C'était donc ma bonne résolution pour la nouvelle année : me lever tôt.

Oui je sais, j'aurais dû le bloguer dans la semaine qui a suivi le 1er janvier. En même temps, je n'ai jamais résoluté de cesser de procrastiner, hein ! Et puis si ça peut te consoler, je n'ai toujours pas envoyé mes voeux de "bonne année" (Et puis maintenant j'ai une bonne excuse : plus moyen de trouver une carte dans les rayons des magasins).

Après un bon mois perdu passé à définir le concept (Bah oui, c'est quoi, "tôt" ?), j'ai arbitrairement décidé que désormais le réveil sonnerait à 6h30 au lieu de 7h30. Parce que 7h ce n'était pas assez tôt, mais 6h c'était un peu trop tôt (Quand je vous disais que la question nécessitait réflexion). Quant à "il est 5h, Patate s'éveille", tu oublies : ce n'est pas un refrain compatible avec ma chronobiologie. A 5h du mat' moi, j'ai encore sommeil !!
Bref.

Depuis 1 mois, le réveil sonne donc une heure plus tôt.
Depuis 1 mois, j'arrive toujours à la même heure au boulot.
Je ne suis pas mieux sapée, ni mieux coiffée, ni mieux maquillée. La vaisselle n'est pas plus faite, la lessive pas plus étendue/dépendue, la caisse du chat pas toujours nettoyée (Oui, je suis une warrior : je fais ça le matin à jeûn). On se demande un peu où cette heure supplémentaire disparaît...

escargot-dodo.jpg
Une chose est sûre : l'avenir n'est pas près de m'appartenir.