Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Lessivages et paturages

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 12 janvier 2017

#JeudiConfession (34)

Il y a quelques semaines, j'ai fait les vitres du salon.
oO0 (Ben quoi Pataaaaate ? C'est pas une confession, ça. C'est plutôt bien, non ?)

Reprenons.
Il y a quelques semaines, j'ai FINI de faire les vitres du salon.

C'est que vois-tu, il y a deux rangées de fenêtres dans mon salon, et j'avais nettoyé la première rangée vers le début de l'an dernier, par une belle journée ensoleillée où tout d'un coup, la honte de toute cette saleté m'avait submergée.
Il y avait tellement de crasse de surface vitrée que l'opération m'avait pris une bonne partie de l'après-midi et que je m'étais ensuite jetée sous la douche pour éliminer toute la sueur générée par mon intense activité ménagère et pleurer sur mes ongles massacrés par ladite activité; me promettant évidemment de remettre cela le lendemain (Tant qu'à s'être flingué la manucure, hein...) pour la deuxième rangée de fenêtres.

Et puis le lendemain...
Sans doute qu'il a plu; on ne fait pas les vitres quand il pleut, c'est bien connu. Ou alors j'ai eu piscine, ET poney, ET PUIS cours de javanais. Ou bien j'avais promis à Miss PotatoCat de l'aider à faires ses devoirs, je ne sais plus. Et le surlendemain ? Pareil. De même que le jours d'après et tous les suivants. (Je parle désormais le javanais couramment)
Le fait est que j'ai commencé à faire les vitres du salon en janvier, et que j'ai terminé fin novembre. Evidemment, évidemment-haaaaan, on rit encore pour des bêtises comme des enfants j'ai donc vécu des mois avec l'escabeau déplié au pied de la fenêtre...

oO0 (Ben quoi Pataaaate ? Ce n'est toujours pas une confession)
oO0 (L'escabeau doit bien passer la moitié de l'année déplié quelque part dans l'appart')
oO0 (On te connaît Procrastino-Potato. L'essentiel c'est que ce soit finalement propre, non?)

Certes.
Sauf que je me suis rendu compte que les vitres du salon n'avaient pas été nettoyées depuis... Bah en fait, peut-être JAMAIS. Ou alors peut-être 2011 si d'aventure, prise de honte après cette blog-note, je m'étais ruée sur le sopalin et le produit à vitres mais honnêtement, je ne pourrais pas en jurer.

Donc oui, mes vitres sont propres (Et l'escabeau est replié. Je répète : l'escabeau est replié !) et il fait désormais super clair dans mon salon mais je ne peux plus le cacher : je suis une souillon qui nettoie ses carreaux une fois tous les 5 ans.

Ne me juge pas, steuplé.
Même si je te dis que je n'ai pas encore touché à celles de la chambre.
(Hein ? La cuisine ? Quoi, la cuisine ? Qu'est-ce qu'elle a ma gueule la cuisine ?)


mardi 19 avril 2016

Faille spatio-temporelle

... En forme de blind test.

Cela s'appelle Massive Music Quizz et je ne remercie ab-so-lu-ment pas la copine qui me l'a fait découvrir.
Du coup je partage, for-cé-ment. * Patate Pourrite Powaaaaa *

Je suis une killeuse en variété française et j'ai le modjo de la catégorie années 80.
J'ai aussi... une montagne de vaisselle sale dans l'évier, de repassage et de sommeil en retard, sans parler des blog-notes avortées, pour cause de "allez, encore une partie et puis je vais me coucher".

D'ailleurs, j'y retourne, vous permettez monsieur, que j'embrasse votre fille ?


lundi 18 janvier 2016

Les Patates Z'annonces (16)

Patate Annonce n° 1 : je suis définitivement désintoxiquée du Coca.

Lapin-Cretin-Coca-Zero.gifJe pense qu'après plus de 32 mois sans la moindre goutte, on peut me déclarer définitivement en rémission de cette addiction.
Bon. L'honnêteté m'oblige à confesser une rasade dans mon rhum, une ou deux fois, quand vraiment, le mojito était trop dégueu pour être consommable (Car oui, cela arrive de tomber sur de mauvais mojitos et on devrait sérieusement envisager une peine de prison pour les ceusses qui s'en rendent coupables), mais on est d'accord que un Cuba Libre par an, ça ne compte pas ?
La preuve, c'est que ce petit pas de côté ne m'a jamais fait replonger; dé-sin-to-xi-quée je vous dis ! Je suis archi-fière de moi. Et je ne vous en reparlerai donc plus, le sujet est clos.
La prochaine étape dans le "manger/boire mieux" serait de me désintoxiquer du gras et du sucré, en particulier le Nutella, mais là on est franchement mal barrés...


