oO(Patate connaît les Kennedy?)


route.jpg
Ben oui, il a changé ma vie, JohnJohn ... mon GPS.

Le GPS, sache-le ami lecteur, a été inventé pour moi: Guidage pour Patate Super-paumée.
Une invention tellement formidable que dans ma grande bonté, j'ai laissé tout le monde en profiter. Non, sérieux, je ne sais même pas comment je faisais avant que ce bidule entre dans ma vie il y a tout juste une petite année.
Enfin si, je sais: je me perdais. Tout le temps. J'allais du point A au point B en passant par tout l'alphabet. J'étais coutumière de l'arrêt à l'arrache avec les warnings et l'immense plan déplié sur les genoux. Mes trajets en voiture, c'était la redite de l'Odyssée! Bref, c'était la merde.

Puis j'ai rencontré JohnJohn et ma vie a changé.
Déjà mon portefeuille s'est allégé de genre, 200 €, s'pèce de gigolo!
Mais surtout ... Finies les heures d'explications pour me faire aller quelque part (Et encore, sans garantie de me voir arriver!), terminé le stress à l'idée de me perdre en chemin, adieu les yeux plissés aux carrefours bicoz bordel de plaques de rues toutes riquiqui et cochonneries de panneaux mal placés. Maintenant j'accepte toutes les invitations (Ben allez, les gens, invitez-moâ koâ!), j'ose même m'aventurer * frisson * à la campaaaagne! Une adresse, et c'est parti mon kiki ma Patate, JohnJohn te guide de sa voix grave et suave.
(Oué paske le premier réglage que j'ai fait, c'est de renvoyer la "pétasse par défaut" au téléphone rose qu'elle n'aurait jamais dû quitter, elle me crispait!!)

Non seulement JohJohn m'amène à destination, mais en plus il rattrape toutes mes patateries.
Je rate une sortie sur la voie rapide? Je loupe la rue où il fallait tourner? Pas grave Pataaaate, t'es pas encore perdue qu'il te dé-perd: le temps de se rendre compte de l'erreur, il a déjà tout recalculé et tu poursuis ta route sans t'arrêter avec les warnings et le plan déplié. Sans même sourciller.
Evidemment, les débuts de cette love story ne furent pas sans nuage. C'est que le JohnJohn, il est compliqué des fois, il faut le comprendre. Quand il dit "sortie imminente" par exemple, je ne jette plus la Patate-mobile sur les zébras en faisant crisser les pneus ... il n'a pas la même définition de l'imminence que le commun des mortels, le gars; quand c'est imminent t'as encore deux bons kilomètres pour réagir. Pareil, s'il te dit "tenez la gauche" il faut traduire "ne tournez surtout pas à droite mais restez à droite quand même quoi" (Je t'accorde que ça fait long à dire, pour un GPS), parce que si tu prends tout au pied de la lettre et que tu te colles dans la 3ème voie, là c'est sûr, tu vas la louper ta sortie.

Tout ça pour dire que j'étais globalement ravie d'avoir un JohnJohn dans ma vie.
Jusqu'à ce jour fatidique où il m'a guidée de nationale en départementale, de petite route caillouteuse en sentier cahoteux (A la campagne que je m'aventure, je vous ai dit!), jusqu'à ce minuscule chemin plein de boue et d'herbes hautes comme mon dessous de bras où il m'a arrêtée en claironnant "vous êtes z'arrivée".
Arrivée ... mon tubercule ouais! Au beau milieu d'un champ. Désert le champ. Et sans réseau de portable, sinon c'est pas drôle. "Vous êtes z'arrivée" ... Suite à quoi il n'a plus rien dit, sans doute satisfait du devoir accompli. C'est bien un mec tiens! Groumpffff

JohnJohn ou comment ne plus jamais te perdre autrement que de manière spectaculaire. Ca tombe bien remarque, j'avais résoluté de bloguer de manière régulière.