Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 28 septembre 2014

Oh Happy Days (15)

Si vous avez manqué le début...
(Si toi aussi tu as appris à lire avec les résumés de Télé 7 Jours, claque des doigts !)

Les règles du défi #100happydays sont ici, et par là tu peux retrouver mon épisode 1, mon épisode 2, mon épisode 3, mon épisode 4, mon épisode 5, mon épisode 6, mon épisode 7, mon épisode 8, mon épisode 9, mon épisode 10, mon épisode 11, mon épisode 12, mon épisode 13 et mon épisode 14.

Le défi en direct live sur Twitter est désormais terminé, mais pour les ceusses qui ne l'y auraient pas suivi (Et qui n'ont pas abandonné mon pov' petit blog comme moi pendant l'été), voici le dernier morceau !
(Ouf, t'en avais marre, avoue ?)

Jour 96.
100happydays.096.jpg
Soirée câlins et ronrons sur canapé avec mon petit coeur poilu.

Oui, je fais ça souvent.
Oui, c'est souvent le seul bon moment de ma journée.
Oui, parfois je le paye d'un coup de griffe ou de dents. Pas grave. Je suis maso


Jour 97.
100happydays.097.jpg
Contrôler la panique et la crise d'angoisse.

Inspiiiiiire. Eeeeexpire.
Ne pense à rien d'autre, inspiiiiiire et eeeexpire... #PatateHappy fait de son mieux.


Jour 98.
100happydays.098.jpg
Le goûter au goût d'Amérique = un milkshake à la fraise.
Avec de vrais morceaux de fraise dedans !

(Milkshake qui n'a malheureusement pas "ramené tous les mecs dans mon jardin", mais en même temps... Bah j'ai pas de jardin !)


Jour 99.
100happydays.099.jpg
Miss PotatoCat me fait des clins d'oeil sans le savoir. #MyCatisTooCute


Jour 100.
100happydays.100.jpg
Un thé, un macaron (Oui, tu as bien lu : UN SEUL macaron, tu peux m'admirer), et ma lecture de rentrée préférée.

(Bon ok, je n'ai pris qu'un seul macaron car c'était en public et il fallait partager la boîte)
(Eussé-je été seule que j'aurais TOUT PRIS comme la grosse goinfre que je suis) (Damned, me voilà démasquée !)

Quoi de mieux pour clore ce challenge ?
(Je vous ferai un petit débrief' bientôt, promis !)
(Tout le monde sait ce que signifie "bientôt" dans la bouche de Procrastino-Potato, mmmh ?)


mardi 12 novembre 2013

A fond la mémérisation (2)

(Car oui, il y avait déjà une blog-note avec ce titre-là !)
(Début 2010... Je te pardonne de ne pas t'en être immédiatement souvenu)

Comme d'aucuns me l'ont fait remarquer, c'est pô comme ça que tu vas trouver l'homme de ta vie, Pataaaaate. M'enfin vu que je ne le cherche pas, finalement je suis aussi bien au chaud dans le Patat'home à bouquiner/larver.

Il ne faut pas grand chose à mon bonheur :

  • - un plaid en polaire assez large pour deux
  • (Bah quoi ? Miss PotatoCat et moi, ça fait deux !)
  • - un coussin bouillotte pour mes cervicales délicates
  • (Gloire aux noyaux de cerises au plus haut des cieux !)
  • - une paire de chaussettes à doigts en angora
  • (Parfois les cadeaux les plus loufoques sont les plus appréciés)
  • - un masque pour reposer mes z'yeux fatigués
  • (Vintage Air France d'il y a 20 ans, le mien est bleu)

Montage-Memere.gif
Tu rajoutes à cela :
- un pitichat tout doux qui ronronne à qui mieux mieux en t'écrasant les mollets/l'estomac
- une grande tasse de thé fumant ou de chocolat à portée de main mais pas du chat (Con de chat qui n'a pas encore compris que le lactose c'est rien que pour les humains) (Et encore, pas tous !)
- la toute dernière saison des Desperate Housewives (Sniff sniff) sur le portable
- un ouvrage de tricot presque aussi doux que le chat (Oui, Mémère Patate s'est enfin inscrite sur Ravelry) (Dans un élan désespéré pour avoir l'air cool et arrêter de procrastiner)...
- ... pour patienter entre 2 vies de Candy Crush Saga...

