Note aux Gogoles :
cette blog-note ne traite pas du fameux Miam-ô-Fruit (MôF pour les intimes) de France Guillain, et encore moins de sa fameuse "méthode" avec bains dérivatifs et compagnie.
Non que je ne sois séduite par le concept même du Miam-avec-un-grand-M, au contraire, il m'interpelle, mais je lutte déjà pour arriver à l'heure au boulot le matin, alors je n'ai pas trois plombes à consacrer au petit-déjeûner ! (Quant au reste de la méthode, alors là c'est niet direct : me trimballer toute la journée au taf avec des pains de glace dans la petite culotte, comment dire...)

Ce dont il s'agit ici, c'est de la petite recette impro de repas tout-en-un léger, énergétique et vitaminé qui m'a aidée à me sustenter la semaine passée, quand j'avais l'estomac en vrac à cause du cocktail anti-inflammatoires + antibiotiques (Et pourquoi l'un prend un trait d'union et pourquoi pas l'autre, tiens ?) destiné à tabasser ma #Sinusite, tandis que j'étais trop cassée pour préparer quoi que ce soit de plus élaboré et que forcément, je n'avais envie de rien.
J'ai quand même réussi à me faire cuire une giga-tonne de Quinoa, j'avais des fruits frais (Et bio !) en quantité, un reste de jambon dans le frigo, et roule Patate ! Je n'ai pris qu'une photo, mais j'ai en fait varié la recette tant que m'a duré le Quinoa. J'aurais eu des tomates cerises, j'en aurais rajouté aussi, rien que pour la couleur.
Et quand je voyais mon bol, du fin fond de mon marasme, je faisais quand même "Miam !"

Miam-aux-fruits-et-quinoa.jpg
(La photo ne lui rend pas justice, en vrai c'était beaucoup plus joli que ça !)

Ingrédients :

  • - quelques (à votre goût) cuillères à soupe de quinoa, gentille plante originaire des Andes -que l'on prend souvent à tort pour une bête céréale- bien connue des végétariens car elle contient un bon paquet d'acides aminés essentiels, et des intolérants au gluten car elle n'en contient justement pas, et qui apporte en outre des minéraux très sympas comme le fer, le manganèse, le magnésium, le zinc, sans oublier la vitamine B2. Parfait pour les Patates patraques, donc. Et en plus, c'est délicieux !!
  • - une pomme pas trop farineuse
  • - une belle poignée de mirabelles (du jardin d'une collègue)
  • - une petite poignée de noix du Brésil (Ou d'amandes, ou de noisettes, ou de c'que vous avez sous la main) pour le sélénium et les acides gras insaturés
  • - une cuillère à soupe de sirop d'érable (à défaut : du miel) pour le goût et l'énergie
  • - des graines de chia (les ceusses qui likent mon Facebook connaissent déjà) pour les fibres, les anti-oxydants et tout le tralala
  • - facultatif : une tranche de jambon (blanc, ou fumé pour un petit goût sucré-salé) pour des protéines supplémentaires


Préparation :

Cuire le quinoa selon les instructions sur le paquet.
En général on préconise de le rincer (Prévoir la passoire fine connue sous le nom de "chinois") puis de le mettre dans une casserole avec 2 fois son volume d'eau (ou 1 fois et demie, ou 3 fois, ça dépend des paquets et en plus on s'en fout : plus on met d'eau et plus il sera mou, moins on en met et plus il sera croquant, c'est une simple question de goût), de le porter à ébullition et de cuire 20 minutes à petits bouillons. C'est cuit quand toute l'eau a été absorbée.
Flemmasse que je suis, la moitié du temps je ne le rince pas et je ne vois pas spécialement de différence, donc j'évite de salir mon chinois ;-)

Pendant que ça cuit, on utilise les 20 minutes pour éplucher la pomme et la couper en petits cubes, pour laver et dénoyauter les mirabelles, et éventuellement pour couper le jambon en lanières. Mettre tout ça de côté.

Une fois le quinoa cuit, on en verse 5 ou 6 cuillères à soupe dans un bol, on rajoute les fruits, les noix du Brésil, éventuellement le jambon, une cuillère à soupe de sirop d'érable, on mélange un peu, on saupoudre de graines de chia, et voilàààààà !

Un petit-dèj / repas de midi / brunch délicieux et digeste, et plein de bonnes choses pour lutter contre les méchants microbes.