Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 28 mai 2015

Mini-crumbles pomme-cannelle made in Patate

Au commencement était le Verbe étaient deux pommes à moitié pourries toutes ridées et déjà bien loin dans leur vie.

Puis vint une Patate pas à moitié Pourrite qui décida que quand même ça suffisait de jeter de la nourriture sous prétexte qu'on a préféré se goinfrer de cookies toute la semaine - 3 paquets = un repas, j'ai honte - plutôt que de manger des pommes. Alors qu'il y a des petits z'enfants z'africains qui meurent de faim, quoi !
(Refrain entendu durant toute mon enfance, comme si forcer Petite Patate à manger des tomates allait régler le problème de la famine sur un autre continent) (Non non, c'est juste une dose de cette bonne vieille éducation judéo-chrétienne, tiens Patate, tu reprendras bien une cuillerée de culpabilité pour assaisonner tes tomates ?)

Et une idée, calorique à souhait : ces pommes qui seraient bien dégueu à croquer vu comme elles sont à moitié pourries déjà si loin dans leur vie, est-ce qu'elles ne seraient pas délicieuses en couche de base d'un crumble ?
(Note que j'aurais pu faire une compote, c'est plus diététique, mais avec 2 malheureuses pommes dont 1/3 à jeter parce que déjà pourri...) (Et puis j'avais eu une sale journée) (Et J'AVAIS ENVIE DE GRAS, voilà) (Ne me juge pas)


crumble01.jpgNi une ni deux, rassemblement des ingrédients :
(Pour 4 personnes ou une Patate boulimique)
- 2 petites pommes
- 80 g de farine
- 60 g de sucre
- 60 g de beurre

Et une lichette de cannelle, parce que c'est un anti-oxydant (Note comme cette recette est placée sous le signe de la diététique et de la nutrition) (60 grammes de chaque, ouais !) et que de toute façon pomme = cannelle c'est comme ça, ça ne se discute pas.

crumble02.jpgRéalisation en 10 minutes chrono :
Pendant que le four préchauffait à 180 ° (thermostat 6).

(Sérieux, y a pas plus facile !! Le plus dur c'est d'empêcher Miss PotatoCat de mettre son museau dans la plaque de beurre) (Plaque qui n'a MÊME PAS besoin d'être ramollie, si elle est pas belle la vie)

Couper les pommes en petits cubes, les disposer dans des ramequins. Saupoudrer de cannelle, parce que pomme = cannelle, nous n'y reviendrons pas.


crumble03.jpgDans un petit saladier, confectionner les miettes du crumble en patouillant joyeusement le sucre, la farine et le beurre jusqu'à ce qu'ils s'agglomèrent. En miettes, donc.

Si c'est trop collant, c'est qu'il y a trop de beurre (solution : rajouter de la farine), si c'est trop "poussiéreux", c'est qu'il y a trop de farine (solution : rajouter du chocolat).

Oui il y a un piège, c'est pour voir si tu suis ;-)

crumble04.jpgRecouvrir les pommes avec les miettes dans les ramequins, tasser un peu mais pas trop, et enfourner.

Tu noteras que mes miettes ont déjà l'air dorées avant même de passer au four : ce n'est pas un filtre Instagram, c'est paske j'ai utilisé du rapadura (Sucre brun complet) (Et bio, tant qu'à se la péter faire) en lieu et place du sucre blanc raffiné tout caca.
Dié-té-ti-que je vous disais.
Accessoirement, il donne un petit gout caramélisé pas dégueu du tout sur des fruits.

crumble05.jpgCuisson = 25 minutes.

Déguster tiède en prenant Twitter à témoin que s'enfiler 4 mini-crumbles soit 60g de beurre et autant de sucre, c'est quand même VACHEMENT MIEUX que 3 paquets de cookies achetés au supermarché et bourrés de colorants et de conservateurs.
Surtout que la cannelle, c'est un anti-oxydant, alors on est sauvés.

(Miss PotatoCat est d'accord)

lundi 06 avril 2015

An apple a day keeps the doctor away

chat-pomme-nutella.jpgUne pomme par jour éloigne le médecin pour toujours.

(Car oui, le dicton existe en Français, mais le titre en Anglishe ça en jette, non ?)

Mange des pommes Patate, c'est bon pour la santé
... sauf peut-être quand la proverbiale pomme est étalée sur une (ou deux, OK j'avoue, vu que ça se voit) tartine de Nutella ?

Je parie que nos amis Britons et autres faiseurs de dictons n'avaient pas pensé à cela...
(Et ils ne savent pas ce qu'ils loupent, c'est délicieux)



lundi 02 février 2015

C'est la Chandeleur

crepes.gifEt comme chaque année, à la Chandeleur,

... l'hiver se meurt ou prend vigueur.
... le jour croît de deux heures.

