Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Hiiii le chat !

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 07 janvier 2017

On ne naît pas #CrazyCatLady, on le devient

(Patate de Bavoir)

Au commencement, il y a un chat.

Mais cela ne suffit pas.

La transformation n'est pas instantanée, elle est insidieuse.

Bien sûr, ce qui est inévitable c'est l'éventail d'accessoires qui accompagnent le félin vivant en appartement : un peu comme les jeunes parents qui voient leur intérieur peu à peu envahi par le berceau, la nacelle, la table à langer, le parc, la chaise haute, les doudous et les jouets en se demandant comment un si petit machin peut générer autant de bordel, tu te retrouves un beau jour "full équipée" d'une caisse, d'une caisse de transport, d'une pelle à crottes, d'un ou plusieurs paniers, d'un arbre à chat, de gamelles colorées et de doudous ET de jouets.

Ils marchent sur des Playmobils et des Légos, tu marches sur des grains de litière et des boulettes de papier alu. Baballe au centre. C'est dans l'ordre des choses.
Cela ne fait pas de toi une #CrazyCatLady.

Noooon.
Ce qui fait de toi une #CrazyCatLady, c'est le merchandising.
Les heures passées sur le net à regarder des vidéos de chatons mignons et des photos de LOLcats aussi, mais là n'est pas le sujet du jour.

Le merchandising, je te dis !
Ton tubercule préféré, par exemple, totalise...
Deux mugs avec un chat dessus. Les mini-plateaux en mélaminé assortis. Et les sets de table. Une théière avec des-chats-mais-pas-les-mêmes (Et sur le couvercle, y a les souris, c'est meugnooooon). Un ensemble tasse-sous-tasse-bol pour le petit-déjeuner avec encore des chats différents pour les décorer. Deux T-shirts pour dormir. Une boîte à mouchoirs. Une boîte à bordel (Une boîte où MOI je mets du bordel; ils ne la vendent pas expressément pour cela). Un panier à linge. Evidemment, un calendrier. Sans oublier celui du bureau. Un dessin scotché au mur (Qui attend depuis trois ans que Procrastino-Potato se décide à lui trouver un cadre). Quatre paires de boucles d'oreilles. Un sautoir. Un sac à courses. Un tote bag en coton. Et deux carnets de notes.
Et si ça se trouve, j'en oublie !

(Edit: mais ouiii ! Le paillasson sur le pallier, où un gros matou te promet un "accueil chat-leureux" !!) (Après des années à m'essuyer les pieds en loucedé sur le tapis des voisins, il fallait bien ça pour me faire craquer)


Ne va pas croire que j'aie acheté tout cela moi-même !
Noooon. Je ne plaide coupable que pour le paillasson, donc, et les T-shirts, les boîtes, le panier à linge (Y a écrit "linge chat-le" dessus, comment résister ?), deux paires de boucles d'oreilles, le tote bag et le calendrier. En 7 ans, c'est raisonnable. Le reste, ce sont les cadeaux de ces amis qui savent que tu as un chat et qui ne savaient jamais trop quoi t'offrir alors ça tombe bien pensent donc automatiquement à toi quand ils voient un objet à l'effigie d'un félin. Je ne critique pas, j'ai un peu tendance à faire pareil, et puis individuellement ces cadeaux font quand même plaisir parce qu'ils sont cool et tromeugnooooooooons alors souvent tu t'extasies en battant des mains et en faisant "hiiiiiiii".

Soit.
Mais alors quand est-ce que la choupitude se transforme en ridicule ?
Quand est-ce qu'on devient pour de bon une #CrazyCatLady, Pataaaaaate ?

Et bien je vais te le dire.

Noël 2017 ...


Coussin-brode-chats.jpgTrès exactement.


Quand comme cadeau, tu reçois ça ===>


Un coussin avec des petits chats.
Oui, il est brodé !

De la VRAIE broderie comme chez Mamie.


(Achevez-moi)
(Même Miss PotatoCat est dégoûtée)



mercredi 14 décembre 2016

Cosmétiques en stock (12.2016)

La Pataterie de l'Avent n°13 est aussi une poufferie du mercredi.

