Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 03 décembre 2014

La procrastination et le fourmi

fourmi-2014.gif(Une fable de Patate de La Fontaine)

La Patate ayant procrastiné tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand son fourmi fut mouru.
C'est qu'il fallait rapido
Faire place à un nouveau.



Certes, la directive européenne de 2002 sur les DEEE (Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques) impose à tout fabricant/revendeur d'un EEE (Equipement Electrique et Electronique) (Mais je SAIS que t'es pas débile, lecteur de mon coeur, c'est du comique de répétition) (... Comment ça, c'est pas drôle ? ;-) ) de reprendre ton ancien appareil quand tu lui en achètes un nouveau; il ne se prive d'ailleurs pas de te facturer cette obligation via une "éco-participation" planquée incluse dans le prix de vente.
En théorie, une vente en ligne est soumise à la même obligation de recyclage... Sauf que je n'ai même pas osé imaginer la galère pour expédier un micro-ondes crado - dont tu n'as pas l'emballage -, aux frais de qui exactement (?), après avoir fait la queue trois plombes au bureau de Poste en y ayant trimballé ledit électroménager.
Paye ton tour de reins en sus de tes frais d'expédition !
(Sérieusement, il y a quelqu'un dans la salle qui a déjà fait jouer cette directive en achetant de l'électroménager en ligne ?! Qu'il parle maintenant ou se taise à jamais)

En pratique, j'ai commandé mon nouveau fourmi sur le net paske c'était plus rapide et moins cher (Et qu'une gentille patatophile m'avait offert un bon cadeau maousse costaud) (Je lui envoie du love à chaque fois que je me glisse dans des draps chauffés via bouillotte aux noyaux de cerises), j'ai mis mon mouchoir sur l'éco-participation et je me suis retrouvée avec le fourmi cassé dans le hall d'entrée.

Le hall d'entrée du Patat'home, faut-il le rappeler, c'est un peu la banlieue de Procrastino-City : les encombrants peuvent y subsister des mois tandis que le bordel autour ne fait que croître et multiplier !
Et en parlant de multiplication, je me suis très vite retrouvée avec DEUX fourmis cassés dans le hall d'entrée, rapport au fait que j'ai descendu dans mon jardin pour y cueillir du romarin à la cave faire de la place pour y stocker le cadavre le plus récent, "à gérer plus tard" ... et me suis avisée que oups! la carcasse du précédent y pourrissait depuis fin 2010. Pour "plus tard", aussi...

Et là je ne sais pas ce qui s'est passé.
Au lieu de me dire "so what ?" et de poser les bases d'une tour en fours sur le sol de la cave, j'ai eu une vision d'horreur : à ce train-là (1 four tous les 4 ans, sacré rendement !), on allait un jour prochain pouvoir m'enterrer à la cave, dans un cercueil recyclé en parois de micro-ondes. j'ai eu peur ? honte ? JE NE SAIS PAS CE QUI S'EST PASSE, j'ai remonté le très vieux fourmi pour le mettre à côté du juste-un-peu vieux dans le hall d'entrée.

Or, (Et pas "hors", n'est-ce pas... la prochaine blogueuse qui commence une phrase par "hors virgule blablablaaa" je lui fais bouffer un Bescherelle sa mère) ... Or, disais-je, à l'heure où je blogue, à peine un mois après, il n'y a plus le moindre bordel fourmi dans mon hall d'entrée. Du bordel, il y en a toujours, mais ce n'est plus de l'électroménager.
Incroyable mais vrai... Que s'est-il passé ?
(JE NE SAIS PAS, je me tue à te le répéter)

Non je n'en ai pas fait un arbre à chat métallo-destroy pour Miss PotatoCat.
Non je ne les ai pas collés sur le trottoir en attendant que des gentils lutins viennent les emmener pendant la nuit.
D'abord ils ne sont pas cons les lutins, ils ne récupèrent que les trucs en bon état, et puis je vous signale que c'est interdit de déposer des encombrants sur la voie publique. Avec mon bol, la connasse du 1er qui ne peut pas me blairer un lutin m'aurait dénoncée à la maréchaussée...

Noooon, emportée dans mon élan éco-citoyen, ni une ni deux, je suis partie visiter la déchetterie. Pour la première fois de ma vie. Un jour je te raconterai ce grand moment. Ou pas.
Playskool présente Patate, 3 ans, recycleuse de fourmis.

Pour l'heure, je te prie de faire silence et d'admirer mon triomphe face à la procrastination.





Une minute de silence...





OK, j'avoue.
L'élan éco-citoyen n'a pas vaincu tout seul la procrastination.
Il devenait également URGENT de mettre fin à l'histoire d'amour violente et douloureuse qui était née entre mon embryon de tour en fours et... mon petit orteil droit. De rencontres nocturnes en chocs matinaux (En gros : à chaque pause-pipi-pas-réveillée), j'étais sur le point de décéder du métatarse.

Je décrète que tu peux tout de même me complimenter.


jeudi 16 octobre 2014

Froid, moi ? Jamais !

nounours-neige.jpgDamaaaaart, thermolactyyyyyl !
(Fille de pub un jour, fille de pub toujours)

Enfin là tu vois, présentement, j'ai un peu froid.
Bicoz on est à la mi-octobre. Et surtout, bicoz il y a 15 jours à peine, alors que le thermomètre flirtait encore avec les 25°, Ecolo-Potato a décidé que tiens, cette année elle n'ouvrirait les vannes du chauffage qu'à la Toussaint.
L'avenir de la planète, celui de mon porte-monnaie, toussa toussa...

