Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Lynda Lemay

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 28 octobre 2008

Parlons parfum

incredibeul-patate.gif... si vous le voulez bien.

Je sais, je sais, vous préféreriez causer de mon nouveau patatophile perso, mais soyez patients, cette blog-note y viendra.
En attendant, parlons parfum.

Il se trouve que la maison Escada a sorti au pays des frites une nouvelle fragrance
Et qu'il n'y a qu'un pas (enfin, un Thalys) de la Belgique à la France

* nous interrompons nos Potato-programmes pour relayer un préavis de grève du neurone-de-la-rime pour cause de surmenage *

... j'ai donc fait des pieds et des mains pour éviter qu'au p'tit matin, sans exception depuis des mois tu ne te lèves de ce pied-là (Moui, merci Lynda mais s'il te plaît, tais-tôaaaaaa) pour faire partie des blogo-testeuses même si, tarifs SNCF prohibitifs Patat'associale oblige, je n'ai pas participé à la super soirée de lancement.

Quand est-ce que ce parfum sortira chez nous, je n'en sais fichtre rien ... mais très bientôt j'espère car contrairement à une autre nouveauté que j'avais précédemment testée (Et détestée, je ne m'étais pas privée de le dire), le Incredible Me de la maison Escada, je l'ai a-do-ré ... Et adopté alors z'ont intérêt à le référencer chez SephoProut avant que de mon flacon je ne vienne à bout'.
(Oh tiens, le neurone-de-la-rime s'est remis à bosser on dirait!)

C'est que Dame Patate aime les senteurs gourmandes mais pas écoeurantes, les floraux pas trop fleuris et les fruités pas trop acidulés, alors le délicat mariage d'un agrume, de jolies fleurs et de - je cite le blabla promotionnel parce que c'est vraiment trop fortiche - "la sensation olfactive du tiramisu" (Hein qu'ils sont forts ces z'italiens?!) avait toutes les chances de me séduire. Et de séduire mon entourage, puisque l'Incrédibeul Patate non seulement sent bon, mais en plus récolte plein de compliments. Limite si dans la rue des inconnus ne m'offrent pas des fleurs sous l'effet magique d'Impulse de ce parfum. Il sent bon, il ne vire pas sur moi et il tient; que demande le peuple?

Alors pourquoi je vous en cause puisqu'on ne le trouve pas chez nous?
Parce queuuuuuuuuuuu ... Et aussi bicoz j'ai un mâââgnifique flacon de 50 ml d'eau de parfum dans son superbe emballage carton-velours à faire gagner à l'un(e) d'entre vous, amis patatophiles. Hé oui, c'est le retour du Potato-concours (Et c'est là qu'on va retrouver mon nouveau patatophile perso).

Les candidats à l'incrédibeule fragrance sont priés de m'envoyer par e-mail uniquement un petit texte de leur cru. Le thème? Comment ils imaginent mon patatophile perso, où je l'ai déniché, qui a dragué qui, etc etc ... La forme est libre du moment que le sujet est respecté.
Les e-mails seront acceptés jusqu'au dimanche 2 novembre minuit, et soumis à vos votes dès le lundi (L'envoi suivra dès que j'aurai eu le temps d'aller me perdre dans un bureau de Poste).
Evidemment ça suppose que le/la gagnant(e) soit prêt à me fournir a) son adresse postale dont je respecterai le secret, ça va de soi, et b) un engagement solennel à me tenir au courant de ce qu'il/elle pensera du parfum après essai.

De mon côté je m'engage à vous dire tout tout tout vous saurez tout sur le zizi sur mon patatophile perso si j'ai au moins 10 candidats SERIEUX à ce Potato-concours. Sinon je ne vous dirai rien, na! Ou alors, juste un p'tit peu, on verra. Bref je serais vous, je participerais.

(Et on recausera ultérieurement de parfums, parce que pour mon anniversaire, j'en ai reçu plein!)

samedi 22 mars 2008

Patate chaude ... plaquée


(Elle a un peu changé les paroles depuis l'original studio qui commence à dater, mais c'est tant mieux, j'adoooore l'idée de voir pousser un bouton d'herpès sur la bouche de Lara Croft)

Pour changer des tags divers et variés que je récolte de ci de là et dont je mets des mois à me débarrasser, aujourd'hui c'est Dame Patate qui va lancer une patate chaude. Et vlan, dans tes dents!
Et tant qu'à faire, une vraie patate chaude, avec des cochoncetés dedans, avec la langue et tout et tout (Puis avec tout ce que voudront y mettre les z'innocentes victimes à qui je vais la refiler après. Tremblez braves gens!!), même que je vais être obligée, ami lecteur, de te demander avant de continuer si tu as bien 18 ans et toutes tes dents ... Bon ok, les dents je m'en tape le tubercule par terre, c'est juste pour la rime (A vrai dire les 18 ans, je m'en fiche tout autant, mais c'est la loi et patati et patataaaaaa).
Comme l'auront deviné celles et ceux qui ont lancé la petite vidéo que j'ai passé 3 plombes à tenter d'incruster dans ce billet, cââlice ci-contre, c'est une patate chaude spéciale frustrées, pov' filles plaquées et autres ohééé ohéééé capitaiiiiiiine Patate abandonnée: c'est la patate chaude où que tu dis du mal de ton N'ex ce Cro saligaud qui n'a rien fait qu'à démolir ta libido.
(C'est pas vrai? C'est pas grave: sois injuste, fais ta pioute, tu vas voir, ça défoule!!)

