Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Bébés congelés

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 14 février 2013

J'aime le cheval

(Ben quoi, c'est la Saint Valentin, je déclare ma flamme !)

J'aime le cheval.
Je trouve que c'est un superbe animal...
... à la viande tendre et délicieuse, je sais, c'est paradoxal.
J'ai zéro états d'âme à ce sujet-là; je crois que s'il le fallait, je serais tout à fait capable de manger du chien ou du chat. Mais pas le mien, cela va de soi ! (Inutile d'appeler la SPA, Miss PotatoCat va bien, elle ronque présentement sur le divan pas dans le four)

Jetez-moi des cailloux, je m'en fous : le steak de cheval c'est BON.

Et donc ce qui me chiffonne dans le "scandale des lasagnes" qui a éclaté cette semaine, ce n'est pas le fait qu'on m'ait servi du canasson hâché (Ça va hein, c'était pas des bébés congelés !), mais plutôt qu'on l'ait fait à l'insu de mon plein gré.

Certes, les blagues qui ont fleuri sur le Net à cette occasion sont elles aussi délicieuses (Ma préférée ? "L'homme qui murmurait à l'oreille des lasagnes"), mais si l'on regarde du côté de la sécurité agro-alimentaire, des normes européennes si faciles à contourner, et finalement du flou effrayant (Et toc, allitération, 10 points pour la Patate) (Et 10 de plus qui font 20 !!) qui règne sur le contenu exact de nos assiettes, ça fait plutôt rire jaune.

Cependant, comme toujours il convient de remettre cette information dans son contexte...

Le-drame-Findus.jpg
(Ce qui me donne l'occasion de présenter à tous les ceusses qui ne le connaîtraient pas encore, le non moins délicieux blog de Jéromeuh)


mercredi 09 novembre 2011

Que d'eaux, que d'eaux !

Ci-dessous, mes futures eaux démaquillantes, rangées par ordre de taille décroissante.

eaux-micellaires.jpg
Mes futures eaux démaquillantes car pour l'instant, je termine un flacon de cette lotion micellaire. Mais donc oui, lecteur de mon coeur, tu as bien calculé : j'ai dans les 1,5 L. d'eaux démaquillantes diverses et variées, d'avance. Et c'est sans compter les échantillons, formats de voyage et autres mini-flacons qui dorment dans diverses trousses de beauté.

Atavisme remontant aux plus sombres heures de notre histoire ?
(Ayant connu l'Occupation et les tickets de rationnement, mes grands-mères n'ont jamais perdu cette manie de stocker l'huile et le sucre par palettes de 100)
Crainte que nos ressources en eau ne s'épuisent prématurément ?
(L'eau micellaire, d'ailleurs, est-ce potable ? Une greluche suicidaire/téméraire a-t-elle déjà tenté d'en boire ?)
Irrésistible appel des sirènes du marketing "deux achetés, un gratuit" ?
(Bah oui mais non, ce ne sont pas les mêmes marques, tu remarques)

Que nenni !
C'est encore un coup de Calamity Patate.

Le premier flacon, normal; il faut toujours en avoir un d'avance pour ne pas tomber en rade un soir.
Car rappelons que se coucher sans s'être démaquillée, c'est le mal absolu - à peu près du même niveau que congeler des nouveaux-nés - et ja-mais au grand (ô grand ? J'ai un doute, tiens) ja-mais ça ne m'est arrivé !
(Non plus que congeler des nouveaux-nés, est-il besoin de le préciser ?)

Le deuxième flacon, ramené d'un petit tour à la parapharmacie, on le doit à ma distraction.
Au moment d'être rangé dans mon stock : "Ah zut, j'en avais déjà un d'avance et je l'avais oublié". Pataaaaaate ! Fais gaffe un peu, c'est comme ça qu'on se retrouve avec 3 packs de yaourts périmés dans son frigo !!
(Je te dis pas la vitesse à laquelle je ferais couler un commerce, si je devais gérer les commandes ou les entrepôts !)

Et le troisième flacon ?
A ma mémoire de poisson rouge, voyons !
(Oups, c'est vrai, j'en avais déjà deux pas encore entamés)

vendredi 04 mars 2011

De la thermorégulation des jeunes générations

Même décor que .

