Avent-2016-J4.jpgPour ma Pataterie de l'Avent n°4, j'avais prévu de te parler de ça ===>

Le rooibos de Nowel, de son petit nom "Numéro 25", que je connaissais déjà car c'est une des valeurs sûres de fin d'année du Palais des Thés depuis pas mal de temps, et que tu me connais: j'adore les pisse-mémé de saison.

Je ne sais pas trop ce que je t'aurais raconté à part ça, seulement voilà... 2016 sera décidément une année pourrie jusqu'au trognon de pomme, mon cher Isaac car aujourd'hui, Gotlib est mort.
Et j'ai envie de me rouler en boule sous mon plaid et de pleurer.

Gotlib.gif
Après Cabu, c'est encore un petit bout de mon enfance qui s'en va.

Nul doute que je ne suis pas la seule à avoir appris à lire dans les Pilote (Mâtin, quel journal !) de la génération précédente, à m'être initiée au jeu de mots foireux au fil des Rubriques à Brac et des Dingodossiers (Je me souviens encore de cet immense kif au moment de comprendre les remontrances à Herbert Dogne, gentil cancre au nom si bien choisi), ni à avoir ricané bêtement devant les bites géantes que Gotlib savait si bien semer dans ses planches, entre deux moments d'intense poésie.

Je ne sais plus trop ce que j'avais prévu de bloguer ce soir, mais je sais ce que je vais faire là tout de suite: ressortir mes albums de BD (Quasiment les seuls que je possède, d'ailleurs, moi qui ne suis pas tellement branchée "histoires dessinées") et pleurer un bon coup sur cette grande plume qui s'en va.