Quiiii de nous deuuuuux... éduque l'autre ?
(Ben quoi ? Il fait beau, les z'oiseaux chantent, tu devrais me remercier de te donner un peu de M à fredonner)

Qui de nous deux éduque l'autre, c'est la question que l'on pourrait se poser, devant Miss PotatoCat et son esclave humaine, a.k.a. Procrastino-Potato.
Double questionnement, aux réponses surprenantes.

Il est clair que j'ai totalement foiré l'éducation - si tant est que l'on puisse éduquer un chat - de ma petite Miss : elle fait ce qu'elle veut, comme elle veut, quand elle veut, je vis chez elle plus qu'elle ne vit chez moi (J'envisage de prévenir le banquier que c'est à mon chat qu'il faudra désormais réclamer les traites du crédit immobilier), et j'ai du bol lorsqu'elle ne m'attaque pas "pour jouer". Sauf qu'elle n'a jamais compris qu'on pouvait jouer sans les griffes ni les dents.
Bref : Dame Patate n'a pas éduqué le chat.

En revanche, Miss PotatoCat a réussi là où ma mère, ma grand-mère ET mon maniaque d'ex avaient tous échoué : m'inciter à ranger/nettoyer derrière moi sans (trop) procrastiner.

Vaisselle-cassee.jpgParce que si tu abandonnes ta tasse de chaï latte à moitié terminée sur la table basse, c'est cela qui se passe ===>

Après 2 ou 3 mugs cassés et autant de taches indélébiles sur le parquet ciré, tu apprends vite à déposer ta tasse dans l'évier au lieu de l'abandonner sur un coin de meuble pour une durée indéterminée.

Diablement plus efficace que de m'enguirlander ou de se plaindre qu'il faut toujours ramasser derrière moi !

De même, si tu laisses ton coton-tige sur le rebord du lavabo en te disant que tu le jetteras aussi bien le soir avec les cotons à démaquiller (Economie de mouvement, regroupement des tâches, toussa toussa) (Ouais, flemme, OK !), tu cours le risque de le retrouver à moitié déchiqueté sur ta housse de couette en allant te coucher.

Les crottes dans le bac à litière, tu les ramasseras ce soir, pro-mis-ju-ré-cré-ché ?
Ne te donne pas cette peine, Pataaaaate, le soir venu, ton petit félin se sera chargé de les expulser sur le carrelage.

Un carton de pizza qui traîne après ta crise de boulimie ? Tu retrouves des croûtes jusque sous le canapé...
Des chaussettes abandonnées dans le hall d'entrée ? L'une disparaîtra corps et biens tandis que l'autre sera déposée comme une offrande, pleine de poils et de bave, sur ton oreiller.
La soupe renversée sur le plan de travail que tu n'as pas immédiatement essuyée ? Ô joie, ton petit félin qui vient chercher des câlins sur tes genoux avec les coussinets pleins de soupe qui font des ronds dégueux sur ta robe spécial nettoyage à sec...

Je pourrais vous citer des exemples par milliers.
Depuis quelques années, je range, j'essuie, je jette sans plus (trop) procrastiner : Miss PotatoCat m'a bien éduquée !