Le retour de la vengeance de l'inventaire de tout ce que j'ai en stock comme produits de beauté dans mes placards/tiroirs afin de ne rien acheter "d'avance" que j'aurais déjà en 12.000 exemplaires non entamés.
Une fois que je les entame, je les barre, la fois suivante ils disparaissent de la liste. Idéalement, dans l'intervalle je vous en aurai parlé dans une blog-note dédiée (Si si si, parfois je le fais !).

cosmetiques.jpg
Accessoirement, c'est aussi une tentative de juguler mes tendances à l'achat compulsif dans les rayons de la para ou du Sephora, afin de m'élever vers un certain idéal de minimalisme. Ah, et de faire des économies, aussi.

NdT : tu peux mesurer mes progrès en comparant par exemple avec l'inventaire de décembre 2015, ou celui de décembre 2014. Il y a encore moyen de s'améliorer, mais l'évolution est déjà notable. D'ailleurs j'ai tellement fait baisser les stocks que j'ai fusionné quelques catégories. * la foule en délire applaudit *.

Actuellement, j'ai donc "d'avance" ...


Les nettoyants/démaquillants/gommants pour le visage :

  • - 3 savons artisanaux (J'avais ENFIN réussi à me débarrasser du dernier pain dermatologique qui traînait là depuis des années, en le recyclant pour le lavage de mains - et je confirme : j'ai horreur de ça - et voilà-t'y pas qu'une bonne âme en vacances sur un marché de Provence s'est avisée de m'en ramener un lot) (Si c'est pas malheureux d'avoir des gens qui pensent à vous pendant leurs congés et qui vous ramènent des cadeaux !)
  • - 1 flacon-pompe de 100 mL du "pschitt magique nouvelle peau" (Garancia) (Je barre et de débarre, c'est un permanent de ma salle de bains)
  • - eau florale au bleuet (Sanoflore) en flacon pschit de 200 mL dont je me fais de temps en temps, depuis cet été, des compresses apaisantes pour défatiguer mes paupières et m'accorder - plus précisément, me forcer à prendre - un moment de détente (Même que je fais peur à Miss PotatoCat, immobile dans mon fauteuil avec mes cotons blancs sur les yeux... Elle m'attaque la sale bête !) (Et comme j'ai des cotons sur les yeux, je ne la vois pas venir, damned !)
  • - lotion tonique hydratante (Caudalie) en flacon pompe de 200 mL
  • - eau micellaire (La Roche Posay) en flacon de 200 mL


Les produits lavants pour le corps et les cheveux :

  • - gel moussant intime (Rogé Cavaillès) 200 mL
  • (Oui je sais, racheter un 200 mL alors que je viens à peine d'entamer le gros flacon de 400 mL, ce n'était pas VRAIMENT nécessaire, mais y avait une promo, et puis que veux-tu, ma chatte l'a adopté)
  • - 1 gel douche Yves Caillou (Riz violet du Laos)
  • (Je résiste à toutes les avances geldouchesques de ce cher Yves !) (Tu peux m'applaudir, connaissant ma faiblesse pour les cadeaux, boîtes et trousses en tout genre)
  • - crème de douche à la grenade (Weleda) 200 mL
  • (Un cadeau du Papa Nowel, alors ça ne compte pas)
  • - gel douche tonifiant au lierre (Elancyl) 200 mL
  • - gommage corps fondant aux pétales de fleurs d'amandier et d'oranger (Nuxe)
  • (Avec un nom pareil, on s'en doutait) (Alors là je plaide non coupable Votre Honneur, c'est un format 50 mL offert en cadeau à la para bicoz je venais d'y laisser un bras)
  • - gommage végétal à la poudre d'abricot (Yves Rocher) 1 tube 75 mL
  • (Cadeau d'anniv' de cette année, merci Yves !)
  • - shampooing fortifiant à la quinine (Klorane) 100 mL (flacon de voyage offert par la para chez qui je venais de laisser un bras)

Toi aussi, tu as remarqué que j'ai de quoi me doucher pendant au moins toute une année ? Et ce, sans compter les 4 flacons/tubes/pompes de gel douche divers zé variés actuellement en cours d'utilisation ?
La quête du minimalisme est un travail de longue haleine...

