New-Year-2016-sable.jpg
Je ne suis pas fâchée de dire enfin adieu à 2015, qui fut une année franchement POURRIE pour moi (Et encore, je ne vous en ai pas raconté le quart de la moitié) comme finalement pour le monde entier (Vous me reprendrez bien une dose d'attentats pour aller avec votre réchauffement climatique ? Alleeeez quoi, ne vous faites pas prier).

J'en étais presque impatiente de collectionner les SMS foireux directement importés de 2013, à base de "2016, année de la baise !" (Non merci, ça va, j'ai donné) (Et encore, depuis là non plus, je ne vous ai pas tout raconté) et autres bons souhaits de tonnes de pèze et d'année méga-super-balèze.
Alors que, rappelons-le sans ironie aucune, la seule chose qui compte c'est surtout la santé !

Bref : 2016, bienvenue à toi.
Steuplé fais un effort, sois une année sympa !



Je ne sais pas quel est votre programme de ce jour de l'An, les gens (Cuver votre champagne de la veille ?), mais votre tubercule préféré, après s'être offert la première grasse matinée de l'année, a décidé que 2016 serait destinée à laiiiiiisser laisseeeeer, entreeeer le soleil...


Meuh non, ce n'est pas encore cela ma résolution.
Ma résolutioooon, porte ton nooom
(Pardon)


C'est simplement qu'en ce jour de l'An, perso...
Je fais ENFIN mes carreaux !
(Des fois, il faut)