Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 01 mai 2013

J'en serai où dans 5 ans ?

C'est la question qui m'a été posée il y a quelques semaines lors d'un séminaire de boulot. Mais si, tu sais, le genre de truc déguisé en outil de développement personnel ("Mieux gérer votre stress sur le lieu de travail", "L'art d'équilibrer votre emploi du temps", etc etc) mais qui est surtout une caution "bien-être" pour tranquillement te presser comme un citron (Mais regardez, on leur paye des formations sur le stress, comment peuvent-ils encore oser se suicider sur leur lieu de travail ?!)

Mais revenons à nos moutons notre question : j'en serai où dans 5 ans ?
Bah... j'aurai passé ma date de péremption 40 ans. A part ça, je n'en sais rien. Zéro plan, zéro perspective, zéro motivation dévorante : je suis totalement incapable de me projeter.

Ce qui n'est pas nouveau, car il y a 5 ans, alors que je me noyais doucement dans la dépression, tu m'aurais dit que j'en serais là aujourd'hui, je t'aurais ri au nez.
Ce qui n'est pas grave non plus, car nulle part je n'ai vu écrit sur le grand manuel de la vie (D'ailleurs, j'ai perdu le mien, si jamais quelqu'un peut m'en prêter un...) qu'on était forcément obligés de développer un plan quinquennal pour avoir le droit de respirer. Si cela fait de moi une louzeuse aux yeux de mon chef certains, alors tant pis pour eux !
(Bon, je dis ça mais en vrai, pendant le séminaire j'étais plutôt mal dans ma peau)

Tout ceci pour te dire que je ne sais pas prévoir mon avenir.
(Ne parlons même pas de le prédire, y a pas marqué "Patate Soleil")
En revanche, désormais je peux envisager mon futur antérieur, car j'ai reçu un 5 year diary.

5-year-diary.jpgCertes, j'ai déjà le blog pour garder trace de mon chemin dans la vie.
Mais je n'y raconte finalement pas grand chose, et je n'y suis pas toujours très assidue non plus. Sans compter que j'AIME le stylo et le papier, les belles reliures et les petits carnets.

J'adore le concept, et j'avais hâte de le commencer !

Comme je suis psychorigide j'aime bien les "dates clés", que j'avais du temps en ce jour férié (C'était ça ou rassembler la paperasse en vue de ma déclaration de revenus) et qu'en termes de nouveaux départs, un joli 1er mai (Clique si toi non plus, personne ne t'a offert de muguet !) vaut bien un glacial 1er janvier... Ce soir, j'ai défloré le pavé.

Je ne sais toujours pas aujourd'hui où j'en serai dans 5 ans d'ici, mais lorsqu'enfin j'y serai, je pourrai dire par où je suis passée.


dimanche 01 mai 2011

Vive le 1er mai

Jour béni de la fête du travail où l'on peut savourer une grasse matinée.
Oh, wait... Non, pas cette année :-(

Missa n'aime pas les jours fériés qui tombent un dimanche !

Missa n'aime pas non plus qu'en 34-ans-bientôt-35 de vie, jamais personne n'a eu l'idée sacrifier sa grasse matinée pour me ramener un brin de muguet.
C'est idiot, mais ça fait partie des choses que je voudrais bien vivre avant de tailler une pipe au cueilleur de muguet casser ma pipe.

En attendant les gens, celui-là est pour vous.

muguet-2011.jpg