Les soins pour le corps :

  • - formule ensorcelante anti-peau de croco (Garancia) 1 flacon pompe 400 mL
  • - baume émollient Exomega pour peaux atopiques et très sèches (A-derma) 200 mL
  • - lait réparateur au karité peaux très sèches (Yves Rocher)
  • (Tube de 75 mL "offert" l'an dernier pour mon anniversaire) (Tu comprends maintenant pourquoi mon stock de gels douches "Jardins du Monde" avait du mal à diminuer ?!)
  • (Monsieur Caillou étant tout de même une des seules personnes qui n'ait JAMAIS oublié de me souhaiter un joyeux anniversaire) (Même depuis l'au-delà ! )
  • - déodorant en spray "beauty finish" (Dove)
  • - 3 déos à bille Pureté de Lin (Sanoflore)
  • - crème pieds réparatrice à 10% d'urée (Eucerin) 1 tube de 100 mL
  • - sérum fermeté buste (Mustela) 1 tube 75 mL
  • (Le truc pour femmes enceintes, oui ! Il a bien fallu trouver un remplaçant à mon Lift'Argan disparu...) (Je suis toujours aussi vénère)
  • - Huile corps nutritive Anthelios SPF 50 (La Roche Posay) 1 flacon de 200 mL
  • (Je n'ai finalement pas eu l'occasion de l'utiliser cet été, Damned ! Je m'en doutais... Courage Patate, un jour prochain tu sauras résister à toutes les frénésies d'achats) (Et puis en attendant, elle est stockée, je l'aurai pour l'an prochain)



Les soins pour le visage :

  • - Elixir du marabout (Garancia)
  • (Génialissime, et je pèse mes mots !!!)
  • - Philtre légendaire et centenaire (Garancia) 1 flacon de 95 mL
  • (Un des rares produits de chez eux que je n'ai pas encore essayés, j'ai hâââte !) (Oui, ça fait 3 ans que je le dis...)
  • - masque à l'argile rose pour peaux sensibles (Argiletz)
  • - soin kérato-régulateur intensif "LP Fort" (Zeniac) 30 mL
  • (Ze best of ze best des crèmes anti-boutons, je viens enfin de t'en parler, et d'en racheter pour ne pas risquer de tomber à court)
  • - crème de réparation épidermique Cicaplast (La Roche Posay)
  • - crème anti-rides de nuit Physiolift Yeux (Avène) 1 flacon pompe 15 mL
  • - crème de jour Tolériane Ultra Yeux (La Roche Posay) 1 flacon pompe 20 mL (Sitôt achetée, sitôt entamée)
  • - soin apaisant intense visage et yeux Tolériane Ultra (La Roche Posay) 1 flacon 40 mL
  • (Pourquoi la même gamme comporte-elle un soin visage et yeux ET une crème pour les yeux ? Vous le saurez en regardant le prochain épisode de Patate, gloire et beauté)
  • - Gel-crème toucher sec pour le visage Anthelios SPF 50 (La Roche Posay) 1 flacon 50 mL
  • - Stick "zones sensibles" Anthelios SPF 50 (La Roche Posay)
  • (Je fais des infidélités à Avène, cette année)

Heureusement que les produits ne commencent à périmer qu'une fois ouverts (Et que je les stocke à l'abri de la lumière et de la chaleur) !

Les divers :

