oO0(TGIF et merci petit Jésus, la Patate a bientôt terminé son calendrier de l'Avent : ses histoires de sachets, j'en peux pluuuus !)

Terminé un peu plus tôt que prévu, en fait, parce que pour la dernière semaine j'ai triché et ouvert la case de samedi avec un jour d'avance. Et comme j'avais oublié celle de jeudi, c'est le retour du trio du vendredi. J'ai même poussé le vice jusqu'à les boire dans le désordre.

Avent-2016-J24.jpg
(Je t'avouerai que je ne suis pas fâchée de le voir terminé : c'est é-pui-sant de bloguer tous les jours) (Hein ? Keuwaa ? Ben non je n'ai pas l'intention de continuer)

A ma gauche, le N°25 version thé noir : toujours un mélange "de Noël" (vanille, amandes, cannelle, gingembre, orange et citron) mais sur une base de thé noir du Sri Lanka que perso je préfère largement au thé vert.
Alors soyons clairs : il est très bon, c'est une valeur sûre de la fin d'année comme les autres déclinaisons du N°25, mais il ne casse pas non plus trois pattes à une brique pour ce qui est de l'originalité. Un classique de qualité (Joli cadeau par exemple, pour quelqu'un qui ne connaît du thé de Nowel que des versions plus cheap, pour faire la transition vers de meilleurs thés sans trop choquer) et puis basta.

Au milieu, le Grand Yunnan Impérial, que je connaissais déjà (Je me demande même si ce n'est pas un des premiers thés noirs natures que j'aie bus) et qui pourrait se vanter, selon le Palais des Thés, d'avoir fait virer leur cuti à pas mal de buveurs de café.
Le fait est qu'il a un léger goût pouvant évoquer le café, tout en restant assez doux (Plus doux qu'un Darjeeling par exemple) et je lui ai trouvé un petit arrière-goût de miel très agréable avec le petit déjeuner.

A ma droite, celui qui accompagne l'écriture de cette blog-note, la création de l'hiver 2016 en édition limitée : le Thé des Délices. Il porte bien son nom, celui-là, il est tout bonnement dé-li-ci-eux.
Pour moi beaucoup plus "typé Nowel" qu'un n° 25 par exemple, c'est un mélange de thé noir, de caroube, de mandarines confites (Mandarines, sucre de canne, acidifiant) (Bon ok, l'acidifiant c'est pas top, mais les mandarines confites, miaaaaam), d'écorces d’agrumes, de chocolat (Sucre, pâte de cacao, cacao en poudre) (Ouais !!!), de coques de fève de cacao, et de pétales de tournesol.

Ils auraient pu l'appeler le "thé des gourmands", aussi... En gros c'est comme si tu t'enfilais des orangettes, mais version liquide et sans les whatmille calories. J'adore !
Ah la la. Si seulement je n'avais pas déjà 4852 boîtes de thé à terminer... * soupir *