Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Patate a la Frite!

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 04 février 2017

Frédéric for president !

Les affaires de corruption qui secouent ces derniers temps l'actualité de notre beau (mais pourri) (mais beau) (mais quand même sacrément pourri) pays me mettent littéralement la haine.

D'un côté, le révérend père Fillon, grand donneur de leçons sur le devoir d'austérité et de probité, qui joue les victimes de persécutions dans les médias alors qu'il s'est "juste" fait gauler avec la main - le bras entier - dans nos porte-monnaie (NOTRE fric, NOS impôts !!) (On pourrait en payer des profs et des infirmiers avec tout ce qu'il a indûment distribué à sa femme et ses rejetons) (Et ça fait plus d'un SIÈCLE de RSA).
De l'autre, notre nazie en jupons nationale, qui ne démérite pas au concours du "mon emploi fictif est plus gros que le tien", pas plus qu'à celui de la plus belle euro-hypocrite, et qui doit bien ricaner dans son coin que le #PenelopeGate fasse un peu passer au second plan ses propres entourloupes à plusieurs centaines de milliers d'euros. Ah elle est belle la candidate "anti-système", tiens...

Et ne nous faisons pas d'illusions, on parle de ces deux-là en ce moment mais je n'ai aucun doute qu'ils sont absolument TOUS et TOUTES pareils, aussi pourris, au-dessus des lois et attachés à leurs privilèges que l'étaient les aristos d'antan (On ferait bien la révolution, s'il n'y avait pas foot ou Hanouna à la télévision). Pour parler poliment, la politique me donne une furieuse envie de gerber...

Heureusement il reste l'humour.
Un peu grinçant, certes, mais c'est toujours mieux pour l'haleine de rire que de vomir ou de se coller un ulcère.

Quelques bons mots relayés sur Twitter...

Fillon-01.jpg
Fillon-02.jpg
Fillon-03.jpg
Fillon-04.jpg

Et les merveilleuses chansons du non moins merveilleux Frédéric Fromet dont je deviens chaque semaine de plus en plus fan...



jeudi 22 décembre 2016

#JeudiConfession (33)

Parfois, quand je rentre le soir je suis chargée comme un mulet (Les courses, cette plaie du quotidien). Parfois aussi, je meurs d'envie de faire pipiiiiii. Parfois enfin, je suis pressée parce que je dois vite vite me rafraîchir voire me changer et ressortir pour l'une ou l'autre activité.

Quoi qu'il en soit cela ne rate jamais : les 3/4 du temps, je fais une pause et j'ouvre mon courrier dans le hall d'entrée.
Debout devant les boîtes aux lettres, avec les courses éparpillées à mes pieds, au risque de croiser l'un des voisins et d'être obligée - horreur ! malheur ! - de lui faire la conversation.

Comme si je n'avais pas un appartement bien chaud qui m'attend, avec un coupe-papier, une corbeille de "tri sélectif" ce pléonasme de presque-fin-du-monde, et une chaise de bureau pour faire cela au calme et dans l'intimité.
Comme si j'espérais le courrier du siècle. Comme si ceux des impôts ou de mon fournisseur de gaz et d'électricité ne pouvaient pas attendre 5 minutes après avoir passé la journée dans la boîte aux lettres. Comme si je n'étais pas pressée et si l'ouverture du courrier ne pouvait pas non plus attendre le lendemain.

Il n'y a pas de raison rationnelle à cela.
Mais ça ne rate jamais : les 3/4 du temps, j'ouvre mon courrier dans le hall d'entrée.
Et si tu te prépares à commenter pour dire que "si c'est les 3/4 du temps, tu ne peux pas dire "cela ne rate JAMAIS", Pataaaaate", je te répondrai "gna gna gnaaaaaa" que si, parce que le quart restant... j'ouvre mon courrier dans l'ascenceur.

