Avent-2016-J11.jpg
J'aurais bien envie de te dire que celui-là est moins calorique que le précédent, mais en fait je ne suis pas très sûre.

Une mandarine (Ou clémentine, je t'avoue que je ne me souviens jamais de laquelle est sans pépins) ça peut encore aller, mais une boîte entière de petits canelés surgelés, à 275 calories les 100 grammes, je me demande...
(Oui, l'autre jour j'ai fait une razzia chez Picard, tu es observateur lecteur de mon coeur) (Et donc, je confirme notre divergence sur la notion de portion: 9 mini-canelés c'est JUSTE BIEN pour le goûter d'un seul tubercule)

Et sinon Patate, c'était bon?
Alors oui, mais bof. Contrairement aux macarons surgelés où franchement on dirait des frais, si tu n'as jamais mangé de canelés, va te faire voir chez les Bordelais ne commence pas par ceux de chez Picard, car ils sont plutôt moyens. Ils ont cependant le mérite d'être facilement à portée de main, vite cuits, et de bien se laisser manger tièdes au sortir du four avec une tasse de thé.


Comme par exemple, le rooibos des vahinés qui embaume le Patat'home de cette douce odeur de sucre vanillé en sachet, qui me rappelle immanquablement ces dimanches de fête où Maman Patate faisait des crêpes et où Petite Patate avait l'immense responsabilité de les sucrer au mélange fin-vanillé (Alsa exclusivement, les sachets jaune pisseux, tradition familiale), avant de les rouler sans en bouffer la moitié et de les aligner en rang par 12 empilés façon Jenga toujours sans en boulotter la moitié.

Qui dit "rooibos" dit "pas de théine" donc parfait pour la fin de journée.
Un délicat mix d'amandes et d'arôme de vanille avec des pétales de souci pour faire joli. Rien de franchement original mais ça sent VRAIMENT comme quand tu ouvres un sachet de sucre vanillé, et perso j'adore ce voyage en enfance.

Hasard du calendrier ou alignement favorable des planètes, pour l'instant elles tombent drôlement bien, mes surprises de l'Avent.


Et sinon, pour lutter contre le blues du dimanche soir, en cette semaine de pic de pollution (Oh la bonne excuse pour ne toujours pas reprendre la course à pied, Patate Pourrite!), je te partage ci-dessous mon fou-rire du week-end: la chanson de Frédéric Fromet sur la mesure phare de la semaine écoulé, la circulation alternée.

Frédo, décidément je t'aimeuuuuuh.

(En plus J'ADORE les lac du Connemara, c'est ma chanson préférée de Patate bourrée qui fait du karaoké)