  • - baumes à lèvres divers et variés, nous n'y reviendrons pas
  • (Mais les stocks diminuent lentement - il ne me reste plus que 2 Ictyane, 1 Laino et 1 Bariéderm - tous les espoirs sont permis) (Bon OK, je triche, j'en ai un tube entamé dans la poche de chaque manteau)
  • - 2 flacons de gouttes bleues (Innoxa)
  • - dissolvant doux pour les ongles (Vitry) en version 30 mL
  • - shampooing sec à l'avoine (Klorane)
  • (Dont j'ai quand même fini par te causer)
  • - crème NOK anti-échauffements (Akiléine)
  • - crème isolante réparatrice Bariéderm (Uriage) (Un peu achetée juste pour comparer son efficacité avec la NOK, je l'avoue)
  • - Pansoral gel cicatrisant pour les aphtes
  • - Spray nomade d'urgence au miel et à la propolis (Ballot-Flurin) 1 petit flacon (Ce truc est MAGIQUE pour quand la gorge commence à gratouiller, et je pèse mes mots) (Ce truc est aussi légèrement alcoolisé, donc à pschitter avec modération)
  • - huile de massage à l'arnica (Weleda) en flacon de 50 mL
  • (J'en ai racheté car le niveau commence sérieusement à baisser dans mon flacon actuel)
  • - soins "muscles et articulations" (Puressentiel) : le roller de 75 mL et le tube de gel de 60 mL
  • (Ne me juge pas, il y avait une promo) (Je ne sais pas ce que vaut le roller, mais le gel sent le camphre à 2 kilomètres, la douleur se barre déjà rien qu'en le sortant du tiroir)


C'est à peu près tout ;-)
Comme tu vois, je suis en progrès : à peine quelques produits ajoutés, et quand même beaucoup de finis ou d'entamés dès l'achat, preuve que mes habitudes de consommation ont quand même tout doucement évolué sur la voie de la "décroissance beauté".

Une prochaine fois, je te raconterai mes crèmes pour les mains. Là aussi, il y a des efforts à faire... ;-)


jeudi 08 décembre 2016

#JeudiConfession (32)

Avent-2016-J8.jpg
(Je suis une Patate Pourrite, je ne la laisse pas ouvrir les cases de mon joli calendrier)

A la vérité, je n'aime pas partager.

Ce qui ne veut pas dire que je ne le fasse pas, attention, je partage même beaucoup. Je suis du genre à te laisser le dernier morceau de gâteau, à toujours te proposer un chewing-gum ou un bonbon de mon paquet, parce que foncièrement je suis plutôt sympa, mais... au fin fond du fond du secret de mon coeur... je n'aime pas cela.
Le plaisir de faire plaisir et/ou d'être une "bonne personne" n'est jamais suffisant pour faire taire le petit diablotin qui me chuchote à l'oreille que quand même, ils sont drôlement bons ces bonbecs et que MOI je l'aurais sûrement mieux apprécié, celui-là; ou que je serai bien avancée quand je n'aurai plus de chewing-gums et alors là où tu seras pour m'en donner un, hein ?

Donc je partage, oui.
Mais ça m'emmerde. Et je suis trop polie et policée pour ME faire passer au premier plan pour une fois; accepter l'idée qu'il n'est écrit NULLE PART que je dois être une bonne et parfaite personne TOUT LE TEMPS; assumer le fait que oui, JE la voulais cette dernière part de gâteau et qu'il n'y avait pas plus de raison que TU l'aies plutôt que moi (à part cette injonction à par-ta-ger que j'ai tellement bien intégrée).

Donc, je partage.
Et cela m'emmerde. Ce qui finalement, me gâche AUSSI le plaisir d'avoir fait plaisir. Et me fait culpabiliser de cette égoïste pensée, en prime.
Ou comment être perdante sur toute la ligne...


Ma surprise de l'Avent n°8, en revanche, je veux bien la partager avec toi, j'en ai fait une théière entière.
Le Grand Jasmin Chun Feng est un thé vert au jasmin (Comment ça, tu t'en doutais ?) absolument délicieux, et qui n'est pas du tout amer, même préparé par une Patate, c'est à dire laissé - oublié - à infuser 10 minutes au lieu des 3 préconisées.
Le site internet m'apprend que les fleurs ont été retirées à la main exprès pour éviter l'amertume... Je n'ai pas la moindre idée de si c'est leur retrait qui garantit cela, ou si c'est le côté manuel de la chose (Ze magic touch ?) mais le fait est que ça marche.

Si tu n'as jamais goûté de thé au jasmin, ou que tu en as goûté un dont l'amertume t'a fait grimacer en mode "plus jamais", je t'invite à tenter celui-là, il a des chances de vous réconcilier, le jasmin et toi.


jeudi 01 décembre 2016

Petit goûter de décembre

NdT : titre en référence à "petits goûters d'automne", un concentré de parfum pour lequel j'avais craqué il y a ... pffiou ... 10 ou 15 ans?
Quand les dinosaures dominaient encore le monde Nature et Découvertes avait sorti sa gamme de parfums d'intérieur "mémoire d'un instant" et que je n'avais pas encore de colocataire félin.