D'abord souvenez-vous l'été le blog dernier ... la table de la salle à manger. C'est un peu ce qui m'a donné l'idée de cette blog-note - et c'est sans doute le plus cochon que vous trouverez dedans, désolée pour les Gogolobsédés par le titre alléchés - parce qu'en y repensant, ce sont finalement de petites choses toutes simples qui m'ont frustrée. D'autant qu'elles ne demandaient que si peu d'efforts...

Et donc, en sus de ne jamais m'avoir sauvagement renversée sur la table de la salle à manger, Cro-N'ex ne m'a jamais langoureusement massé les pieds (Enfin si, une fois, mais c'était au début quand il voulait me séduire, ça ne compte pas) (Et ça ne s'est d'ailleurs plus reproduit). Il n'a jamais non plus spontanément mis la main dans mes cheveux pour venir me caresser tendrement le crâne, le genre de contact qui te fait fermer les yeux et faire mmmmmmmh, tu vois? Ce n'est pas comme si j'avais eu le cheveu sale infesté de bestioles, si je ne m'étais jamais lavé les arpions (Je rappelle qu'en bonne Patat'ultra-glam'prout, je ne pue pas des pieds, jamais jamais jamais!) (Même dans des converses, farpaitement, je suis une princesse), si je lui avais demandé de décrocher la lune et les étoiles ET de les monter en collier ... ou si j'avais omis de le supplier lui exprimer clairement ces envies. Un massage du dos? Allons donc, j'ai cessé d'en espérer un au bout de 6 mois (Non je suis injuste ... 12 mois!). Tantrique? Moua ha ha ha haaaaaaaaaaaa arrêtez, à force de rire je vais m'étouffer.

Une autre chose qu'il n'a jamais eu l'idée de faire, c'est me porter dans ses grands bras musclés. (Au choix pour me déposer délicatement sur le lit recouvert de pétales de roses, me jeter sur le canapé ou ... me renverser sur la table de la salle à manger)
A sa décharge, quand vous vivez avec une Patate qui, au mieux, pèse autant que vous, je conçois que ce ne soit pas la première idée qui vous vienne quand vous la regardez. Soit. J'ai trop regardé de films roumantiiiiiques à la télé et je ne suis rien qu'une grosse nouille qui se prend pour Scarlett O'Hara sans en avoir la délicate carrure. N'empêche. Une fois en 4 ans, j'aurais bien voulu...

Mais ce ne sont que quelques pâtes de menus détails.
Ce qui m'a finalement le plus frustrée ces dernières années, c'est de ne plus être embrassée, pour de vrai, avec le coeur et l'âme, et accessoirement la langue. Un baiser où tu respires l'essence de l'autre autant que tu lui offres la tienne, où tu fermes les yeux pour mieux t'en imprégner, où son moindre soupir fait vibrer ta glotte tout ton être et pas simplement ton tympan. Une pelle, une galoche, un patin quoi!
J'en vois déjà qui ricanent dans le fond, je vous arrête tout de suite: je ne pue pas plus du bec que des pieds (Je suis une PRINCESSE, combien de fois faudra-t-il le rappeler?). C'est juste que Cro-N'ex, c'était pas son genre les baisers. Ou alors si, justement, pour baiser ... Mais en dehors du lit, je compte sur les doigts d'une main les fois où il m'a embrassée sans raison, et surtout sans que je le lui aie demandé.
(Toi qui lis cette blog-note, au lieu d'avoir pitié ou de te moquer, demande-toi donc depuis quand tu n'as pas enlacé et embrassé la personne que tu aimes ... Et si tu n'arrives plus à t'en souvenir, lâche-moi donc la grappe l'Internet et va lui rouler une pelle à ma santé!!)

Petits riens z'amoureux qui m'ont manqué.
Petite blog-note langue de pute et cathartique.

Patate chaude que je m'empresse de refiler à toutes les blogueuses récemment séparées (Et je sais qu'il y en a quelques unes) qui en ont marre d'être malheureuses à cause de leur saligaud d'ex: quels sont donc les trucs dont il vous a privées? (Pensez juste à avertir les z'oreilles chastes z'é innocentes, si vous décidez de rendre ce rhizome encore plus chaud)




Potato-scriptum: le pire, c'est qu'il me manque quand même. Et que j'ai toujours du mal à ne pas me dire que c'est ma faute s'il n'était pas comme ci ou comme ça ... Patathétique, quand je vous le disais ...