Les portes s'ouvrent et une bande de jeunes à moi tout seul s'engouffre dans l'autobus, pour venir se planter debout, à quelques centimètres de toi.
Une bande de jeunes... filles, auxquelles tu donnes environ 15-16 ans.
(Rapide calcul mental, une "génération" c'est dans les 25 ans, tu en as bientôt tout ça de plus : ah ouais, t'es une vieille peau)

C'est jeune, c'est beau, ça sent bon le sable chaud l'ado qui n'a pas encore appris à se parfumer d'Angel sans vider la moitié du flacon (Note que ce subtil dosage, c'est comme l'orthographe : certaines ne maîtriseront jamais le concept et passé un certain âge, on n'osera plus le leur faire remarquer).
Et ça rigole, et ça glousse et ça rougit quand le prénom d'un garçon arrive dans la conversation; ça se pousse du coude - manque de peu ton nez, au passage - et ça se lamente sur la vie qui est troooooop dure et le prof de maths qui les a trooooooop saquées au dernier TD.
C'est frais, c'est mignon, c'est un peu sapé comme des pouffinas mais en même temps, elles ont bien raison de montrer un peu de jambes ou de nichons tant qu'ils valent encore la peine d'être regardés, te dis-tu, indulgente Patat'outragée par les ans et la gravité.

Mais c'est que le fond de l'air est frais, ma bonne dame.
C'est encore l'hiver, ce jour là le mercure flirte allègrement avec le zéro (Il est même dessous, ce coquin) et ces jeunes dindes n'ont même pas un manteau !!

Toi Patate, ce matin-là tu as joué les oignons avec un caraco, un T-shirt à longues manches, un pull mélangé cchemire et soie, ta doudoune en plume d'oie et une écharpe assez longue pour faire trois fois le tour de toi. Sans parler des gants doublés chaudement, du bonnet qui t'électrise la tignasse et du collant en laine glissé sous ton pantalon.
Malgré cela, tu as bien senti la morsure du froid en attendant ce putain de bus qui n'arrivait pas.

Et sur les dindes ?
Echarpes, gants et bonnets bariolés, certes, mais pas de manteau. Des capes, des vestes, mais rien de doublé. Et comment tu le sais, Patate, que rien n'est doublé ? Parce que tous ces vêtements sont portés ouverts ou largement déboutonnés, faisant moins fonction de coupe-froid/vent que d'ornement.
Tu crois halluciner, car tu es nez à nez avec plusieurs nombrils (Bah oui, elles sont debout et toi tu es assise comme une mémé), découverts comme il se doit entre le jean taille basse et le petit top, pour dévoiler les piercings de ces demoiselles. Décolleté jusqu'au nombril sus-mentionné, le petit top, sinon à quoi ça sert que Ducros Wonderbra se décarcasse, mmmmh ?
Ne parlons pas des kilomètres de jambes qui s'étirent entre les Ugg (Mais portées pour la frime, pas pour le froid, tu en mettrais ta main gelée à couper) (A la réflexion d'ailleurs, non, tu la mettrais plutôt au feu, histoire de la réchauffer un peu) et la mini-jupe ou le micro-short, à peine couvertes d'un fin collant coloré que tu parierais dépourvu de la moindre fibre de laine.
Tu as beau scruter les joues ou les poitrines dévoilées, pas l'ombre d'un poil dressé par la chair de dinde poule. Pas une qui frissonne ou qui claque des dents; les joues et les lèvres sont roses, les yeux sont brillants : elles sont à l'aise à 100%.
Et toi, rien qu'à les regarder, tu as froid et tu resserres l'écharpe autour de toi.

Certes, tu es frileuse et l'a toujours été, m'enfin dans tes souvenirs, ni toi ni tes copines ne vous baladiez manteaux grands z'ouverts - rectification : vestes - et nombrils à l'air en plein coeur de l'hiver.

