Il y a 20 ans de cela, alors que les dinosaures vivaient encore Patat'adolescente avait économisé son argent de poche pendant des mois pour s'offrir une mini-chaîne HiFi. Avec lecteurs CD, silvouplé !
(Mon petit neveu de même pas 10 ans, celui qui m'a un jour demandé comment c'était quand les dinosaures vivaient encore, p'tit con ! a reçu du Père Nowel une télé à écran plat pour sa chambre... Autre temps, autres moeurs...)

Cette petite merveille de modernité - qui me ferait sans doute bien ricaner aujourd'hui - disposait d'une platine double-cassette auto-reverse AVEC DOLBY "noise reduction"... Le top du top de la technologie, je vous dis ! Ce qui me permettait de "repiquer".
Car oui, lecteur de moins de 20 ans qui "rippe" des mp3 à tout va, dans les années 90 nous, on jardinait repiquait la musique qui nous plaisait mais qu'on n'avait pas les moyens de s'acheter : sur des cassettes vierges comme celles-ci...

Cassettes-audio.jpg
(J'étais déjà maniaque à 15 ans, je photocopiais les jaquettes de cassettes)
(Pour l'autre je n'avais pas pu, c'était un CD de la médiathèque : pas le bon format)

Je les ai retrouvées l'autre jour en débordélisant.

Il y a encore 6 ou 7 ans, je disposais dans la Patate-mobile du dernier survivant de mes lecteurs de cassettes, je les y aurais donc emmenées pour agrémenter mes trajets de quelques notes de nostalgie, mais aujourd'hui... Je n'ai PLUS RIEN qui permette de lire les cassettes. Ces petites chéries sont devenues des dinosaures de la technologie. * soupir *

La logique voudrait que je les balance sans aucun regret, mais je ne sais trop pourquoi, j'ai du mal à m'y résoudre. Elles m'encombrent pour rien, elles ne sont même pas assez jolies pour décorer, mais elles m'émeuvent étrangement; témoins d'un passé révolu qui dépasse largement le cadre de ma petite vie.
Un jour, comme ces anciens qui te racontent l'arrivée des premières télés, je pourrai dire "j'y étais, moi aussi je repiquais !"