Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Money cash (et infortune)

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 09 janvier 2016

Mékéssecété ? (9)

On ne peut pas dire que ça s'est bousculé au portillon pour ce dernier mékéssecé.

Il faut reconnaître que dans ma crainte que ce soit tellement trop facile de trouver, j'avais peut-être cadré un peu serré sur les pattes de Miss PotatoCat...
Du coup, vous aviez bien deviné que c'était un machin pour faire du sport, mais personne n'avait noté qu'à gauche de la lanière élastique (Oui oui, un élastique pour la gym), il y avait ... un cable électrique (Oui oui, un cable électrique pour faire du sport).

kessecete9.jpg
Début décembre quand la nuit a commencé à tomber super tôt, ton tubercule préféré s'est traîné chez Décathlon pour s'offrir la fameuse runlight : la lampe pectorale qu'ils avaient sortie l'an dernier (Enfin, l'année d'avant en fait, vu qu'on est déjà en 2016, comme le temps file ma brave dame), mais à ce moment-là elle ne rentrait pas dans mon budget.
(Ouais, mon budget est genre serré à 40 € près, c'est comme ça)

Je ne l'ai encore utilisée que quelques fois donc ce serait un peu prématuré de te donner un avis détaillé (Oh l'autre hé, comment elle se trouve la parfaite excuse pour pas bloguer !) mais pour l'instant j'en suis plutôt contente.
Et je suis encore plus contente de ne plus me choper mal au crâne ou des coups sur le nez à cause de ma lampe frontale qui n'était carrément pas adaptée à la course à pied (C'est un modèle écolo, à dynamo, donc bien lourd et encombrant).

Le seul truc, c'est que désormais pour justifier ma flemme, je ne peux plus prétexter qu'il fait trop noir pour sortir courir... Va falloir que je trouve une autre excuse. Damned !
:-D


mercredi 06 janvier 2016

En voici une qui n'aura pas passé l'année

Mais si tu connais un peu Yves Caillou, tu sais que cette petite crème en avait déjà passé pas mal, des années...

Citron-vanille-Yves-Rocher.jpg
Il s'agit en effet de la crème pour les mains édition de Noël... 2012 : citron-vanillé.
Que je m'étais sans doute autorisée à l'époque parce que j'avais enfin terminé son édition 2009, la fleur de Noël à la frangipane.

Avec le gel douche, la crème pour les mains doit être le seul produit de ce cher Yves que je consomme encore à peu près régulièrement, même si tu le vois, je mets plusieurs années à en vider un tube (Forcément, vu que j'en ai toujours 50 entamés en même temps et disséminés à travers le Patat'home).
Et quand il s'agit d'en acheter, j'ai tendance à privilégier les collections spéciales fêtes de fin d'année, vu que 1- ce sont en général des odeurs que j'aime bien et 2- en version "mains" elles ont moins de risque de m’écœurer.

Ci-dessus gît donc la version 2012, que je suis désolée de devoir quitter car "citron vanillé" c'était un mélange très réussi, frais et léger (Et vraiment pas chimique, un exploit !) tout en restant dans le côté gourmand des fêtes, et qu'ils ne l'ont pas renouvelé depuis, préférant retourner vers des odeurs plus "lourdes" .
Je vais maintenant pouvoir entamer le tube de l'été Noël 2013 -"cacao-orange"- qui piaffe dans un placard depuis plus de 2 ans, tandis que mon mini-tube de Noël 2014 -"fruits noirs"- devra encore y patienter quelques temps.

J'aimerais pouvoir te promettre que vu mes stocks encore conséquents (Oui parce qu'il n'y a pas QUE Yves qui attend son tour pour pouvoir me crémer les mimines), je vais faire 100% l'impasse sur l'édition de Noël 2015... J'aimerais pouvoir te le promettre mais honnêtement, j'ai des doutes.
Parce que dans leurs collections de fin d'année 2015, je suis très tentée par "orange confite - amande", encore plus tentée par "orange confite - cannelle" (Ça t'étonne ?), et très curieuse de voir ce que peuvent donner "vanille épicée" ou "pomme délice".

Comme en plus, ils ne devraient pas manquer de les solder...

Je ne te promets rien, mais on peut raisonnablement supposer qu'en matière de décroissance beauté, Dame Patate ne va pas tarder à se tirer une balle dans le pied à coups de crème pour les mains.
C'est moche, je sais.


dimanche 03 janvier 2016

Mon pisse-mémé de saison (2)

Mon pisse-mémé de cette saison est lui aussi le cadeau d'un Papa Nowel qui me connaît bien et qui a cherché à me faire plaisir, vu qu'il comble deux de mes grandes passions : les courses les (bons) thés/tisanes et les jolies boîtes.

La "tisane de Noël" de chez Dammann frères.