C'est moi qui débute un Alzheimer, ou bien les jeunes générations ont drôlement amélioré leur sytème de thermorégulation ?
(Si c'est le cas, ils sont parés pour le jour d'après...)

jeudi 06 janvier 2011

C'est jeudi, je traduis... James Blunt

J'ai longuement hésité à mettre "James Blunt" dans le titre.
Paraît que c'est pas trop avouable comme tare, quelque part entre congeler les bébés et ne pas s'épiler les mollets.
(Je te rassure lecteur de mon coeur : oeuf corse je m'épile des fois les mollets quand je ne suis pas trop fatiguée) (Et mon congélo est trop petit pour loger un bébé so...)

Donc, parfois je m'épile les mollets j'écoute James Blunt.
Ca ne casse pas des briques je le reconnais mais j'aime bien, ça détend, c'est mignon et ça ne prend pas la tête tous les mecs ne peuvent pas en dire autant ET en ce moment un titre passe à la radio, ce qui m'évite de trop narguer Hadopi (Oué non, je vais quand même pas l'acheter tu permets, les chaussures croquettes sont ma priorité).

(Si tu ne cliques pas, tu ne risques rien, ça vaaaaaa)

Comme je suis une Patate pourrite sympa, je me suis fendue d'une petite traduction pour toi, lecteur de mon coeur.
Histoire que si tu ne maîtrises pas 100% le Briton, tu puisses malgré tout apprécier la substantifique moëlle de ce texte, et prendre la pleine mesure du concept de "ça ne prend pas la tête" (Même temps, je ne suis pas prof d'anglais, alors si t'as des réclamations, tu t'adresses au bureau d'accueil).


Ooooh
Ooooh
Ooooh, hey !
Oh hé, tu m'écoutes ? Je vais chanter

1er couplet :

It’s 72 degrees, zero chance of rain
Il fait 72° degrés, zéro alerte précipitations à Météo France
(Pffiouuu on crève là, 72° tu le vis ?!) (Ah oué non, c'est des Farenheit, en vrai on me signale qu'il ne fait que 22 degrés, genre tu vas pas te plaindre non plus mon petit James, on a eu la canicule nous en 2003, des vieux sont morts, il faisait VRAIMENT 72 degrés !) (Ou presque)

It’s been a perfect day
Ce fut une journée parfaite

We’re all spinning on our heels, so far away from real
In California
On est tous en train de danser, si loin de la réalité
En californie
(Ca ou bien ils sont tous en train de faire une crise d'épilepsie collective due à l'abus de drogue du soleil californien) (Dans le clip c'est pas super clair non plus)

We watched the sunset from our car, we all took it in
On a regardé le coucher de soleil depuis notre voiture, on en a bien profité (Enfin c'est l'idée quoi fais pas chier)

And by the time that it was dark, you and me had something, yeah !
Et le temps que la nuit arrive, toi et moi on avait un truc, yeah !
(Oh là là James, t'es un rapide toi !)


Refrain :

And if this is what we’ve got, then what we’ve got is gold
Et si ça c'est ce qu'on a, alors ce qu'on a, c'est de l'or

We’re shining bright and I want you, I want you to know
On brille de mille feux et je veux, je veux que tu saches
(Là il fait un jeu de mots terrible le James, parce qu'en vrai "I want you" tu sais pas trop bien si c'est un morceau de "je veux que tu saches" ou bien si c'est "je te veux" genre je te veux nue là tout de suite contre les rochers - ils sont à la plage, faut-il le rappeler, et un bon gros rocher vaut toujours mieux que dix mille grains de sable dans la raie du tûûût - et il le fait exprès pour que tu mouilles ta culotte à chaque refrain, le coquin !)

The morning’s on its way, our friends all say goodbye
Le matin est en chemin, tous nos amis prennent congé
(Car oui, nos amis sont des gens polis)

There’s nowhere else to go, I hope that you’ll stay the night
Il n'y a nulle part ailleurs où aller, j'espère que tu vas rester pour la nuit
(Faudrait quand même savoir, c'est le matin ou bien c'est la nuit ? L'abus d'alcool est mauvais pour la santé mon Jamsounet)

Ooooh
You'll stay the night
Oh hé, tu m'écoutes, tu vas rester pour la nuit oui ?!