Et tu auras une assez bonne idée de ce que j'ai fait de mon long week-end.
Glamouuuuuuuuuur !


(Ah si seulement il ne fallait pas se lever pour faire pipi remettre la bouillotte au micro-ondes toutes les demi-heures !)


vendredi 18 octobre 2013

Je n'ai pas le Prince Charmant, mais j'ai la grenouille

Tu comprends que dalle ?
Ca va viendre attends, c'est normal. ;-)

Rewind.
L'autre jour, armée d'un post-it carré, alors que je travaillais tentais péniblement de me souvenir comment on fait les cocottes en papier ("Fastooooche ouais, on en faisait plein quand on était gamins !" ... c'est aussi ce que je me disais, avant de gâcher un demi-bloc de papier et de bien m'y énerver !) (Pendant ma pause déjeûner, oui rhooo, ça vaaaa !) , j'ai eu l'idée de jouer les Gogoles moi aussi, pour une fois.

Dis-moi, Gougueule mon ami, comment on fait les bébés les cocottes en papier ?

Gougueule est merveilleux, il m'a évidemment répondu en moins de temps qu'il n'en faut pour cliquer sur "valider"; même s'il se plante environ un site sur deux rapport au fait que les gens appellent trop souvent "cocotte en papier" la bête "salière" et pas du tout le pliage qui RESSEMBLE à un gallinacé (Je vous jure, #LesGens).
Et d'aventure en aventure, de train en train, de port en port, clic en clic, j'ai découvert que je connaissais le répertoire de Serge Lama par coeur tout un univers de vidéos sur l'art de l'origami.
Non mais comment n'avais-je encore jamais eu l'idée de les chercher ?!

Ci-dessous, lecteur (et surtout -trice) de mon coeur, devant tes z'yeux z'ébahis, parce que c'est vendredi et que tu vaux bien mieux qu'une bête cocotte en papier, je t'offre une grenouille à embrasser.
On ne sait jamais hein, des fois qu'elle se transformerait en Prince Charmant (Quoique, vu la matière première, tu te retrouverais plutôt avec un géant de papier) (Mea culpa si tu te mets à chanter, mais c'est 100% fait exprès).
Et puis si ça ne marche pas, tu peux toujours t'amuser à la faire sauter sur le bureau pour épater les collègues enfants.


Je connais certain petit neveu qui va a-do-rer ma prochaine visite. :-D
(Si avec ça je ne gagne pas des points pour être nommée Tata Patata la plus cool du monde entier de l'univers...)

mercredi 12 juin 2013

5 erreurs à éviter quand on veut débordéliser

Débordéliser : vb transitif, 1er groupe (Farpaitement !).
Se débarrasser plus ou moins superficiellement du bordel accumulé dans un espace donné : meuble, tiroir, étagère... appartement entier.
Ne pas confondre avec "ranger", qui indique une volonté d'ordre beaucoup plus profonde et/ou un bordel moins solidement installé, ce qui mène en général à un résultat plus abouti. La débordélisation, c'est la première étape du vrai rangement, l'ébauche de tenue d'une bonne résolution.

Cela peut sembler simple, comme ça, mais débordéliser son chez-soi est en réalité un parcours semé d’embûches.

Il y a déjà bien longtemps, dans une galaxie très très lointaine appelée Star Wars Facebook, j'avions atterri (Oui, ça ne fait rire que moi, pardon !) posté le lien d'un très pertinent article sur le sujet... Et promis d'en pondre une Potato-version pour les ceusses qui ne lisent pas l'anglais.

