migraine.jpg

Migraine: n. f.
Hémicrânie pulsatile, survenant par crises durant de 4 à 72 heures (Et quel bonheur quand ça dure 3 jours complets), d'intensité modérée à sévère (Perso la migraine "modérée", je ne connais pas, j'ai direct celle qui te met au tapis), s'accompagnant de photophobie et/ou de nausée, et pouvant se terminer par des vomissements qui marquent en général (Si t'as de la chance parce que sinon tu peux gerber ET avoir mal) la fin de la crise.
J'adore ces définitions qui te font replonger 1/4 d'heure de plus dans le dico, pas vous?


Hémicrânie = nom savant du "mal de tête qui ne te prend qu'un seul côté" (C'est vrai que c'est nettement plus clââsse en un seul mot très compliqué) (Pour se la péter dans les dîners).
(Comment allez-vous M'ame Patate? ... Oh pas très bien M'ame Michu, si vous saviez, c'est encore mon hé-mi-crâ-nie qui me cause du souci. Et puis avec toutes ces fusées qu'ils envoient, on a réchauffé le climat, y a plus d'saisons ma bonne dame. Et comment va vot' petit dernier?)

Pulsatile = facile, ça pulse, ça cogne, ça fait maaaal comme des coups de marteau à l'intérieur de la tête. D'ailleurs si on regarde bien, quand je suis en crise j'ai une veine sur la tempe - du côté où ça fait maaaaal - qui gonfle et qui bat comme si mon coeur avait déménagé dedans .

Parfois je me demande si je n'héberge pas des Lutins Marteleurs à l'intérieur du crâne ... Ou alors ce sont les 7 Nains qui jouent de la pioche (Hé les gars, vous ne trouverez jamais de pierres précieuses là-dedans, je préfère vous prévenir!!)

Photophobie = encore un terme barbare pour traduire cette affreuse douleur qui te vrille le crâne - pardon, l'hémicrâne - dès que tu aperçois le moindre rayon lumineux. Le migraineux fuit la lumière (naturelle ou artificielle) comme un vampire fuit le soleil, car dès qu'elle le frappe  il part en flammes et il explose en poussière  ça fait encore plus maaaaal et ça lui donne envie de gerber. D'ailleurs à ce propos ...

Nausée = envie de gerber (Mais en plus facile à caser dans la bonne société).


Bon c'est pas tout ça les explications de texte, parlons un peu de trucs intéressants ... Mon nombril, hé hé hé.
Il se trouve que je fais des "migraines ophtalmiques" qui contrairement aux idées reçues, ne viennent pas d'un problème à l'oeil, mais sont juste précédées de phénomènes visuels super-marrants-trop-de-la-balle.
Figurez-vous que je peux prédire ma douleur ...

"Chéri dans 1/4 d'heure je vais m'allonger toute gémissante (Le mâle dresse l'oreille et frétille de la queue ...), à moitié mourante avec une crise de migraine (...Et repart déçu la queue entre les jambes)". Et je peux le prédire parce que je vois  je vois je vois dans ma boule de cristaaaal  les choses autour de moi de façon très bizarre.
Il paraît que les phénomènes sont différents selon les gens, mais perso quand je commence à percevoir un halo lumineux autour des objets, et qu'ils ont l'air d'avoir rapetissé, je sais qu'il est temps  d'arrêter l'alcool  de mettre la main sur mon Z*mig parce que quand les bizarreries visuelles s'arrêtent, c'est que  les bactéries attaquent, entre la dent et la gencive   la douleur s'installe. Et n'essaie pas de prendre ton médicament en préventif Pataaaate, ça ne marche paaaaaas tant que t'as pas maaaaaal (J'ai essayé depuis le temps, tu penses bien).

C'est marrant non?
Vous êtes jaloux, avouez ...
Et encore, moi j'ai de la chance, je fais des migraines plutôt sympa, parce qu'il existe aussi la migraine "accompagnée" ...
Accompagnée de tout un tas de trucs encore plus rigolos que je suis bien heureuse de ne jamais avoir expérimentés. Voir chez La Méchante pour un petit échantillon des joyeusetés (J'ai mis 10 minutes à retrouver son message, mais ça valait le coup de le linker!).

Evidemment, migraineuse depuis l'adolescence, j'ai appris à éviter quelques déclencheurs de crise.
C'est là aussi différent suivant les gens, mais dans mon cas particulier, l'exposition au grand vent ou à une atmosphère enfumée ça ne rate jamais: le lendemain je suis allongée à moitié mourante (Le Nutella aussi parfois, quand je tombe vraiment dans le pot).
Cependant ma bonne dame, on ne peut rien contre les hormones, et il n'est pas rare qu'une migraine survienne pour "fêter" les 2-3 premiers jours de mes règles. Ouaiiiis youpi tra la la (Comme si c'était déjà pas assez ch... tout seul!). Changer de pilule n'a pas eu tellement d'effet (Si ce n'est de me coller des boutons sur le nez), et comme il n'est pas question de l'arrêter (Et que je n'ai pas spécialement envie d'en croquer en continu), je bénis tous les jours l'inventeur du Z*mig (limite je bâtirais une cathédrale à son éternelle gloire s'il avait seulement eu la présence d'esprit de lui filer un goût moins dégueulasse à son truc qui fond sous la langue). Mais goût dégueu ou pas, je le bénis quand même, parce que croyez-moi quand j'avais 15-20 ans, ils étaient nettement moins efficaces, les traitements!

Voilà, maintenant vous savez pourquoi il n'y a pas eu de blog-note ces derniers jours (Non ce n'était pas   que  la flemme), et pourquoi cette semaine faudra pas m'énerver... Alors allez voter !!!

(Petite réédition de circonstance from l'ancien bloug patatesque, pour ceux qui suivaient déjà)