tu connais la carte par cœur. Le tout n'a duré que 5 minutes mais je suis rentrée chez moi en souriant et en me disant que quand même, ils étaient toujours chouettes dans ce magasin.

C'est là que le random act of kindness intervient.
J'ai tout bêtement été sur le site internet, et j'ai laissé un petit message sur leur formulaire de contact, pour dire que dans cette boutique-là, le client (en tout cas, mouaaaa) était toujours bien accueilli et que le personnel était sympa et connaissait bien les produits et que ça faisait plaisir de tomber sur des gentils êtres humains. Et je me suis sentie tellement bien après, tu n'as pas idée.

J'ai réalisé que c'était sans doute la première fois de ma vie que je remplissais le formulaire contact sur le site d'une marque pour autre chose que me plaindre d'un dysfonctionnement. Et que c'était drôlement plus agréable de dire du bien de quelqu'un ou de quelque chose, que d'en dire du mal. C'est tellement simple que c'en est presque idiot, mais ça m'a réchauffé ma soirée. (Ça et les deux moelleux marrons panais que je me suis enfilés) (Je te jure, je n'ai pas d'actions chez Picard, mais si tu as l'occasion de les goûter, tu m'en diras des nouvelles)

Du coup, ces deux dernières semaines, je fais ça.
Quand je suis contente de quelque chose, quand j'apprécie la façon dont je suis traitée, au lieu de le garder pour moi et de presque trouver cela normal, je prends la peine de le dire. Et de le faire remonter le long de la chaîne hiérarchique si je le peux. Des fois que ça puisse rendre service à l'intéressé(e). J'ai ainsi écrit sur le site de ma pharmacie, de ma mairie, de La Poste, de l'une ou l'autre marque... Et je n'ai jamais eu la moindre réponse mais c'est pas grave. C'est l'acte en lui-même qui compte et qui fait du bien.
Ce qui est en soi parfaitement égoïste, j'en conviens.

Je N'AVAIS jamais eu la moindre réponse jusqu'à ce midi, où j'ai reçu un e-mail qui disait en substance :
"On vient de me transmettre le magnifique mail (NdT : qui n'avait rien de spécialement magnifique non plus, hein) que vous avez envoyé à * marque biiip * et ça me va droit au cœur !!! Je ne trouve pas les mots tellement je suis touchée. Mes batteries sont rechargées pour l’année à venir. Merci et joyeux Noël."

Et bien tu sais quoi ?
Moi aussi, ça m'a rechargé mes batteries, de savoir qu'il était si simple de faire plaisir à de parfaits inconnus.


Potato-Scriptum : je te rassure, ça ne m'empêchera pas de râler s'il le faut ;-)


vendredi 01 décembre 2017

Patateries de l'Avent... ou pas.

boule-de-neige.jpgSoyons clairs, lecteur et -trice de mon cœur, je ne vais pas te promettre une pataterie par jour façon calendrier de l'Avent comme les années écoulées parce que :

1- je tiens mes promesses ou bien je n'en fais point,
2- je n'aurai ni l'énergie ni le temps, et
3- c'était déjà un miracle que je n'aie pas oublié mes identifiants, depuis cet été.

Mais vu que je paye quand même une fortune chaque mois pour maintenir ce blog online, si ce n'est pas pour y déposer une petite blog-note de ci de là, alors ne vaudrait-il pas mieux que je le (la) ferme pour aller donner ces quelques euros à Wikipedia ? (Amnesty, je fais déjà)
Ergo, pour justifier un tel gaspillage, une telle futilité, disons qu'en décembre je vais bloguer. Un peu. Mais pas tous les jours, ce sera la surprise. Pour tout te dire, même moi je ne sais pas... certainement moins qu'un calendrier, sans doute plus qu'une couronne... On verra.

En attendant c'est vendredi alors... YOUPI !!


Potato-scriptum : il n'y aura pas non plus de calendrier de l'Avent pour ton tubercule préféré; je n'avais pas envie de reprendre le même que l'an dernier, je ne voulais pas être obligée de me goinfrer de chocolats industriels ou d'accumuler des produits de beauté dont je n'ai pas le moindre besoin, et je n'ai pas réussi à mettre la main à temps sur celui des frères Dammann que je convoitais.

