Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Doctissimo

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 15 décembre 2015

Grincheuse de fin d'année... Ou pas (suite)

T'en souvient-t-il, lecteur de mon coeur, comme l'an dernier, sans renier mon côté Grinch assumé, j'avais quand même reconnu qu'il y a des trucs que j'aime bien à l'approche de Nowel ?

(Au passage, je te prie d'admirer mon magistral usage de la virgule)
(J'aime les virgules; presqu'autant que les si mal-aimés points-virgules)
(Et t'ai-je déjà parlé de ma grande passion pour les courses le trait d'union ?)
(Non, mais les parenthèses on avait remarqué, Pataaaaate. C'est fini oui, ces digressions ?) ("Gression") (Pardon)

Donc, l'an dernier je t'avais fait une liste non exhaustive des quelques trucs qui trouvaient grâce à mes yeux de Grinch. Je me rends compte cette année qu'il est temps de la compléter car j'ai oublié deux éléments MAJEURS de mes petits plaisirs de décembre.

mandarines.jpgLes mandarines.
(Ci-contre celles de la cantoche à midi)

Mandarines qui font mes délices tout le mois de décembre et parfois même de janvier, quand on parvient encore à en trouver des qui n'ont pas traversé la moitié du globe à la nage.

Autant tu ne me feras pas manger une orange (Boire un jus, à la limite, et encore...), autant je raffole des mandarines, que je passe un temps infini à peler et débarrasser de toutes leurs petites peaux blanches avant de m'en régaler.

C'est même l'une des rares occasions où je croque quelques carrés de chocolat noir, moi le bec sucré qui ne jure que par le "au lait", voire le Galak : rien ne se marie mieux avec la mandarine que le carré à plus de 70% de cacao.
Et rien ne me parle plus de Noël que ce petit en-cas-là.

Quoique, il y a une 2ème gourmandise que je ne m'autorise qu'en période de fêtes car sinon le plaisir n'est pas le même (Sans parler de la disponibilité dans les rayons)...

Les marrons glacés.
J'ADORE ces bombes caloriques et sucrées.
Un jour prochain, je serai sans doute diabétique et très très très malheureuse, alors en attendant, je profite de chaque Noël pour m'enfiler quelques boîtes de marrons glacés en fermant les yeux tellement c'est trop boooon !
Surtout les marrons glacés artisanaux vendus dans certaines pâtisseries ou épiceries fines (Une ruine, mais c'est tellement boooon !).

J'en raffole tellement que j'ai un tout petit peu oublié de les photographier avant de les boulotter.
oO0 (Tu la sens la bonne excuse pour aller en racheter ? ;-) )


lundi 14 décembre 2015

Le refill du Filo : c'est fini !

Agendas.jpg(Comme Capri)
(Et diiiiire que c'était la tradition depuis déjà 8 aaaaans)
(OUI, tu vas chanter du Hervé Villard toute la journée, hé hé hé)
* Patate Pourrite Powaaaa *

L'an dernier souviens-toi, j'avais profité des Patateries de l'Avent pour dépoussiérer cette blog-note où je te causais de ma fidélité à Filofax. Je continue de trouver mon Filo en cuir grainé trop beau, trop classe, trop solide, trop élégant, et juste trop tout...
En particulier, malheureusement, TROP LOURD.

Ce n'est pas nouveau, et ce n'est pas pour rien que je lui décernais année après année le titre de "plombeur officiel de sac à main" mais il se trouve que cette année j'ai eu de sérieux soucis avec mon dos, qui m'ont fait prendre conscience que peut-être, il était temps d'écouter kinés et ostéos qui m'exhortaient régulièrement à alléger mon sac à main.
(Oui, je suis un peu longue à la détente, parfois)

En bonne résistante au changement, j'ai d'abord tenté de marchander et d'alléger l'agenda lui-même. Après tout, c'est vrai que je n'avais pas besoin d'y trimballer des tickets de caisse vieux de 2 ans, des ordonnances périmées, des cartes de visites de restaurants où je ne retournerais jamais, de gens dont j'avais tout oublié, etc etc... Quant au carnet d'adresses, finalement je ne m'en servais que très peu en dehors du Patat'home, il n'avait pas non plus besoin de me pendre à l'épaule jour après jour.
Moyennant quoi, l'agenda a effectivement diminué de volume, mais pas tellement bougé en poids, car ce qui pèse lourd dans un Filo, c'est l'objet lui-même; il est beau, lourd et luxueux, c'est aussi pour ça qu'on l'aime. Sauf qu'après toutes ces années, je me suis enfin résignée à reconnaître que j'en avais plein le dos.

En 2016 je vais donc dire adieu à mon Filo chéri * soupir * et revenir à un agenda classique; peu ou prou le même format, mais pour le tiers du poids.

