(J'aurais dû intituler cette catégorie "Bouge ton tubercule... Ou pas")

Patat'excuse n°1 : j'ai le nez bouché.
Raison pas si foireuse que ça, vu les drames que cela peut provoquer. Mais Patat'excuse tout de même, lorsqu'on sait que j'ai l'obstruction nasale chronique (Genre les 3/4 de l'année) et la sinusite à répétition.
Las, je suis dotée d'une incroyable mauvaise foi doublée d'une incommensurable flemme d'un esprit manichéen assorti d'un perfectionnisme pointilleux, qui me dicte de faire tout super bien, ou bien de ne le faire point (Si si, relis, c'est correct !), ce qui fait que voilà... Aujourd'hui j'ai le nez bouché et donc si je ne peux pas faire circuler un air énergisé à l'intérieur du dedans de moi-même, je ne PEUX PAS aller au yoga.

Je le blogue à la place, c'est tout bénef' pour toi, tu me diras.

Patat'excuse n°2 : j'ai un léger mal de tête.
Et donc, au lieu de me dire que bouger mon tubercule me ferait du bien et que, à supposer que l'on soit dans le 1/4 de l'année où je n'ai pas le nez bouché, inspirer l'énergie, expirer les mauvais esprits le stress et les tensions serait bénéfique pour ma céphalée de tension, justement... Bah je m'imagine souffrir le martyre dans mon "chien tête en bas" et du coup comme je ne suis pas (trop) maso... Bah je reste au chaud dans le canaprout avec mon mal de tête et mon chat.

Patat'excuse n°3 : je vais arriver en retard.
Arriver en retard, c'est malheureusement un peu chronique chez moi, mais arriver en retard au cours de yoga, c'est le mal absolu.
J'ai déjà suffisamment pesté - intérieurement, car MÔA je ne veux pas déranger mes voisins de tapis - contre la pétasse qui se pointe 10 minutes à la bourre, casse ta concentration en s'excusant à voix haute au lieu de gagner sa place discrètement (Et ce naze de prof qui ne dit pas "désolé c'est complet", juste parce qu'elle est blonde et mince et qu'elle lui fait un sourire niais, couille molle va !), oblige 3 personnes à sortir de leur posture pour lui créer ladite place et comme un fait exprès, l'une de ces 3 personnes c'est TOUJOURS moi !
Pas question que je devienne cette pétasse-là.
Quoique d'être blonde et mince et d'enrouler tout le monde tous les mecs autour de mon petit doigt juste en remuant mon petit cul, cela ne me déplairait pas de tester, mais les cruautés de la génétique et des pâtisseries marocaines font que ce ne sera jamais possible, alors NON, je refuse de devenir cette pétasse-là : s'il y a l'ombre d'un risque que je puisse éventuellement avoir 2 minutes de retard à mon cours de yoga, je n'y vais pas.

Patat'excuse n°4 : j'ai trop mangé à midi.
Variantes : j'ai trop mangé au goûter, je viens de m'enfiler une plaque de chocolat et un kilo de dattes, etc etc etc...
La règle veut que l'on pratique le yoga, au mieux, l'estomac vide le matin à jeûn au saut du lit parce qu'on a mis son réveil une heure plus tôt exprès pour ça (Ben quoi ? On peut rêver non ?) (Et puis je l'ai fait presque tous les matins pendant au moins ... Pfffiouuu, deux semaines !) (Il y a 2 ans, pendant des congés d'été), au pire l'estomac pas trop plein.
Et en tout cas, pas plein de trucs lourds et gras qui risqueraient de vouloir remonter ton oesophage pendant tu promènes ton Chien Tête en Bas, te faire roter à la première position en torsion, ou pire, te faire péter en plein milieu d'un Guerrier.
La peur du pet dans les positions des Guerriers (Oui car il y en a trois, des Guerriers, tu te coucheras moins bête ce soir grâce à moi) est la première cause de mauvais alignement du bassin, dixit une étude scientifique menée par Dame Patate sur un échantillon de... elle-même. Et le mauvais alignement du bassin, c'est le mal.
Mais pas autant que de troubler la quiétude méditative d'un cours de yoga par un pet aussi impromptu que sonore (La Déesse nous préserve qu'il soit odorant, en prime !) (Oui, cette blog-note est un pur concentré de parfum glamour) (Comme toujours) ...

yoga-5.jpg
(Ceci est la posture de l'enfant, également source de grand péril flatulent)
(Tu as résisté au pet pendant les Guerriers, tu te crois sauvée, tu te détends, et pan !)

Donc, la vraie Patat'excuse pour sécher le yoga, c'est "j'ai trop mangé, je risque de péter" ... Si je devais vendre des cours online ou des vidéos pour pratiquer le yoga chez soi, ce serait d'ailleurs mon argument marketing massue : on peut péter tranquille dans son salon, cela ne dérange que le chat, et celui-là, jamais il ne vous dénoncera !

Patat'excuse n°5 : je ne me suis pas coupé/verni les ongles de pied ni râpé talons et oignons.
Excuse foireuse s'il en est, car je rappelle que pratiquer le yoga c'est se centrer sur soi, ne pas mater les voisines discrétos et surtout, ne pas les juger. Ergo : tout le monde est sensé s'en foutre s'en fout de l'état de tes arpions, Pataaaaate !
Et toi tu me diras ? Toi qui les as en plein dans ton champ de vision en Paschimottanasana'tes-souhaits ? Et bien tu ne dois pas non plus les juger ! Ton vernis écaillé, tes ongles déformés, ton début d'hallux valgus et tes callosités ONT LE DROIT D'EXISTER ! Loving kindness Patate, loving kindness.
Il n'empêche, le yoga se pratiquant nécessairement pieds nus, j'ai déjà séché des cours parce que "en plus je me suis même pas coupé les ongles, alors tu comprends je ne PEUX PAS y aller".


Il y en aurait bien d'autres, mais cette blog-note est déjà assez longue, tu ne trouves pas ? Et puis tu as peut-être envie de partager les tiennes, de Patat'excuses pour sécher le cours de yoga ?

Si tu es sage et que tu commentes bien, demain matin à la place du cours de gym que je vais sécher pour cause de "pas de sous pour me réabonner", je te parlerai de mes Patat'excuses spécial Zumba. Non, ce ne sont pas les mêmes !
(Je déborde de mauvaise foi d'imagination, kestucrois ?!)