Cette blog-note pourrait être une parfaite rediffusion du #jeudiconfession n°28 d'il y a exactement 2 ans (Et d'ailleurs, tu permets, je vais te recycler l'image qui l'illustrait, paske flemme, fin d'année, fatiguée, toussa toussa...), à ceci près que... le film a changé.

Grumpy-Star-Wars.jpg
Patat'update 2017 : en 2015 j'hésitais, mais finalement je peux te l'avouer, je ne suis jamais allée voir Le réveil de la Force au ciné.
Je ne l'ai pas non plus chopé à la télé - si tant est qu'il ait été diffusé, ce que j'ignore vu que hé, j'ai plus la télé (Ça va très bien, merci, et toi-même ?) - et je l'ai encore moins visionné en DVD ou en vidéo vu que mon lecteur DVD est mouru et que mon site de P2P préféré a malheureusement fermé (Ce qui prouve bien que non, si tu fermes les sites de téléchargement, tu n'augmentes pas nécessairement les ventes de places de ciné ou de DVD) (La preuve par mouaaaa, oui, parfaitement !).

Bref.
Autant te dire que 2 ans après, je n'ai plus le moindre doute sur le fait que je n'irai pas NON PLUS voir l'épisode VIII - Les derniers Jedi...
Comme c'est à peu près tout ce dont parlent les gens autour de moi ( #lesgens ) depuis même avant sa sortie (Ça et la mort de Johnny, mais finalement pas tant que ça : vive ma bulle numérique et ma surdité sélective IRL), il me semblait opportun de le confesser : moi, Dame Patate, je suis définitivement rangée des étoiles.


oO0 (Oh purée... Je suis devenue une vioooooooooooque !)
oO0 (Sniff. Morve. Fronce pas trop le nez ça file des rides)