Il est déjà préparé : dates d'anniversaire reportées, réunions déjà planifiées, premiers rendez-vous de janvier (Il était temps, je commençais à ne plus rien pouvoir noter sur la pov' page de fin 2015, sans compter les post-its que je tremblais à l'idée de paumer), échéances diverses et variées... le stylo a couru sur les pages tout ce dimanche, car à l'ère du numérique, la Patate est réac' nostalgique et n'a jamais pu renoncer à son bon vieil agenda papier, ni à ce rituel de fin d'année.
Maintenant tout est propre et fin prêt, 2016 peut arriver.

Une seule question demeure : mon Filo tant aimé, en quoi pourrais-je bien le recycler ? Si vous avez des idées...


dimanche 13 décembre 2015

Patat'a testé : le massage aux pierres chaudes

C'était le cadeau de myself à moi-même pour ma der des der.
Acheté sur un célèbre site d'achats groupés (Paske sinon tu te doutes bien que ce n'est pas un truc que je peux me payer) un jour de grande déprime et de maousse mal au dos.

pierres-et-bougies.jpg

Si tu veux toi aussi essayer le massage aux pierres chaudes, je peux déjà te donner un conseil : ne fais pas comme Calamity Patate et prévois ton rendez-vous un jour où il fait relativement froid, sinon tu vas étouffer dans la cabine de l'esthéticienne en te demandant comment elle fait, elle, pour manipuler des galets chauffés toute la journée.

Les pierres utilisées sont de la roche volcanique, des galets plats et lisses très agréables au toucher, qui sont chauffés dans un appareil spécial rempli d'eau pendant que toi tu es enduite d'huile de massage tiède, tandis qu'une musique de relaxation sert de fond sonore à une ambiance douce et tamisée.
On te pose quelques pierres chaudes sur les "points d'énergie" dans le dos, pour commencer, et puis l'esthéticienne te masse en alternant les mains et une pierre au contact de la peau. Alors que j'étais allongée sur le dos, elle m'a également demandé de tenir un galet dans chaque main, en plus du massage. L'ensemble a duré à peu près une heure.

Et qu'en ai-je pensé ?
Bah que c'était très original, très agréable, mais que niveau détente des muscles, je préférais un bon vieux massage chez le kiné.
Les pierres chaudes sont censées renforcer les défenses immunitaires, rééquilibrer les flux énergétiques - après des années de yoga, j'ai effectivement constaté qu'elles étaient déposées au niveau de mes chakras - et dénouer les tensions musculaires (Dixit l'esthéticienne, confirmé par mon ami Gougueule)... Perso je n'ai constaté aucun effet miraculeux à ces niveaux.

Je suis sortie de là zen et relaxée, normal après une heure de papouilles dans la pénombre sur fond de bruit des vagues, mais bien moins "dénouée" que quand je sors de chez le kiné. Le seul endroit où j'ai vraiment trouvé que la pierre chaude apportait quelque chose, c'est la plante des pieds, où j'ai reçu ce qui s'apparente à une mini-réflexologie mais en moins douloureux sur les points de pression vu que ça passait par un galet plat, et beaucoup plus agréable vu la tiédeur de l'outil.

Quant aux aspects négatifs : le premier, c'est que l'esthéticienne doit réaliser pas mal de manipulations des pierres (les poser ici ou là, les déplacer, les sortir de l'appareil, en remettre à chauffer, etc...) ce qui fait qu'elle te laisse souvent seule sur la table, avant de te reprendre en main. La perte de contact et les changements de température sont un peu perturbants pendant le massage.

Et puis l'inconvénient majeur à mes yeux, c'est le prix.
J'ai trouvé sympa de prendre un peu soin de moi et de m'offrir ce massage qui sortait de l'ordinaire pour mon anniversaire, mais ce n'est pas une expérience que je renouvellerai. Non seulement cela ne rentre pas dans mon budget normal (Tu m'étonnes : 80 € la séance, en tarif "non groupé"... J'ai un peu d'autres priorités, tu vois) (Genre : manger jusqu'à la fin du mois), mais je n'y ai pas trouvé une grande supériorité par rapport à un massage classique.

Tu as déjà essayé ça, toi ?
Tu en as pensé quoi ?


mercredi 09 décembre 2015

Fuck ze bouton !

Zeniac-LP.jpgDepuis le temps que je patiente dans cette chambre noire (Franciiiiiiis !) je t'en parle sans vraiment t'en parler, il fallait bien un jour qu'on nous pende (Moui, donc c'est une blog-note à thème "vieux chanteurs français" Pataaaate, que tu nous fais ?) (OUAIS !) que je me décide à t'en causer pour de vrai.