Dammann-Tisane-Noel.jpg

Quand j'ai découvert cette luxueuse boîte d'un violet chamarré (Elle est belle, elle est belle, elle est beeeeeeeeelle !) (C'est un mot qu'on dirait inventé pour elle), j'ai battu des mains et poussé de petits cris comme une ado fan de Youtubeurs qui croiserait Cyprien à la Keufna, tu vois ?
Quand j'ai sniffé le mélange, j'ai juste soupiré de bonheur : cannelle, mélisse, fèves de cacao, cardamome, réglisse, gingembre, poivre rose, arôme chocolat, clou de girofle, pétales de fleur (On ne sait pas laquelle, mais c'est une fleur géante s'il n'y en a qu'une pour fabriquer TOUTES les tisanes vendues en France et en Navarre) et poivre noir. Tu imagines ?! Ouais, une fleur géante, c'est diiingue, non ?!

Une fois infusé - 6 minutes à 100 degrés, Pataaate, applique-toi ! - l'ensemble est tout à fait dé-li-cieux.
Pour une tisane, je lui trouve un petit côté tonique franchement très agréable, et on retrouve toutes les saveurs qui font fermer les yeux et faire mmmmh en évoquant Noël. Une vraie réussite.

"Pour les amoureux des notes épicées et cacaotées, la Tisane de Noël est la boisson chaude de cette saison à découvrir absolument !" qu'ils disent sur leur site ... Je confirme, c'est Potato-testé.
Et c'est également Potato-testé en la faisant ré-infuser (Bicoz 1- je n'aime pas gaspiller, 2- ok j'avoue, j'ai aussi la flemme de préparer une nouvelle dose et 3- 11€50 les 100 grammes, quoi !) : elle garde du goût, et son caractère chocolaté-épicé.
Par comparaison, ma tisane de Noël de l'an dernier, il ne valait mieux pas tenter de la faire ré-infuser : au 2ème passage ce n'était plus que de l'eau chaude. Certes, de l'eau bio, mais quand même... de l'eau de pluie de l'eau de là-haut.

Bref, c'est VRAIMENT une belle surprise, ce pisse-mémé de luxe et je suis ravie qu'il m'accompagne pour commencer l'année.

(D'ailleurs, cette blog-note n'est pas sponsorisée, mais si l'un des frangins Dammann passe par ici, qu'il n'hésite pas à m'offrir de quoi re-remplir ma belle boîte lorsqu'elle sera vide !!) (Ou à compléter ma collection par une autre de ces petites merveilles)


mercredi 09 décembre 2015

Fuck ze bouton !

Zeniac-LP.jpgDepuis le temps que je patiente dans cette chambre noire (Franciiiiiiis !) je t'en parle sans vraiment t'en parler, il fallait bien un jour qu'on nous pende (Moui, donc c'est une blog-note à thème "vieux chanteurs français" Pataaaate, que tu nous fais ?) (OUAIS !) que je me décide à t'en causer pour de vrai.

Mon miracle à moi, découvert il y a quelques années au détour d'un rayon de la para. ====>

Ma crème magique "Fuck ze bouton"... Qu'ils n'ont évidemment pas appelée comme cela (Quel dommage ! Aucun humour ces commerciaux) : la Zeniac LP "fort" des laboratoires Noreva.
NdT : je précise si besoin était, que je ne suis PAS sponsorisée pour en parler ;-)

Cette crème n'est PAS vendue comme un "traitement localisé des imperfections" alias "produit SOS pour quand tu sens l'affreux bouton qui pointe le bout de son vilain nez sur ton front/menton" (La veille d'une réunion, sinon c'est pas drôle) mais c'est exactement comme cela que je m'en sers, et franchement, c'est MAGIQUE.

Je n'en mets que le soir car elle a tendance à dessécher un peu la peau et faire pelucher le maquillage (Normal tu me diras, c'est une crème de soin pour peaux grasses adolescentes, à la base), exceptionnellement le matin si la nuit n'a pas suffi à porter conseil au bouton et à le convaincre d'aller décorer un autre visage que le mien, mais c'est franchement très rare.

J'en mets le soir donc, après ma crème de nuit, de façon très localisée sur :
- les points noirs que je viens de triturer sur mon nez (Oui je sais, c'est mal !)
- le point blanc que je viens de triturer/percer (Tu résistes, toi ?)
- le bouton rouge et douloureux que je sens parfois prêt à éclore sous la surface (Merci les hormones et la malbouffe).

