Lorsque Cro-N'ex m'a virée de sa vie et moi nous sommes séparés, le partage des biens a été "facile" vu que les 9/10èmes du mobilier lui appartenaient : je ne suis partie qu'avec mon bureau cheumo et j'ai dû me remeubler entièrement chez le Suédois en me cognant les parcours fléchés du samedi et les dettes afférentes.

Assez bizarrement, il m'a cependant laissé son téléviseur le mastodonte cathodique de 60 kilos qui me sert encore aujourd'hui.


Je te rassure lecteur de mon coeur, même aveuglée par mes larmes de l'époque, je n'ai pas commis l'erreur de prendre ce geste pour de la générosité/culpabilité, mais bien pour ce qu'il était : du pur opportunisme. Car le bestiau, bien que d'excellente qualité, était déjà en 2007 technologiquement dépassé, et je ne doute pas que Cro-Malin avait déjà prévu de le remplacer par un écran plat dernier cri et en a profité pour s'éviter la corvée du recyclage.
Las, à cheval donné on ne regarde point les dents, je n'ai donc pas fait la fine bouche et j'ai embarqué l'encombrant engin en disant merci, parce que moi je n'avais pas les moyens d'investir alors si je voulais la télé... Et puis bon, c'était quand même une bonne marque ET datant d'avant les stratégies d'obsolescence programmée : il fonctionne encore très bien et je parie que la télécommande (Qui n'arrête pas de tenter de se suicider en se jetant du haut du canapé) me lâchera avant le tube cathodique.

Le seul hic en fait, outre son manque de connectique moderne (Même pas sûre que le HDMI existait quand on l'a fabriqué, quant à la TNT, n'en parlons même pas), son absence de HD et son look d'il y a 10 ans, c'est son encombrement, et surtout SON POIDS !
Mon meuble télé suédois, soi-disant prévu pour résister à une charge de 65 kilos et moi je suis la maîtresse cachée de William d'Angleterre n'aura pas mis longtemps avant de commencer à ployer lentement mais sûrement, au point que désormais 6 ans après, mes invités même non prévenus le remarquent à l'oeil nu et que j'attends le jour où la "planche" du dessus rendra l'âme en un grand crac. Sony vs Lack, les paris sont ouverts.


Televiseur-banner.jpg

Bref, toujours fauchée mais prévoyante, je commence à regarder ce qui se fait aujourd'hui en matière de téléviseur


Et comme je suis bien plus fidèle à ma Hi-Fi qu'à mes cosmétiques, je suis naturellement allée fureter du côté de la nouvelle gamme chez Sony.
Depuis, je me suis prise à rêvasser à tout un tas de choses...

L'écran plat d'abord, le look moderne qui s'intégrerait dix fois mieux dans le Patat'home, le poids léger, légeeeeer, et l'ébourriffante perspective de refaire toute la déco, de virer le Lack gondolé, de bouger des meubles, d'intégrer une cuisine américaine pourquoi pas... (Bah parce que PAS, Patate Damidot !)

Et puis bon, moi aussi ça me plairait d'avoir une image "encore mieux que la full HD", des enceintes à fluide magnétique, et ENFIN la possibilité de connecter ma télé à un lecteur Blu-Ray, un disque dur externe ou même à l'internet. Depuis le temps que je ma coltine un mastodonte daté qui pèse presqu'aussi lourd que moi, je l'aurais quand même bien mérité !

Et puis bon, je regarde le solde de mon compte en banque, je soupire une dernière fois sur le design des écrans plats, et je pleure je me dis que tant pis, ce sera pour ma prochaine vie. Mais quand même... C'est beau de rêver, non ?

(Article sponsorisé)
(J'adore quand un plan se déroule sans accrocs mes centres d'intérêt rejoignent l'intérêt de mon porte-monnaie)