Avent-2016-J1.jpg

  • - Hors champ, une Patate gourmande
  • - En plein champ malgré tous les efforts de la Patate sus-citée: un PotatoCat, tout aussi gourmand
  • - Au 1er plan, un délicieux stollen aux saveurs de Noël (Un "marzipanstollen" en plus: la bombe calorique fourrée à la pâte d'amandes), qui ne fera sans doute pas long feu
  • - A l'arrière, un bébé-théière de chez mon Suédois préféré (Non, cette blog-note n'est pas sponsorisée, mais je vous mets le lien produit parce que je possède les deux théières de cette collection - la grande depuis des années, la petite depuis la rentrée - et qu'elles sont potato-testées et approuvées)
  • - Et ma surprise de l'Avent n°1: un sachet de Thé des Moines.


Alors le Thé des Moines je le connais déjà, je l'aime bien, mais je n'en achèterais pas pour chez moi car j'ai déjà 4852 boîtes de thé entamées pas moyen de savoir ce qu'il y a exactement dedans. Et je suis devenue un peu tatillonne : j'aime bien savoir ce que je bois.
En l'occurrence, à part me dire que c'est un mélange de thé vert et de thé noir et d'arômes mystérieux issus d'une recette tenue top-sicrète par des moines tibétains, ni le descriptif sur le calendrier ni le site internet du Palais des Thés ne me renseignent beaucoup (Souci et vanille, certes, mais encore ?). A vue de nez je dirais un thé au jasmin et-des-trucs-en-plus mais je ne suis pas non plus une grande spécialiste.

En tout cas, très sympa pour le goûter.


lundi 04 avril 2016

Patat'a vu Inside Out

(ou Vice Versa en VF)

Finalement pas au cinéma, vu que 1- c'est hors de prix et hors de mes priorités, et 2- le bruit, la foule, la procrastination, toussa toussa, mais j'ai ENFIN vu ce film d'animation des studios Pixar (On ne dit plus dessin animé, Pataaaate, ça fait ringard) dont tout le monde me vantait les mérites depuis quasiment un an; y compris toi, cher(e) patatophile qui t'es un jour fendu(e) d'un commentaire à ce sujet.

Et bien tu sais quoi ?
Tu avais RAISON : j'ai adoré ce dessin animé film d'animation.

Inside_Out.jpg
D'abord c'est Pixar, donc c'est mignon de partout, depuis les jolies couleurs acidulées jusqu'aux personnages trop choupi, en passant par la Lorraine avec mes saboooots (Pardon) l'intérieur du cerveau façon boîte à bonbons Haribo c'est bô la vie, pour les gr-... (Pardooooon !) et le dessin moderne et tout propret.
Aucune ironie ici : en tant que Patate-princesse qui chie des paillettes et chevauche une licorne dans sa tête, j'a-do-re.

Et puis c'est Pixar, donc c'est comme la boîte de bonbons sus-mentionnée : il y en a pour les grands et les petits.

Pour les petits évidemment, c'est un récit très littéral et néanmoins chamarré, qui m'a rappelé mon émerveillement de gamine devant "Il était une fois la vie" : tu sais vaguement que ça te parle de l'intérieur de ton corps (En l'occurrence, ton cerveau) mais pour toi c'est une aventure au premier degré où chaque personnage a une vie et un destin propres.
La bande d'émotions qui se disputent le tableau de commandes, la pov' petite Tristesse qui ne fait rien que des bêtises des bêtises quand t'as pas l-... (Non mais promis, j'arrête), les boules de couleur qu'il faut ranger à la fin de la journée - comme tes jouets, sauf que là tu appuies sur un bouton et elles se rangent toutes seules - dans des étagères multicolores, les courses-poursuites de nos héros au milieu d'immenses tours et d'un continent qui s'effondre sous les pas : l'a-ven-tu-re, quoi !
A la limite, si tu ne piges pas bien le rapport de tout cela avec la physiologie du cerveau ou bien la construction de la personnalité, ce n'est pas bien grave, tu t'amuses comme un petit fou parce que c'est mignon, loufoque et enlevé.

