essence.gif(Petite redif' de décembre 2006)
(Parce que tel est mon bon plaisir, et qu'aujourd'hui, j'ai fait le plein)

Tout le monde connaît ce système de sécurité qui arrête le jet d'essence à la pompe, quand on a rempli le réservoir jusqu'à la gueule, histoire qu'on ne fasse pas déborder le précieux liquide ?

Comment ça fonctionne ?
Alors là, aucune idée (Y a marqué "Patate" je vous signale, pas "Fred & Jamy"), mais l'essentiel c'est que ça marche. En général. La plupart du temps. Sauf ... quand c'est une innocente Patate qui se présente à la pompe. Et d'autant plus qu'elle est déjà super en retard (l'innocente Patate, pas la pompe).

Donc, ce matin, j'ai eu l'immense joie de vérifier pour vous (non non, ne me remerciez pas) la Loi de Murphy appliquée aux pompes à essence, son principe et ses divers corollaires :

  • - Evidemment, on rit encore pour des bêtises comme des enfants ce même jour où tu auras rempli jusqu'à la gueule ton réservoir, le JT du soir annoncera une baisse des prix au litre. Pour le lendemain !!
  • - C'est lorsque tu feras le plein d'un réservoir presque à sec, bien décidée à le remplir à ras-bord, que tu tomberas sur LA pompe à essence dont le capteur de niveau est cassé.
  • - Forcément, ce jour-là, l'arrêt à la pompe est imprévu : tu es déjà en retard au taf et c'est en mettant le contact que tu as remarqué ta jauge d'essence flirtant avec le zéro. D'où la nécessité de remplir le réservoir à ras-bord, parce que merde à la fin, y en a marre de tomber sur des jauges à zéro quand il faut fissa filer au boulot c'est un complot !
  • - Corollaire : le jour où tu tombes sur la seule pompe à essence de l'univers au capteur cassé, tu es évidemment sapée avec ton pantalon préféré, et ces mignonnes petites chaussures qui t'ont coûté un oeil, et qui sont si fragiles.

La pompe à essence est un instrument du Malin, sachez-le.
La pompe à essence au capteur de trop-plein cassé fait partie de la conspiration internationale anti-Patates!
A cause d'elle, j'ai failli baptiser mes jolies chaussures au gasoil ! Heureusement que grâce à mes réflexes surpuissants un coup de bol pas croyable, j'ai bondi prestement pour limiter le carnage, d'un saut de cabri aussi svelte qu'élégant ridicule, poussant à peine un léger cri de surprise un hurlement de rage pas distingué pour deux sous. Encore un complot déjoué par Super Patate ...

Seul point positif de l'histoire : il n'y avait pas un chat dans les rues pour être témoin de mon saut ridicule et de ma litanie de jurons mes mésaventures, ni me klaxonner parce que je mettais 2 plombes à libérer la place.

(J'aurais peut-être mieux fait de ne pas venir m'en vanter)