Mon miracle à moi, découvert il y a quelques années au détour d'un rayon de la para. ====>

Ma crème magique "Fuck ze bouton"... Qu'ils n'ont évidemment pas appelée comme cela (Quel dommage ! Aucun humour ces commerciaux) : la Zeniac LP "fort" des laboratoires Noreva.
NdT : je précise si besoin était, que je ne suis PAS sponsorisée pour en parler ;-)

Cette crème n'est PAS vendue comme un "traitement localisé des imperfections" alias "produit SOS pour quand tu sens l'affreux bouton qui pointe le bout de son vilain nez sur ton front/menton" (La veille d'une réunion, sinon c'est pas drôle) mais c'est exactement comme cela que je m'en sers, et franchement, c'est MAGIQUE.

Je n'en mets que le soir car elle a tendance à dessécher un peu la peau et faire pelucher le maquillage (Normal tu me diras, c'est une crème de soin pour peaux grasses adolescentes, à la base), exceptionnellement le matin si la nuit n'a pas suffi à porter conseil au bouton et à le convaincre d'aller décorer un autre visage que le mien, mais c'est franchement très rare.

J'en mets le soir donc, après ma crème de nuit, de façon très localisée sur :
- les points noirs que je viens de triturer sur mon nez (Oui je sais, c'est mal !)
- le point blanc que je viens de triturer/percer (Tu résistes, toi ?)
- le bouton rouge et douloureux que je sens parfois prêt à éclore sous la surface (Merci les hormones et la malbouffe).

Le résultat ?
Magique, je te dis. La crème picote un peu aux endroits où j'ai trituré la peau, mais ça passe très vite et le lendemain matin je constate le miracle.
Les points noirs triturés n'ont PAS dégénéré en boutons, la peau n'est même plus rouge, c'est comme si je n'y avais pas touché. Le point blanc percé est en général tellement bien cicatrisé qu'on ne le devine presque plus, au pire si ça a saigné j'ai une micro-croûte discrète car non-inflammatoire, sous le maquillage ce sera ni vu ni connu.
Quant au vilain bouton en voie d'apparition, il ne fait plus ce petit monticule douloureux au milieu de mon front/menton, plus la moindre rougeur non plus, pfffiuuuut, disparu ! (Parfois il reste un soupçon de menace et je dois bien faire gaffe de ne pas le triturer pendant la journée, pour que le lendemain il ait vraiment disparu) (C'est ça le plus dur)

Le tout pour un rapport qualité-prix absolument imbattable car un tube de crème (30 mL) me fait facilement plus d'une année, vu le peu que j'en utilise à chaque fois (Et ouais, Patate fuck ze bouton ET ze date de péremption).


Potato-Scriptum : il y a 2 ou 3 ans, ils ont changé le packaging - le tube était bleu, avant - et peut-être la composition (?) mais en tout cas, moi je n'ai pas changé cette formule qui gagne.
Si tu essayes, tu me diras.


dimanche 06 décembre 2015

Le bôgosse du dimanche soir (2)

Je procrastine cette blog-note depuis que je suis tombée sur l'épisode #12 de Dirty Biology (Merci Twitter !) vers le début de cette année.

Autant dire que je me doute bien que tu ne m'as pas attendue pour découvrir cette chaîne YouTube de vulgarisation scientifique bien plus funky et fouillée que tout ce que j'avais pu voir sur le sujet jusqu'à présent.
M'enfin au cas où il y en aurait parmi vous qui soient encore moins branchés que moi, je vous en cause quand même (Et puis aussi, il me fallait une pataterie de l'Avent pour aujourd'hui sinon je n'avais pas mon tombereau de chocolat).

Et noooon, le bôgosse ci-dessous n'est pas étranger à mon intérêt...

Patate-Biology.jpg
(Viens voir Tata Patataaaaa, mon petit Léo, elle va te montrer)

Patate-biology-2.jpgHein qu'il est tout choupi ?
So cute qu'on lui pardonnerait presque d'être fâché avec les liaisons (la raison est T'encore mystérieuse, chouchou, steuplé !).

Léo Grasset, qu'il s'appelle. Tu peux aller lui faire coucou sur Twitter de ma part (Moi j'ai jamais osé).

Ses vidéos sont franchement TRÈS intéressantes et marrantes à mater en bavant regarder.

Le mec s'est quand même posé la question (Et y a répondu !) de savoir si les dragons de Game of Thrones pourraient exister, ou comment la théorie de l'évolution de Darwin pourrait s'appliquer aux... Pokémons.
Terrible !

Je t'invite à découvrir les divers épisodes de Dirty Biology si tu ne sais pas quoi faire en ce dimanche soir.


- page 2 de 18 -