oiseau-chante.gifChaque année j'épate un peu plus mon garagiste.

Souviens-toi l'été dernier, il s'était déjà ébahi de ce que mes pneus avant avaient avalé (Oh sérieux, elle est belle celle-là, je m'aime !) dans les 80.000 km... Et il les avait changés, non sans m'engueuler et me conseiller d'en faire très vite autant avec ceux de l'arrière.
J'avais promis, pour la rentrée ce serait fait, juré, craché !

Entretemps, l'eau a coulé sous les ponts, le bitume a défilé sous les pneus et... C'est un an plus tard que je dépose un matin la Patate-mobile pour l'entretien annuel assorti de la douloureuse des 100.000/5 ans, la fameuse courroie de distribution sa mère la pute; je ne dis rien à propos de mon train arrière (Hu hu hu) et je pars bosser (à reculons, comme souvent).

11h à peine, mon portable sonne : c'est le monsieur du garage qui m'assène un truc du style "Madame Patate, je suis désolé, on n'avait parlé que de la courroie mais si vous ne changez pas vos pneus arrière, je ne vous rends pas vos clés !". (Depuis j'ai vérifié, c'était du bluff, il n'a pas le droit)
Genre les caoutchoucs seraient déformés à force d'être lisses !

"Vous n'aviez pas remarqué qu'ils étaient déformés ?!"
Ben c'est à dire que si vous voulez, je ne regarde pas souvent en-dessous du niveau de la mer portière. Keuwaaa ? Sous le capot, vérifier les niveaux ? Mais vous n'y pensez pas ! Déjà que pour rajouter du lave-glace il me faut 2h (et 2 semaines de préparation psychologique au combat contre le capot maudit).
"Mais elle ne faisait pas un drôle de bruit votre voiture sur l'autoroute ? Un peu comme un avion à réaction juste avant que son moteur ne prenne feu ?"
Oh ben oui, un peu, mais les voitures ça fait du bruit, non ? * bouche en coeur *
Et puis j'ai l'habitude du bruit dans l'habitacle, avec tous leurs revêtements drainants où qu'on n'entend même plus la radio, ma pauv' Lucette...

Bref, j'accepte évidemment le changement proposé par mon gentil garagiste encore une fois tout étonné que j'aie pu rouler 100.000 bornes avec le train d'origine sans me tuer le moindre incident ni contrôle de la maréchaussée.
* kachiiiing ! *

Et là, le lecteur attentif se demande le rapport avec le titre de cette blog-note, non ?
oO0 (Reste-il seulement des lecteurs ?)

Et bien figure-toi, lecteur de mon coeur, que depuis environ un an et demi, je soupçonnais d'avoir embarqué un canari : dès que je passais les 120 km/h, un petit gazouillis montait de vers la banquette arrière, qui allait crescendo avec ma vitesse, sans que ni moi ni aucun de mes passagers n'ayons jamais pu trouver d'où ça venait.
Saletés de voitures mal assemblées, avec leurs plastiques qui pèlent et leurs pièces qui vibrent après à peine un an d'usage... J'avais fini par m'y habituer, à mon petit oiseau, il ne me faisait presque plus enrager.

Sauf que depuis que j'ai changé les pneus à l'arrière, comme par magie, disparu le canari ! Purée, si j'aurions su, je n'aurions point tant attendu !!
Le petit oiseau est mort, vive le silence et Jon BonJovi :-D

Rendez-vous sur Hellocoton !