Mention spéciale à l'illustration ô combien géniale, du cerveau du chat lors du générique de fin : c'est TROP ça !!

Mais pour les grands...
Quelle richesse, quelle inventivité !
D'abord au niveau du scénario, qui conduit deux histoires en parallèle, l'une tout à fait réelle - la vie de la petite Riley - et l'autre 100% allégorique - la vie dans la cervelle de la petite Riley - , chaque événement dans l'une faisant écho à un événement dans l'autre, de façon tout à fait cohérente malgré la complexité de certains des concepts manipulés, pour parvenir à une narration commune tout à fait harmonieuse. Sans doute que Pixar n'a pas inventé l'eau chaude, mais ils réussissent à merveille à trouver la température idéale !

Et puis comme toujours, le second degré de lecture, quoi !
Les références à la physiologie du cerveau, aux phénomènes de la mémoire et des émotions, aux théories sur le développement de l'enfant ou sur l'éducation, sur le développement personnel, voire à des théories psychanalytiques... Que de clins d'oeils, que de recherche, que d'occasions de sourire, de s'émerveiller, ou de réfléchir.

J'ai vu ce film avec un pré-ado, qui a non seulement vibré pour Riley, l'injustice d'un déménagement qu'on n'a pas décidé, la difficulté de s'adapter à son nouvel environnement et de communiquer avec des parents qu'on découvre faillibles autant qu'imparfaits, mais qui a aussi très bien compris que l'on parlait d'adieu à l'enfance, et que les boules qui passaient du jaune au bleu illustraient cette terrible réalité de la vie : rien n'est jamais tout à fait heureux, il y a toujours du spleen dans l'idéal (Bon, il ne m'a pas cité Baudelaire, l'est encore un peu jeune, mais l'idée y était) (Ouais j'avoue, j'étais scotchée), et l'âge où l'on s'en rend compte n'est pas forcément facile à gérer "mais tu comprends Tata, la vie c'est comme ça, et puis ça n'empêche pas qu'on est content quand même, des fois".

Personnellement, j'ai retrouvé dans Inside Out une notion avec laquelle je me (dé)bats depuis des années : savoir reconnaître et accepter toutes ses émotions.
La tristesse en particulier, avec laquelle j'ai le plus de mal parce que justement... elle fait MAL; alors la douillette émotionnelle que je suis n'a qu'une hâte : la nier, l'ignorer, l'enfermer à triple tour dans un coffre enterré très profond avant de jeter la clé dans une faille sous-marine de son inconscient, sans vouloir reconnaître qu'elle continuera à faire du mal quand même, insidieusement (La tristesse pour moi, s'apparente un peu à un déchet nucléaire mal enfoui, tu l'auras remarqué) ni qu'elle refera surface au premier tremblement de terre.
oO0 (Amis de la métaphorie, bienvenue ici)

En cela, cette émotion personnifiée, cette petite nénette bleue qui semble indésirable et juste bonne à mettre le bazar partout, mais qui finalement trouve sa place et sauve même tous ses copains, c'est un beau message de développement personnel.
C'est en tout cas, celui qui m'est resté, et qui m'a donné envie d'écrire une blog-note.

Blog-note déjà très longue, donc je ne te ferai pas l'exégèse du film à travers le prisme du genre, mais un seul mot : girl-power et égalité ! (Oui je sais, ça fait deux)
J'ai trouvé ça merveilleux que mon petit neveu, déjà formaté à trouver que "les filles c'est trop bête et c'est nul" se prenne dans la face une héroïne trop badass (Sans être hyper-sexualisée façon Lara Croft) qui joue au hockey (Trop cooool, Tataaaaaa !) et que les émotions les plus positivement représentées soient également des filles. ET que tout ce petit monde n'ait pas besoin d'un héros masculin pour s'en sortir.

Des fois que tu n'aurais pas encore vu Inside Out, j'espère t'en avoir donné envie.


- page 1 de 21