2ème couplet :

We’ve been singing Billie Jean
On a chanté Billie Jean (NdT : Michael Jackson, un pédophile chanteur mort)

Mixin’ vodka with caffeine
En mélangeant vodka et caféine
(Ha haaaaaa je le savais qu'ils avaient picolé : Vodka-Red Bull, le grand classique des soirées branchées) (Enfin il paraît, j'en sais rien moi, je ne bois jamais je te promets maman c'est vrai j'ai jamais goûté)

We’ve got strangers stopping by
Il y a des inconnus qui s'arrêtent
(L'histoire ne dit pas si c'est pour leur taxer un verre ou leur jeter des pièces de monnaie) (Un conseil quand même : si les inconnus qui s'arrêtent portent un bel uniforme bleu, planque la beuh !)

And though you’re out of tune
Girl you blow my mind, you do
Et bien que tu chantes faux, bébé tu me chamboules le cerveau
(NdT : ué bon je sais, faudrait la jouer "tu m'fais tourner la tête" mais "cerveau" ça rime mieux avec "faux") (Si ça se trouve en plus, elle ne chante pas faux du tout la fille, mais il est trop bourré à la vodka-red bull pour faire la différence)

And all I say is I don’t wanna say goodnight
Et tout ce que je dis c'est que je ne veux pas dire "bonne nuit"
(Mal élevé va !)

There’s no quiet corner to get to know each other
Il n'y a pas de coin sombre pour se peloter (Tss tss, garnement !) tranquille pour apprendre à se connaître

Then there’s no hurry I’m a patient man
En même temps on n'est pas pressé, je suis un homme patient
(Je suis un HOMME bébé, t'as bien noté ? C'était pas pour la rime, c'était pour tes hormones là)

As you'll discover
Comme tu le découvriras
(Des promesses, toujours des promesses James !)


Refrain :

'Cause if this is what we’ve got, then what we’ve got is gold
Paske si ça c'est ce qu'on a, alors ce qu'on a, c'est de l'or

We’re shining bright and I want you, I want you to know
On brille de mille feux et je veux, je veux que tu saches
(J'avais omis de le préciser lors du refrain précédent occupée que j'étais à mouiller ma culotte à l'idée que James me veuille nue contre son gros rocher mais n'oublie pas mon Jamsounet que tout ce qui brille n'est pas or) (T'es à la plage, c'est peut-être ton front qui brille ? La crème solaire ? Une poussée d'acné ?)

The morning’s on its way, our friends all say goodbye
Le matin est en chemin, tous nos amis prennent congé
(Toujours aussi polis, c'est bien)

There’s nowhere else to go, I hope that you’ll stay the night
Il n'y a nulle part ailleurs où aller, j'espère que tu vas rester pour la nuit

Ooooh
You'll stay the night
Oh hé, tu m'écoutes, tu vas rester pour la nuit oui ?!


Mini-couplet qui sent la fin :

Just like the song on our radio set
Tout comme cette chanson à la radio

We’ll share the shelter of my single bed
On va partager l'abri de mon petit lit
(NdT : James t'es con, t'as trente balais passés, respecte ton dos et attends d'avoir un deux-places, coco !)

But it’s a different tune that’s stuck in my head
Mais j'ai une autre chanson en tête
(Laisse-moi deviner : "je te prendrai nue dans la Simca 1000 sur un gros rocher" ?)

And it goes…
Et ça fait...

Refrain ad nauseam jusqu'à la fin.

Hein que c'eût été dommage de ne pas pleinement en profiter ? ;-)

lundi 20 décembre 2010

Le mode d'emploi du fourmi

micro-ondes-exemple.gifOui parce que j'en ai quand même changé depuis là

Et donc j'ai scrupuleusement parcouru le mode d'emploi.
Sauf que certaines instructions s'avèrent difficiles à respecter pour cause de sérieuse nébulosité...

Ne pas placer d'objet entre la face avant du four et la porte, pour éviter toute accumulation de salissures

Houston, déjà là on a un problème : je ne sais pas pour vous, mais pour moi la "face avant" du fourmi, C'EST la porte. Ne pas placer d'objet entre la porte et la porte, c'est donc impossible, ça ne devrait pas être trop compliqué à respecter.
Je serais tout de même curieuse de savoir en quoi cette opération consiste exactement, ça semble salissant...