Patate Annonce n° 2 : j'ai jeté ces chaussures-ci.

Que je ne mettais plus depuis 2 hivers parce qu'elles étaient bien abîmées et même carrément toutes déchirées à l'intérieur (La doublure n'aura pas tenu entière un hiver entier, en fait), mais que je gardais * tous en chœur, refrain connu * "au cas où".
Au cas où, principalement, il me faudrait une paire de bottes fourrées encore à peu près présentables si on n'y regarde pas de trop près mais que je ne craindrais pas de pourrir le cas échéant.
Comme ce cas de figure semblait plutôt restreint, niveau probabilité (Un barbecue dans la boue en plein hiver ?) et ne s'était surtout jamais présenté au cours des deux dernières années que ces pauvres bottes avaient passées à accumuler la poussière et les poils de chat dans mon hall d'entrée, après des mois et des mois à buter dedans à chaque fois que je passais l'aspirateur pour finir par aspirer AUTOUR par pure flemme de me baisser, je me suis ENFIN décidée à les jeter (J'ai failli étouffer devant le nuage toxique qu'elles ont soulevé)
Prochaine étape : descendre à la cave pour récupérer leur boîte en carton que, bien entendu, je n'avais pas jetée non plus. Au cas où je ne sais pas quoi, mais "au cas où", quoi !


Patate Annonce n° 3 : je sais que toutes mes cartes sont arrivées, sauf deux.

Enfin, peut-être qu'elles sont arrivées à bon port, mais chez deux personnes à qui je n'ai pas encore eu l'occasion de demander des nouvelles. Vu ce qui s'est passé pour les autres, je penche pour cette hypothèse-là.
Nombre de cartes dont je sais qu'elles sont arrivées car la/le destinataire me l'a spontanément annoncé : deux. Nombre de cartes dont je sais qu'elles sont arrivées car après plus de 3 semaines j'ai fini par poser la question : tout le reste.
"Ah oui, la semaine dernière, je ne te l'avais pas dit ?!" ... Ce qui me console, c'est qu'on est apparemment tout plein à être per-sua-dés d'avoir envoyé un message alors qu'en réalité, il n'a jamais quitté l'intérieur de nos têtes.


Patate Annonce n° 4 : j'ai pris UNE bonne résolution pour 2016.

Mais je vous en causerai plus tard. Z'avez qu'à essayer de deviner, en attendant... ;-)


vendredi 01 janvier 2016

C'est la saison des voeux (3)

New-Year-2016-sable.jpg
Je ne suis pas fâchée de dire enfin adieu à 2015, qui fut une année franchement POURRIE pour moi (Et encore, je ne vous en ai pas raconté le quart de la moitié) comme finalement pour le monde entier (Vous me reprendrez bien une dose d'attentats pour aller avec votre réchauffement climatique ? Alleeeez quoi, ne vous faites pas prier).

J'en étais presque impatiente de collectionner les SMS foireux directement importés de 2013, à base de "2016, année de la baise !" (Non merci, ça va, j'ai donné) (Et encore, depuis là non plus, je ne vous ai pas tout raconté) et autres bons souhaits de tonnes de pèze et d'année méga-super-balèze.
Alors que, rappelons-le sans ironie aucune, la seule chose qui compte c'est surtout la santé !

Bref : 2016, bienvenue à toi.
Steuplé fais un effort, sois une année sympa !



Je ne sais pas quel est votre programme de ce jour de l'An, les gens (Cuver votre champagne de la veille ?), mais votre tubercule préféré, après s'être offert la première grasse matinée de l'année, a décidé que 2016 serait destinée à laiiiiiisser laisseeeeer, entreeeer le soleil...


Meuh non, ce n'est pas encore cela ma résolution.
Ma résolutioooon, porte ton nooom
(Pardon)


C'est simplement qu'en ce jour de l'An, perso...
Je fais ENFIN mes carreaux !
(Des fois, il faut)


vendredi 11 décembre 2015

TGIF (9)

Clean-House.gif

Une maison bien nettoyée est le signe d'une vie gaspillée.
Dit la Patate qui ne va certainement pas gâcher son week-end à faire le ménage ou la vaisselle, alors que tant d'épisodes de séries attendent d'être regardés avec un bon thé et des macarons à portée.

(C'est pas comme si j'attendais des invités, hein !)
(Et si les pompiers doivent débarquer, c'est que j'aurai sans doute d'autres soucis que ce qu'ils risqueraient de penser de la tenue de mon intérieur) (J'ai quand même mis une culotte propre et pas trouée, on ne sait jamais)

Bon week-end, les gens !


- page 1 de 8