Tout venant à point à qui sait attendre, voici donc les 5 trucs à ne PAS faire quand on veut débordéliser son chez-soi.

rangement-apartment-therapy.jpg
(Tant qu'à faire, je leur emprunte l'image, aussi)

1- Acheter du nouveau avant d'avoir organisé l'ancien
Ne vous précipitez pas chez Ikea (Bon OK, l'article original ne mentionnait pas mon Suédois préféré, mais tout le monde sait que "traduire c'est trahir") faire une razzia sur les articles de rangement avant d'avoir trié ce qui doit aller dedans.
Certes, les jolies boîtes et les mignons paniers sont tentants, mais ils ne vous serviront à rien s'ils ne trouvent pas leur place dans votre espace (sur l'étagère, sous le lit, dans le placard), ne contiennent finalement pas ce dont vous avez besoin, et ne "fonctionnent" pas bien chez vous.
Je recommande de trier en premier, puis de voir ce dont vous avez VRAIMENT besoin, et ensuite seulement, d'acheter quelques boîtes/classeurs/bacs de rangement. Vous pourrez toujours en rajouter plus tard, sauf que chez Ikea n'attendez pas plus de 6 mois ou ils auront discontinué la série, les saligauds ! mais vous n'avez pas envie qu'un tas de boîtes vides viennent mettre le bazar le temps que vous réfléchissiez à quoi mettre dedans, n'est-ce pas ?

2- Avoir les yeux plus gros que le ventre
N'allez pas poser un jour de congé ENTIER pour organiser TOUTE la maison !
Très peu de gens (NdT : et certainement pas votre dévoué tubercule) possèdent l'énergie et/ou la motivation nécessaires pour passer 8 heures à ranger. Vous deviendriez vraisemblablement de plus en plus frustré et de moins en moins efficace au fur et à mesure de cette abominable journée.
Il vaut beaucoup mieux passer quelques heures - 2 ou 3- sur un projet ou un endroit. Ce succès vous motivera pour en faire plus après, au lieu qu'une tentative ratée de rangement intégral ne vous laisse é-pui-sé.

3- Ne pas aller au bout de l'effort
Bien entendu, vous serez obligé de trier vos possessions en différentes catégories (par exemple : à jeter, à donner, à recycler, à mettre sur le trottoir chez Emmaüs, à mettre au grenier ou à la cave), mais il est CRUCIAL d'aller jusqu'au bout !
Ne laissez pas des mois dans l'entrée le sac avec les vêtements à donner ou les objets à recycler en attendant l'occasion de. Créez l'occasion. Tout de suite ! Allez au bout de l'effort : sortez les poubelles, rendez-vous aux containers, descendez à la cave, montez au grenier, appelez vos amis ou votre famille pour savoir quand et comment leur donner tel ou tel objet.
Vous en avez déjà tellement fait, ce serait dommage de craquer si près de la ligne d'arrivée !

4- Croire que Rome s'est faite en un jour
N'allez pas vous imaginer qu'une fois votre espace rangé, vous en avez ter-mi-né. Sinon vous allez vous sentir minable quand il faudra tout recommencer à zéro dans un mois...
Vous devez bien réaliser que le rangement a certes créé un nouveau système, logique et efficace, pour gérer le bazar qui entre et sort de votre maison/appart/bureau/cuisine/cerveau, mais ce n'est pas fini. Il n'y a pas de pilote automatique ! Attendez-vous à devoir ENTRETENIR cette belle organisation. A devoir ranger et trier RÉGULIÈREMENT. Mais soyez heureux : vous êtes désormais plus efficace et ça ne vous prendra qu'une heure au lieu de deux.

5- Vouloir à tout prix la perfection
Globalement bien rangé, ça convient aussi très bien !
Il est rare que les placards et tiroirs des gens ressemblent à ceux des magazines de déco. Croyez-moi (NdT : pas moi hein, la dame de l'article qui est apparemment une pro du rangement). Je suis intervenue dans beaucoup de maisons et d'appartements, et même lorsqu'un espace est totalement réorganisé, il ne ressemble jamais à une pub Ikea.
Une fois rangé, votre appartement aura l'air chouette et fonctionnel, mais il restera un endroit HABITÉ PAR DE VRAIS GENS, pas un espace fictif aménagé par une équipe de sylistes et de publicitaires pour une famille virtuelle (Encore que les Sims bordéliques, ça doit bien exister aussi). Et là où il y a de la vie, il y a de l'espoir... mais aussi du bazar ! (NdT : ça ce n'était pas dans l'article, mais traduire, trahir, bla bla blaaa)
Si la perfection est votre but ultime, vous risquez d'être déçus. Le véritable but est d'organiser un espace qui s'adapte à vos besoins. C'est ça, débordéliser avec succès !


