Pas les Super Mario bros, hein !
Bros : les jumeaux peroxydés Matt & Luke Goss.

Oh yeah baby, les vrais, en direct laïve de l'année 1988 (12 ans que j'avais ! Si ça se trouve petit lecteur de mon coeur, tu n'étais même pas né).
Note que ce n'était pas un duo, ils avaient un pote avec eux mais bizarrement, cette chienne de postérité a oublié son nom (Et la Patate aussi, d'ailleurs). Tu te souviens de la "Brosmania" ?
Hystérie collective de collégiennes boutonneuses, quelques années avant que le phénomène "boys band" ne soit marketé (Pas marqueté, 'tention, ça c'est pour le buffet dans l'entrée) ou que Patriiiiiick n'aille manger des pizzas sur les Champs-Elysées.
Ils faisaient rêver les minettes à peu près à la même époque où l'ont croyait dur comme fer que George Michael était hétéro, maintenant que j'y repense...

Perso contrairement à eux je n'en étais pas, de la Brosmania, réservant ma ferveur adolescente aux frères Knight (Jordan et Jonathan de leurs doux prénoms) (De rien, je savais que tu mourirais mourrais sans cette information), m'enfin c'était quand même sérieusement matraqué leur When will I be famous, difficile de passer à côté. Non plus que leurs faces de chérubins décolorés sur couv' de OK, Podium & co.

A ton avis, est-ce qu'ils chantaient des trucs intelligents ?
(Réponse ci-dessous, je te laisse juger)


Bros - When Will I Be Famous

Siouper intro :
(Qui pose la problématique, comme toute intro qui se respecte)

When will I
Will I be famous?
Quand serai-je, serai-je célèbre ?
(Oué, ils bégayaient, c'est pas gentil de te moquer)

1er couplet :

You're suitably at one
With your body and the sun
Yes you are !
Tu es parfaitement en accord avec ton corps et avec le soleil
Oui, tu l'es ! (Ouuuuvre tes chakras)

You've read Karl Marx
And you've taught yourself to dance
You're the best by far !
Tu as lu Karl Marx (On est content pour toi) et tu as appris à danser
C'est toi le meilleur, et de loin !

Refrain :

But you keep asking the question
Oh
You're not supposed to mention
Mais tu n'arrêtes pas de poser la question
Que tu n'es pas supposé mentionner
(Where is Brian ? Etre ou ne pas être un blond peroxydé ? Nooooon)

When will I
Will I be famous?
Quand serai-je, serai-je célèbre ?

I can't answer
I can't answer that.
Je ne peux pas répondre, je ne peux pas répondre à cela
(Et le bégaiement, ça ne s'arrange pas !)

When will I
See my picture in the paper ?
Quand verrai-je ma photo dans le journal de Claire Chazaaaal la la la la la laaaaa ?

I can't answer
I can't answer that.
Tous en choeur : il a pas, il a pas la réponse !!

When will I
Will I be famous?
Quand serai-je, serai-je célèbre ?
You keep asking me babe
Tu n'arrêtes pas de me le demander, bébé
(Et tu me fais un peu chier mais bon, comme ça fait une bonne chanson, je laisse couler)

2ème couplet :

You're a slave to fashion
And your life is full of passion
It's the way you are !
Tu es une esclave de la mode et ta vie est pleine de passion
C'est comme ça que tu es

You've suffered for your art
With the jogging in the park
You know you should go far !
Tu as souffert pour ton art, tu as même joggué dans le park
Tu sais que tu devrais aller loin !
(Même temps, en courant c'est certain qu'on va plus loin qu'en rampant)

Refrain
(Je ne répète pas, tout le monde a compris ? Il sait paaaas quand tu seras enfin célèbre alors tais-touaaaaaa)

Et petit pont de fin :

Oh I can't tell you when you'll see your name up in lights
Oh ben ça, je peux pas te dire quand tu verras ton nom parmi les néons (NdT : sous-entendu, au fronton d'une salle de spectacle)

When will I
Will I be famous?
You keep asking me babe.
Quand serai-je, serai-je célèbre ?
Tu n'arrêtes pas de me le demander, bébé.
(Et ton bégaiement commence sérieusement à me brouter)

I can't wait !
Ben tsé quoi ? Tu m'fais chieeeer Je meurs d'impatience de voir ce jour arriver.
(Bon, en vrai il dit juste "je ne peux pas attendre" mais ma trad' est vachement plus chiadée, avouez...)

You won't suffer in silence
Tu ne souffriras pas en silence (Dommaaaaage)

You're a talent you know that I've noticed
Tu sais que j'ai remarqué ton talent

You'd like to be a legend, a big star overnight !
Tu aimerais être une légende, une superstar en claquant des doigts
(Ils n'imaginaient pas qu'un jour, il y aurait la télé-réalité)

I can't answer your question
Je ne peux pas répondre à ta question

- I can't wait -
Je meurs d'impatience

it's driving me insane
C'est en train de me rendre dingue
(Surtout quand tu bégayes 50 fois la même question)

And your impossible impatience
Et ton impossible impatience

Tearing at my brain !
Qui me déchire la tête !

Refrain
(+ remix dance des années 80... Non mais vraiment, ça vaut le coup, écoutez jusqu'au bout)

C'était pas SI con, après tout...
Que ne donnerais-je pour savoir ce qu'ils sont devenus, les jolis jumeaux.