Adios 2016, qui a réussi l'exploit d'être encore plus pourrie que l'année qui t'avait précédée (Patat'angoissée a envie de rajouter qu'on ferait mieux de s'y habituer parce que le monde ne peut aller que de mal en pis, et nous avec) (Ne l'écoutez pas, elle va vous plomber la journée/soirée) (Je vous jure, elle me FATIGUE !).

Bonjour 2017, année que l'on espère super chouette.
(Mouais enfin je te ferai remarquer qu'on dit ça tous les ans) (Ta gueuuuuuule !)

Voeux2017.jpg

Lecteur et -trice fidèle qui passe par ici ou Gogole qui t'es égaré(e) par là, je te souhaite une bonne et heureuse année, aussi zen et détendue que je le fus après avoir dessiné les voeux ci-dessus.

Environ une heure et demie à ne penser à RIEN si ce n'est l'alignement des traits (Tirer la langue CA AIDE, je vous PROMETS) ou le choix de la couleur suivante (Compliments bienvenus), c'est incroyablement reposant.
Essayez vous verrez, c'est une activité proche de la méditation tellement l'esprit s'y investit à l'exclusion de toute autre préoccupation. On en ressort envahi(e) d'une véritable sérénité.

(Avantage collatéral : l'activité demande une telle concentration que ça tient occupés et à peu près silencieux tous les gnomes charmants z'enfants dès qu'ils sont capables de tenir un crayon, ce qui est très pratique quand ils sont surexcités par les fêtes, les vacances, le sucre et le réveilloooooooon)