J'ai trouvé tout ceci très intéressant, en particulier le dernier point, vu que je suis affligée de tendances maniaco-perfectionnistes.
Si si, je vous jure ! Je sais, ça ne se détecte pas au premier abord quand on entre dans le Patat'home, mais le raisonnement est le suivant : je veux que tout soit parfait mais je sais bien que ça ne le sera jamais DONC pour ne pas faire les choses à moitié... Bah je ne fais rien et je vis au milieu d'un champ de bataille le paye au quotidien..

Avant de ranger, il va donc falloir changer, Pataaaaate...


dimanche 14 avril 2013

J'ai revendu mon bureau cheumo

Et pourquoi ?
A part l'évidente raison de le voir partir pour une infime fraction de son prix d'achat mais-c'est-toujours-ça-de-pris-sur-l'ennemi sans avoir à lever le petit doigt pour autre chose que pointer la sortie ?

Alors c'est une bouteille de lait tout commence par une bonne résolution qui, de fil en aiguille, permet de se rendre compte d'une chose : ce bureau, il est grave cheumo.
(Ben quoi ? Tu t'attendais à une grande révélation philosophique ?!)

Ou plutôt, je le TROUVE cheumo.
Parce qu'intrinsèquement c'est un bureau Ikea tout à fait design, au charmant petit nom (Galant, c'est-y pas mignon ?) et qui plus est ultra-fonctionnel. En plus j'y ai adjoint un bord arrondi, il est trop cool ce bureau. Mais... cheumo.
Il ne va avec rien dans ma "pièce à vivre" où je vis surtout vautrée sur le canapé.
A vrai dire, il ne va avec rien dans ma vie, puisqu'il me servait encore récemment à empiler le bordel et les papiers jusqu'à ce qu'on en oublie même la nature du meuble en-dessous. Un jour on range et puis oh ! Un bureau !

Ai-je l'usage d'un bureau ?
Non.
Ce bureau peut-il servir de déco ?
Clairement non, puisqu'il détonne dans la pièce comme un bouton sur le front de * insère ici le sex symbol de ton choix * .


Poussons un peu la réflexion : il détonnait déjà dans le précédent Patat'home (Mais si, souviens-toi ! Celui où que je prenais l'eau par la chambre à coucher). Simplement, il était à moi, je l'avais donc embarqué en mode zombie lors de la séparation. Voilà, on y arrive.

Tu sais avec quoi il allait ce bureau ?
Avec mon ancienne vie. Avec l'appartement t'aseptisé aux murs blancs z'immaculés que je partageais avec Cro-N'ex.
Ce meuble était ab-so-lu-ment-par-fait dans la pièce séparée qui nous servait de bureau; pièce qui depuis des années me fait défaut, car soyons réalistes, tu ne peux pas te payer le luxe d'un T2/T3 quand tu es célibataire (En tout cas moi, clairement, je ne peux pas); et pièce dans laquelle il était assorti à son jumeau, que Cro-N'ex possédait déjà quand nous nous z'étions z'installés z'ensemble.
(Hein ? Keuwaaa ? Trop liaison tue la liaison Louison ?)
(Que dire alors de la subordonnée relative Jean-Yves ?)

Et c'est finalement là où le bât blesse : non seulement il n'allait qu'avec mon ancienne vie, mais même à ce moment-là, ce bureau je ne l'avais pas vraiment choisi. Il y en avait déjà un, tu n'allais pas dénoter dans le décor en venant t'installer, Pataaaate ! Tu avais donc naturellement, au terme du parcours fléché, "opté" pour le Galant assorti.
Te plaisait-il ? Bah heu... tu ne te l'étais même pas demandé; mais il plaisait à l'homme de ta vie et il allait bien dans le décor, alors... Revendre le premier et en profiter pour aménager une pièce qui ressemble un peu à tous les deux ? Même pas en rêve cela ne t'était venu à l'esprit.

Que de chemin parcouru depuis...

Chemin qui s'est achevé, pour le brave bureau suédois, dans la remorque d'un inconnu tandis que votre tubercule favori méditait sur la place ainsi dégagée dans son espace tout autant que dans son esprit.
Après plus de 5 ans, il était temps !


oO0 (Bon, c'est pas tout ça, va falloir trouver un moyen de planquer ranger le bordel, maintenant !)


- page 1 de 7