ENFIN !

Pataterie de l'Avent n°9

Avent-2016-J9.jpg
J'étais ravie que ma surprise du jour soit le Thé des Lords, car c'est un de mes mélanges préférés.

Un classique Earl Grey, c'est à dire du thé noir aromatisé à la bergamote (Tu auras donc noté que la traduction in Anglishe in ze texte sur le sachet est du pur pléonasme), agrémenté ici de pétales de carthame (Un genre de chardon).

Si tu connais l'Earl Grey de supermarché, je t'en prie, fais-moi le plaisir de pousser la porte d'une boutique du Palais des Thés et de demander à goûter celui-ci (On peut faire ça ? A vrai dire je ne sais pas, mais si tu tentes le coup, dis-leur que tu viens de ma part, hé hé hé)... Et ensuite maudis-moi, car une fois qu'on a goûté un vrai bon Earl Grey, on ne peut plus JAMAIS s'enfiler un Lipton de sa vie !

Ce que j'aime dans le Thé des Lords, c'est qu'il est non seulement délicieux, mais qu'en plus il supporte très bien d'être réinfusé. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait tout l'après-midi (Oui, j'avais emmené ma surprise au boulot) (Les emballages individuels c'est parfois bien pratique, pardonne-moi Saint Nicolas Hulot): le sachet n'a pas quitté mon mug et je me suis contentée de rajouter de l'eau chaude de temps en temps.


Entre deux crémages de 'pluches.
Parce que l'autre truc que j'ai emmené avec moi au boulot (A part une énorme envie d'arriver au week-end, je veux dire), c'est le dernier cadeau de ce brave Yves Caillou : une miniature de crème pour les mains édition Noël 2016, "clémentine et épices" (Y a bien un moment où ils auront fait le tour des mariages de parfums de Nowel, je me demande ce qu'ils inventeront...).

J'avais vaillamment résisté à la tentation de Noël 2015, mais celle-ci que veux-tu, mon cher Yves me l'a offerte; je ne pouvais décemment pas refuser.
Comme elle n'est pas terrible terrible - parfum assez chimique et hydratation tout à fait moyenne - je l'ai prise pour laisser sur mon bureau, genre "tant qu'elle est là je m'en sers mais si on me la pique je ne pleurerai pas".

(Ok j'avoue, j'ai aussi acheté la "poire et cacao")
(Ne me juge pas)