escalator.jpgParfois je marche, sur les escalators.
Je gravis ces marches d'un pas décidé, en maugréant tout bas après ces couillons gens qui n'ont pas compris qu'on se cale à droite pour faire le mouton, et que la gauche c'est réservé à ceux qui avancent, bordel ! Mais c'est rare, car je suis flemmarde bien élevée.

Le plus souvent, je me cale à droite avec les moutons, et je poursuis ma lecture, ma partie de Candy Crush, ma rédaction de SMS, ou autre activité incompatible avec la montée d'escaliers mouvants (Enfin, sauf si tu veux te viander, évidemment).
Ou bien je reste le regard dans le vague, la main négligemment posée sur la bande latérale en caoutchouc noir, à rêvasser réfléchir à la blog-note dont je te régalerai ou pas le soir.

Mais il faut croire que je n'avais jamais poussé la flemme l'expérience jusqu'à m'avachir m'appuyer sur ladite bande latérale en caoutchouc noir, sinon j'aurais su que non, c'était pas une bonne idée.
J'en vois déjà qui se marrent, ils ont testé...

Car figure-toi, comme Calamity Patate a eu le plaisir de le découvrir récemment, que la bande latérale en caoutchouc noir (Oui je copie-colle "bande latérale en caoutchouc noir", je ne le retape pas à la mano juste pour le fun) (Mais ça m'amuse vachement de te le faire lire et relire), cette bande latérale en caoutchouc noir dont tu préfères ne pas connaître le coefficient d'adsorption vis à vis des germes des autres gens, donc, cette FOUTUE bande latérale en caoutchouc noir N'AVANCE PAS A LA MÊME VITESSE QUE LE RESTE DE L'ESCALATOR.

On pourrait croire que depuis le temps que l'Homme a découvert le feu, l'escalier roulant et la vulcanisation du caoutchouc, il aurait eu l'idée de synchroniser les marches et la rampe, hein ! Mais nooooon, l'ingénieur est farceur, l'ingénieur est un gros déconneur : la bande latérale en caoutchouc noir AVANCE PLUS VITE QUE LE RESTE DE L'ESCALATOR.

Pas beaucoup plus vite, note, ce n'est pas visible à l'oeil nu.
Noooon, l'ingénieur est farceur, l'ingénieur est un gros déconneur, il sait prendre au piège la Patate pas réveillée qui s'appuie un peu trop lourdement sur la bande latérale en caoutchouc noir et qui réalise sa vitesse relative un chouilla supérieure à celle des marches... juste au moment où, déséquilibrée et entraînée vers l'avant, elle (La Patate, je le rappelle car cette phrase devient un peu compliquée à suivre, non ?) se vautre lamentablement à l'arrivée.

Calamity Patate : 0 - L'escalator : 1
Et depuis j'en ai testé tout plein (Sans aller jusqu'à me vautrer à CHAQUE fois non plus), des courts, des longs, des qui montaient ou des qui descendaient : ils sont TOUS pareils, avec leur sournoise bande latérale en caoutchouc noir qui va juste un chouille plus vite que les marches. Oui oui, sur TOUS les escalators, ce doit être une norme ISO établie par le grand complot international anti-Patate. Ou bien mon échantillon qui est encore trop modeste.

Si tu ne me crois pas, je t'invite à faire le test (Hu hu hu, la bonne excuse pour faire le mouton sur l'escalier) (Mais TU TIENS TA DROITE, HEIN ?!!).
Tu peux même te vautrer lamentablement à l'arrivée, je ne te jugerai pas, je te promets.