Certains produits tels que des oeufs en coquille ou des récipients des (par exemple des pots clos en verre ou biberons à tétines) pourraient réciter dans le four : voilà pourquoi il ne faut pas les chauffer dans le micro-ondes

Dieu me préserve d'un récipient à tétine qui se mettrait à débiter des fables de La Fontaine quand on le chauffe !!
Ca c'est pire que de la menace, c'est de la matière à cauchemar : après les bébés Evian à tronche de serial killers (Oui, j'ai déjà rêvé que celui avec le perfecto me poursuivait), imagine, l'armée de biberons micro-ondés qui avancerait vers toi en secouant leur tétine au rythme ânonnant de "maître Renard par l'odeur alléché" pendant que tu tenterais désespérément de faire démarrer ta voiture, mais évidemment tu n'y arriverais pas car chacun sait que le moteur refuse TOUJOURS de démarrer quand le tueur / zombie / biberon micro-ondé veut te choper.

Pour la petite histoire, j'ai épluché le manuel dans sa version anglaise, je n'ai pas retrouvé cette phrase, je ne sais donc pas pourquoi un "des" se balade dedans, ni ce que "réciter" pourrait bien remplacer dans l'imaginaire d'un traducteur facétieux.

N'utilisez le four que pour la cuisson d'aliments; ne l'utilisez pas pour sécher des vêtements, pour stériliser des objets, etc

Ok, on oublie le séchage de petite culotte au micro-ondes alors...
Au passage, je suis déçue, je pensais que c'est là que je trouverais mention de l'interdiction de faire fonctionner le fourmi avec son chat à l'intérieur, mais ce manuel pue des pieds (en plus d'avoir été traduit avec), il n'en parle même pas !

Le micro-ondes n'est pas approprié à la cuisson d'oeufs en coquille parce qu'ils éclateraient

Noooooon, tu crois ? J'aurais vraiment dû lire le mode d'emploi du modèle précédent.
Ca se dit "oeuf en coquille" au fait ? Je comprends bien ce que c'est - tu me diras, c'est l'essentiel - mais reste perplexe devant la façon de l'exprimer...

Rendez vous compte du fait que les micro-ondes chauffent seulement le contenu du récipient et pas le récipient lui-même

Je me rends compte, je me rends compte. Bouleversifiée je suis.
Je me rends surtout compte que celui qui a écrit ça 1- est fâché avec la conjugaison et certains de ses nécessaires traits d'union et 2- n'a jamais essayé de sortir un bol de soupe du micro-ondes : le récipient ne serait pas chauffé ? Alors là mon tubercule, oui !!

Pourtant les aliments ou le liquide se trouvant dans le récipient produisent de la vapeur chaude : soyez prudent en enlevant le couvercle

Que celui qui perce le secret de la vapeur froide me fasse signe.
On est d'accord que le point d'ébullition du chlore c'est -35°C m'enfin pour les aliments courants qui passent au micro-ondes, j'imagine qu'on se rapproche plutôt de l'eau (Même temps, tu manges ce que tu veux hein, du chlore, du caca, je ne te juge pas) dont ils sont composés et qui elle, bout à 100 degrés.
S'il y a des scientifiques dans la salle, qu'ils me corrigent et m'éclairent le cas échéant. Je raconte ça paske ça fait genre mais en vrai je suis beaucoup plus intéressée par le point de fusion de mon vernis OPI une fois séché sur mes ongles ;-)

Ne pas chauffer dans le four de liquides corrosifs

Ben la soupe de l'autre jour à la cafète, je ne suis pas sûre que j'avais le droit de la chauffer au fourmi alors...

Ne pas laisser trop longtemps de petites portions de nourriture nécessitant peu de cuisson, elles seraient soit trop cuites, soit brûlées

Noooooooooon, c'est vrai ?!
Si je laisse un truc au four trop longtemps, il risque d'être trop cuit ? Ca alors, quelle étrange particularité du micro-ondes !

oO0 (Je vous ai évidemment fait grâce de l'orthographe d'enfant de 8 ans, de la grammaire agonisante et la syntaxe de petit chinois, sinon je recopiais le manuel entier)

- page 1 de 2