Même qu'aujourd'hui j'étais tellement passionnée par ce qu'écrivait mon FAI, j'en ai oublié de sortir de la cabine arrivée à mon étage, et j'ai eu droit à un tour gratuit pour le rez-de-chaussée ET à une conversation gênée avec la connasse du premier une voisine.
Damned !


vendredi 02 décembre 2016

TGIF (14)

Avent-2016-J2.jpgPataterie de l'Avent n°2...

D'abord, ma surprise du jour: un sachet de Sencha Ariake, un thé vert japonais qui constitue apparemment une bonne initiation au thé sencha vu qu'il est très doux (Je confirme, c'est Potato-testé).

Ça tombe bien, après des années de consommation de thés aromatisés, je deviens peu à peu curieuse des "vrais" thés, ceux qui ont du goût par eux-mêmes. Non que je sois encore prête à tous les apprécier, mais je ne les évite plus comme autrefois.

Je me suis donc préparé une théière ce soir en rentrant du boulot... Pas de bol, le site internet m'apprend que ce thé "est idéal le matin et recommandé pour la concentration. C'est aussi un thé riche en antioxydants, parfait pour un lendemain de fête !"
Trop taaaaaaard :-)
(Il était cependant très bon pour accompagner ma boîte de macarons de chez Picard que franchement si tu sais pas que c'est du surgelé tu croirais des frais)

Et sinon, comme c'est vendredi et que je ne suis sans doute pas la seule à avoir besoin de me détendre, je te reposte ici une vidéo politico-satirique que j'avais partagée sur Twitter il y a quelques jours, tellement elle m'a fait éclater d'un rire aussi spontané qu'incontrôlable.
(Et en ces temps encore plus troublés que l'an dernier, c'est un bel exploit)

(Les Forbans dans la tête tout le week-end, je décline toute responsabilité)


jeudi 28 janvier 2016

#JeudiConfession (29)


Je n'avais encore jamais bu de gin tonic.

Plus précisément, je n'avais jamais dépassé une gorgée. Une première fois dans le verre de quelqu'un, avant de grimacer parce que c'était amer et dégueu et beuaark, comment tu peux boire ça ?! Une deuxième fois sans doute quelques années plus tard, pour vérifier que non non, rien n'avait changé : toujours aussi amer, toujours aussi dégueu.

Il faut dire que je n'aime pas le gin (Contrairement au rhum, que je peux parfaitement boire pur, et il y en a de délicieux), et que je déteste le Schweppes, alors je n'étais pas aidée.

Et j'en étais restée là.
Parce que la vie est courte et qu'il y a bien assez de mojitos pour la remplir.

Jusqu'à cette révélation : on n'est pas obligé de faire le gin tonic avec une eau tonique ordinaire, ni super amère, non plus qu'avec un gin au rabais.
Moyennant quoi (Et surtout finances !), on obtient un délicieux cocktail frais et sucré, et... la blog-note du jour.

A bientôt quarante balais, Patat'a bu son premier gin tonic en entier.

Gin-Tonic.jpg
(Et elle commence déjà à le regretter : tu la sens arriver, l'amie graine ?)
(J'en connais une qui va quand même rester fidèle au rhum cubain ou martiniquais)


vendredi 08 janvier 2016

TGIF (10)

Friday.jpg

Le vendredi, c'est comme un super-héros...
Il arrive toujours juste à temps pour m'empêcher de tabasser sauvagement un de mes collègues à coups de clavier.


Surtout en cette première semaine de janvier où EN PRIME il faut faire semblant de leur vouloir du bien ET leur claquer la bise en braillant "Bonne année !".
Ma non-violence, ma bonne éducation et mon respect de la loi sont parfois mis à RUDE ÉPREUVE, c'est moi qui te le dis.

Heureusement, aujourd'hui c'est vendredi qui surgit hors de la nuit et tu n'imagines pas comme cela me réjouit !


- page 1 de 17