Le résultat ?
Magique, je te dis. La crème picote un peu aux endroits où j'ai trituré la peau, mais ça passe très vite et le lendemain matin je constate le miracle.
Les points noirs triturés n'ont PAS dégénéré en boutons, la peau n'est même plus rouge, c'est comme si je n'y avais pas touché. Le point blanc percé est en général tellement bien cicatrisé qu'on ne le devine presque plus, au pire si ça a saigné j'ai une micro-croûte discrète car non-inflammatoire, sous le maquillage ce sera ni vu ni connu.
Quant au vilain bouton en voie d'apparition, il ne fait plus ce petit monticule douloureux au milieu de mon front/menton, plus la moindre rougeur non plus, pfffiuuuut, disparu ! (Parfois il reste un soupçon de menace et je dois bien faire gaffe de ne pas le triturer pendant la journée, pour que le lendemain il ait vraiment disparu) (C'est ça le plus dur)

Le tout pour un rapport qualité-prix absolument imbattable car un tube de crème (30 mL) me fait facilement plus d'une année, vu le peu que j'en utilise à chaque fois (Et ouais, Patate fuck ze bouton ET ze date de péremption).


Potato-Scriptum : il y a 2 ou 3 ans, ils ont changé le packaging - le tube était bleu, avant - et peut-être la composition (?) mais en tout cas, moi je n'ai pas changé cette formule qui gagne.
Si tu essayes, tu me diras.


mardi 20 octobre 2015

Le mois d'octobre c'est

Hilda4.jpg... nul à chier.

Au passage, tu as reconnu Hilda ? ==>
(2011, ça ne nous rajeunit pas)

Octobre donc, c'est nul à chier.

Alors qu'on était si bien en été, tout d'un coup on se prend en pleine figure le vent, le froid, la pluie, la nuit nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas (Oh tiens, salut Elsa !), les feuilles mortes, les rhinovirus et les impôts locaux pour lesquels on a un tout petit peu oublié de mettre des sous de côté.
Pan Patate, dans tes dents !

Pour survivre à l'arrivée de cette saison redoutable pour le moral, une seule solution : partir un mois en Australie.

Et sinon, comme solution réaliste paske tropiques ou taxe foncière il faut bien choisir, j'ai aussi fait la liste de tout ce qu'il était sympa de retrouver lorsque l'automne revient s'installer.

Une excuse pour écouter Cabrel en boucle.
Au boulot. Toute la journée. Avec les hauts-parleurs. Histoire de voir si le ras-le-bol des collègues est plus rapide à venir que la brume dans sa robe blanche (Oui, en décembre je leur colle des chants de Nowel) (Patate Pourrite Powaaaaa).

Les douces écharpes et les jolis bonnets.
C'est chaque année un de mes petits bonheurs d'automne, de ressortir écharpes, snoods, pashminas, bonnets, bérets et autres capuchons, du placard où je les avais balancés en vrac comme une souillon remisés au printemps précédent, et de les assortir chaque jour à ma tenue, comme des bijoux.

Les tas de feuilles mortes dans lesquels on peut shooter.
Au cours d'une balade revigorante, un dimanche frisquet mais ensoleillé, tandis que les arbres parés des magnifiques couleurs de l'automne bruissent gentiment dans le vent léger. * Pouet Pouet Patate *
(C'est une liste POSITIVE alors je passe sous silence les feuilles mortes mouillées qui manquent de te faire tomber - quand elles ne cachent pas carrément une crotte de chien - tandis que des bourrasques glacées te gèlent les oreilles et que les vociférations de l'humanité alentours te les cassent) (Les oreilles, évidemment)

Les chocolats chauds.
Certes, on pourrait en boire toute l'année, mais c'est drôlement moins sympa quand il fait 35 degrés. Alors que ces quelques premiers chocolats chauds crémeux qu'on déguste pour se réchauffer et se consoler du fait que ça y est, le froid est installé... Mmmmmmh.
Limite les calories sont annulées tellement ils font du bien au moral.
Tiens, pour la peine je vais rajouter une lichette de chantilly.

La soupe au potiron.
Le n'importe quoi au potiron. Ou au potimarron. A la citrouille. A la courge butternut. OK : n'importe quoi à n'importe laquelle des cucurbitacées de saison (Vos recettes préférées sont d'ailleurs les bienvenues).
Maintenant que j'y pense, même visuellement le potiron / la citrouille c'est un de mes petits plaisirs d'octobre. J'adore les étals rebondis et orangés, et les décorations dont ils sont l'inspiration dans les vitrines des magasins.

Les week-ends lovée sur le canapé avec un plaid tout doux sur les genoux et une bouillotte aux noyaux de cerises sur les épaules. Et des chaussettes à doigts, oui oui oui, elles aussi je les ai ressorties.
Sans oublier un chat par-dessus tout cela.


Liste non exhaustive, n'hésite pas à la compléter, lecteur de mon coeur.
(Surtout qu'en ce moment, je manque cruellement d'énergie positive)


- page 2 de 15 -