Après "parle à ma main"...

Recule crapule ! Mais laisse-moi rentrer, enfin !
Tous les soirs quand je rentre du boulot et qu'un petit museau se glisse dans l'embrasure de la porte.

Salut mon bébééééé, comment tu vaaaaas ? Je t'ai manquééééé ?
T'as passé une bonne journée ? Vas-y raconte-moi : kestafait comme bêtises aujourd'hui ?
Pendant que je pose mon sac, pends mon manteau dans l'entrée, enlève mes chaussures sur lesquelles elle commence immédiatement à se frotter, etc etc...

Pousse-toi petit chat, laisse-moi passer.
Oui on va faire un câlin, promis, mais laisse-moi d'abord faire pipi !
Et si tu crois qu'elle attend que j'aie fini pour réclamer son câlin, c'est que tu n'as pas de chat. Les ceusses qui en ont sont déjà en train d'opiner du bonnet avec un sourire entendu.

Non mon petit coeur, ça c'est pas pour les petites chattes, c'est pour les grandes.
Souvent le matin, quand la bestiole se met en tête de jouer avec mon soutif pendu dans la salle de bains, ma boîte de barrettes à cheveux ou mes cotons à démaquiller.

Arrête chaton, tu vas tout faire tomber.
Oui je sais, eux aussi ils ont des poils comme toi, mais c'est pas pour ça que vous allez devenir amis.
Quand la bestiole qui décidément n'écoute rien, frotte son museau contre mon pot de pinceaux à maquillage.

Miss PotatoCaaaaat ? Qu'est-ce que tu es encore en train de faire comme conneriiiiiiies ?
Quand tout d'un coup j'entends un petit ou grand fracas dans une autre pièce ou bien derrière moi. Ou quand au contraire elle jouait bruyamment et que subitement je réalise que je n'entends plus rien.

Non, pas question. Il t'en reste encore plein. Finis d'abord ce que tu as !
Je te signale qu'il y a des petits chats dehors qui meurent de faim.
Quand ça miaule comme une pauvre petite chose affamée alors qu'il reste encore plein de croquettes dans le bol.

NON ! Combien de fois je t'ai dit que le chocolat c'était du poison pour les chats ?
Quand je n'arrive même pas à casser un carré de chocolat tellement le petit museau fouineur vient renifler entre mes doigts. Ou qu'elle tente de léchouiller un bord de pot de nutella ou un fond de saladier.

Petit chat ça suffit ! Qui c'est qui commande ici ?!
Je te rappelle que c'est moi qui achète tes croquettes.
Comme si tout le monde ne le savait pas, qui commande ici... (Un indice : nombre de pattes supérieur à deux)

Oui je te ferai une boulette, promis.
Quand la pauvre victime de Patate Pourrite-qui-partage-pas-son-chocolat miaoule à fendre le coeur parce que tu as pris le dernier carré dans le papier alu. (Bonne poire, je lui fais une boulette... et ça finit comme ça.

Mais con de chat, je suis pas un meuble, purée !
Quand je sers de tremplin à ma petite championne de formule 1 acrobatique.

Oui ma grosse mémère, moi aussi je t'aime. On n'est pas bien là, toutes les deux ?
Quand ma petite Chimène me fait les yeux de l'amour en ronronnant comme un moteur diesel tandis que je suis affalée sur le canapé et qu'elle est affalée sur moi (En fait si, je SUIS un meuble) à regarder un film ou une série... ou préparer ma chatterie du samedi.

Ce sont les phrases qui reviennent le plus souvent chez moi.
Car oui, faute d'humain, je parle à mon chat. Que celui à qui ce n'est jamais arrivé me jette la première boulette de papier alu pierre. Et que les autres me disent un peu ce qu'ils racontent à la bestiole qui partage leur vie.