Vas-y, plains moi !!
(Si tu n'as pas oublié comment on fait)


samedi 07 janvier 2017

On ne naît pas #CrazyCatLady, on le devient

(Patate de Bavoir)

Au commencement, il y a un chat.

Mais cela ne suffit pas.

La transformation n'est pas instantanée, elle est insidieuse.

Bien sûr, ce qui est inévitable c'est l'éventail d'accessoires qui accompagnent le félin vivant en appartement : un peu comme les jeunes parents qui voient leur intérieur peu à peu envahi par le berceau, la nacelle, la table à langer, le parc, la chaise haute, les doudous et les jouets en se demandant comment un si petit machin peut générer autant de bordel, tu te retrouves un beau jour "full équipée" d'une caisse, d'une caisse de transport, d'une pelle à crottes, d'un ou plusieurs paniers, d'un arbre à chat, de gamelles colorées et de doudous ET de jouets.

Ils marchent sur des Playmobils et des Légos, tu marches sur des grains de litière et des boulettes de papier alu. Baballe au centre. C'est dans l'ordre des choses.
Cela ne fait pas de toi une #CrazyCatLady.

Noooon.
Ce qui fait de toi une #CrazyCatLady, c'est le merchandising.
Les heures passées sur le net à regarder des vidéos de chatons mignons et des photos de LOLcats aussi, mais là n'est pas le sujet du jour.

Le merchandising, je te dis !
Ton tubercule préféré, par exemple, totalise...
Deux mugs avec un chat dessus. Les mini-plateaux en mélaminé assortis. Et les sets de table. Une théière avec des-chats-mais-pas-les-mêmes (Et sur le couvercle, y a les souris, c'est meugnooooon). Un ensemble tasse-sous-tasse-bol pour le petit-déjeuner avec encore des chats différents pour les décorer. Deux T-shirts pour dormir. Une boîte à mouchoirs. Une boîte à bordel (Une boîte où MOI je mets du bordel; ils ne la vendent pas expressément pour cela). Un panier à linge. Evidemment, un calendrier. Sans oublier celui du bureau. Un dessin scotché au mur (Qui attend depuis trois ans que Procrastino-Potato se décide à lui trouver un cadre). Quatre paires de boucles d'oreilles. Un sautoir. Un sac à courses. Un tote bag en coton. Et deux carnets de notes.
Et si ça se trouve, j'en oublie !

(Edit: mais ouiii ! Le paillasson sur le pallier, où un gros matou te promet un "accueil chat-leureux" !!) (Après des années à m'essuyer les pieds en loucedé sur le tapis des voisins, il fallait bien ça pour me faire craquer)


Ne va pas croire que j'aie acheté tout cela moi-même !
Noooon. Je ne plaide coupable que pour le paillasson, donc, et les T-shirts, les boîtes, le panier à linge (Y a écrit "linge chat-le" dessus, comment résister ?), deux paires de boucles d'oreilles, le tote bag et le calendrier. En 7 ans, c'est raisonnable. Le reste, ce sont les cadeaux de ces amis qui savent que tu as un chat et qui ne savaient jamais trop quoi t'offrir alors ça tombe bien pensent donc automatiquement à toi quand ils voient un objet à l'effigie d'un félin. Je ne critique pas, j'ai un peu tendance à faire pareil, et puis individuellement ces cadeaux font quand même plaisir parce qu'ils sont cool et tromeugnooooooooons alors souvent tu t'extasies en battant des mains et en faisant "hiiiiiiii".

Soit.
Mais alors quand est-ce que la choupitude se transforme en ridicule ?
Quand est-ce qu'on devient pour de bon une #CrazyCatLady, Pataaaaaate ?

Et bien je vais te le dire.

Noël 2017 ...


Coussin-brode-chats.jpgTrès exactement.


Quand comme cadeau, tu reçois ça ===>


Un coussin avec des petits chats.
Oui, il est brodé !

De la VRAIE broderie comme chez Mamie.


(Achevez-moi)
(Même Miss PotatoCat est dégoûtée)



- page 1 de 13