Et Dame Patate, qui ne sait toujours pas les faire sauter, traque les crêpes toutes faites au rayon frais.

Sauf que, comme chaque année, je ne dois pas être la seule gourmande flemmasse / nulle en cuisine de mon quartier : plus de crêpes toutes faites à la supérette. Damned !
Et vu que j'ai fini de bosser trop tard pour me traîner au supermarché (Je songe à lancer une pétition pour que la Chandeleur devienne un jour férié) je n'ai pas mangé de crêpes aujourd'hui.

Tu avoueras que j'ai quand même de vrais problèmes dans la vie ;-)


vendredi 16 mai 2014

Petit miam aux fruits (2)

Le précédent était là.

Et comme la fois précédente, cette blog-note ne traite pas du fameux Miam-ô-Fruit (MôF pour les intimes) de France Guillain, et encore moins de sa fameuse "méthode" avec bains dérivatifs et compagnie. Non que je ne sois séduite par le concept même du Miam-avec-un-grand-M, au contraire, il m'interpelle, mais je lutte déjà pour arriver à l'heure au boulot le matin, alors je n'ai pas trois plombes à consacrer au petit-déjeûner ! (Quant au reste de la méthode, alors là c'est niet direct : me trimballer toute la journée au taf avec des pains de glace dans la petite culotte, comment dire...)

Ci-dessous donc, mon petit dèj' du week-end dernier.
Que j'aurais dû bloguer, mais bon, tu sais ce que c'est, on est une procrastinatrice fieffée a des vies compliquées... Et puis au moins, comme cela je te donner des idées pour demain. Tu peux d'ailleurs me remercier.

miam-aux-fruits.jpg

- une banane
- une clémentine
- des noix de cajou grillées par mes blanches mains
- des baies de Goji séchées, qui sont ZE superfood à la mode en Occident actuellement, mais qui sont connues des Asiatiques depuis des lustres, et qui sont surtout délicieuses (Surtout dans les yaourts nature)
- le tout saupoudré de graines de lin moulues, pour le transit, les omega 3, toussa toussa


Je me suis ré-ga-lé les z'yeux et les papilles !


mardi 04 mars 2014

Le Potato Chaï Latte

Kézako ?

Je vous lis ce qu'il y a d'écrit sur ma boîte de Yogi Tea (Je vais finir par créer un tag "yogi tea") (ils devraient même me sponsoriser !):
Le Chaï Assam, thé noir traditionnel originaire de l'Inde, était la boisson favorite des maharajas en Inde et au Siam (l'actuelle ThaÏlande). Les épices issues de la culture biologique se marient délicatement au thé noir Assam (NdT : d'où tu déduis que "chaï" veut sans doute dire "thé", voire "thé noir" dans une langue exotique) ...bla bla bla poético-marketing sur un univers de dieux mythiques et de rituels royaux...
Et l'info cruciale : ajoutez du lait et un édulcorant pour une expérience unique et exquise.

Alors exquise, oui, clairement.
Unique, certainement pas car si tu mélanges du thé noir aux épices, un nuage de lait et du sucre, tu obtiens tout simplement le fameux Chaï Latte dont raffolent entre autres nos amis Ricains. Sauf que chez Starbucks, on te l'additionne de crème fouettée bien calorique et on te le vend au prix de l'or.

Yogi-Tea-Chai-latte.jpgEtant fan du breuvage, Patat'a testé la version plus bio et diet' de Yogi Tea ===>

Et bien c'est approuvé !
Un grand mug de Chaï Assam + un nuage de lait écrémé + un zeste d'édulcorant liquide = un délicieux chaÏ latte à peanuts calories.

Avantage collatéral : rajouter du lait me permet de boire plus rapidement mon thé, que sinon j'ai du mal à consommer bouillant, au risque de me crâmer le gosier (Du coup, je le laisse refroidir "un peu", je l'oublie beaucoup, et je le bois froid souvent) (Non je n'ai pas une vie facile, plaignez-moi les gens, plaignez-moi).

Le lecteur tatillon attentif sera sans doute tenté de me demander pourquoi je ne rajoute pas systématiquement du lait dans mon thé, et je l'enverrai chier lui répondrai que c'est simple : je déteste le lait dans le thé.
Sauf quand c'est du chaï latte !

Je soupçonne que ce sont les épices qui changent tout : gingembre, cannelle, anis, chicorée torréfiée, poivre noir, clou de girofle. De quoi délicieusement relever le bête lait chaud qui nous réconfortait enfants.


- page 2 de 7 -