C'était une idée tellement lumineuse.
Brillante. Louable. Admirable, même... à la fin septembre, alors qu'il faisait encore soleil jusqu'à passé 19 heures et qu'il faisait encore correctement son boulot, le saligaud.
Ce soir, alors que je me les gèle sur le canapé malgré un pull, un plaid ET un chat, je me demande un peu si c'est vraiment si important, l'avenir de la planète (T'façon dans 6 mois, on sera tous morts d'Ebola...) ou celui de mon porte-monnaie (Les découverts autorisés après tout, c'est pas fait pour les chiens) (C'est fait pour les Patates).

Mais vu que je suis têtue...
Je mets des pulls et des foulards, un pyjama en pilou et des chaussettes à doigts, je bois du thé, lovée sous le plaid avec Miss PotatoCat qui m'écrabouille ronronne à 38°.

Et pour me réchauffer le coeur, je me répète que je vais sauver la planète.


Potato-Scriptum : je me dois de confesser un petit péché de salle de bain, un quart d'heure de radiateur soufflant tous les matins avant la douche, parce que sinon c'est juste pas humain !


lundi 17 février 2014

Le suremballage ne m'emballe pas

Petit coup de gueule post-supermarché, si vous le permettez.
(Et même si pas...)

Je viens de passer 3 plombes à ranger mes pourtant pas si nombreux achats.
Et pourquoi viens-je de perdre tant de précieuses minutes de ma vie à cette ingrate tâche de Patat'organisée, alors que j'ai tellement mieux à faire de ma soirée ?
(Faire du thé, tricoter, câliner Miss PotatoCat, râler après les voisins qui gueulent comme des putois (Même qu'ils appellent ça "parler", je le sais, je suis allée leur demander de parler moins fort, bordel !), et caetera, et caetera) (TRES occupée je suis, comme tu le vois).

Pourquoi ?
Parce que j'ai acheté des yaourts.
Et des crèmes dessert aussi, OK, ça va, je suis gourmande, z'allez pas non plus me crucifier ? (Ma nutritionniste s'en charge déjà)

Beaucoup de yaourts, de marques et de saveurs différentes, qui ont tous en commun d'être vendus par quatre et d'être suremballés de carton. Tous, sans exception.
Et je ne sais pas vous, mais moi le carton dans mon frigo, c'est non.
D'une part car s'il a le malheur de toucher les bords, il s'humidifie, gondole, se déchire quand on tire, ça finit vite par faire dégueu. Et d'autre part car si j'ouvre le frigo avec envie d'un yaourt là maintenant tout de suite oh oui, oh oui, ce n'est pas pour me battre 5 minutes avec le carton avant d'en extraire mon pot.
Donc, avant de ranger les yaourts, il y a l'obligatoire corvée du "décartonnage".
Rassurez-moi, y a pas que chez moi ?

Est-il besoin d'entourer les yaourts d'un emballage en carton ?
Messieurs de l'industrie agro-alimentaire, je vous pose la question...

Ils tiennent déjà ensemble je vous signale, ils sont collés par les bords des pots, et Calamity Patate s'est assez souvent blessée en essayant de les séparer pour vous dire que ça tient bien ! Le carton n'a donc aucune utilité à ce niveau.
Alors il sert à quoi, à part à faire parler les bavards bloguer les Patates ?

A la PUB.
Pas d'hypocrisie je vous prie : les mentions nutritionnelles sont rappelées sur les pots, de même que la date de péremption , donc les infos redondantes inscrites sur le carton ne m'apportent RIEN.
Le support permet en revanche de montrer en photo un yaourt ultra-top-glamour-qu'il-est-beau (Photoshop ne sert pas qu'à retoucher les mannequins) avec la petite cuillère posée dessus en équilibre délicat et, si ton dessert est aromatisé à la vanille, à côté d'une jolie gousse qui fleure bon les tropiques.

Combien d'arbres tués rien que pour me montrer cette gousse de vanille, sur un support cartonné que je ne vais même pas regarder 10 secondes avant de le balancer dans la poubelle du recyclage ?
Image publicitaire que je sais parfaitement mensongère, vu qu'il n'y a pas une once de vanille dans mes yaourts/desserts lactés "premier prix" aux arômes 100% artificiels. Je lis Que Choisir moi, kestucrois ? Je ne suis pas dupe de tes gousses "épuisées" couplées à de la vanilline tout ce qu'il y a de chimique. (Crois bien que si j'avais les moyens, je ne les achèterais pas, tes yaourts !!)

Pourquoi, tant de haine et tant de carton ?!

Cartons-recyclage.jpg
Et encore, je ne te parle pas du suremballage éhonté qui pousse tous ces joyeux messieurs à coller un film plastique (Qui ne se recycle pas) autour de mes yaourts déjà sur-cartonnés, autour de mes paquets de gâteaux vendus par deux, des fois qu'ils décideraient de se divorcer en plein milieu du rayon, quand ce n'est pas ma pizza qui est planquée dans un carton lui-même emballé dans un plastique individuel. Des fois que le jus de pizza corrosif se mette à ronger le carton, il faut l'empêcher d'attaquer les roulettes du caddie, c'est sûr, je comprends...

En attendant, ranger les courses en revenant du supermarché, ça prend 3 plombes, et la connerie des industriels, ça fait grincer des dents.
Remarque, c'est un accompagnement sonore charmant pour les discussions à 120 décibels de mes voisins pendant qu'on sépare le bon grain de l'ivraie le plastique du carton, et qu'on remplit 2 poubelles là où une seule aurait suffi.

Et après ils viennent te parler de TON volume de déchets soi-disant dégoûtant...
Arrêtez donc de me les vendre, ces déchets ! Vous croyez que ça m'amuse de les trier ?!


vendredi 04 octobre 2013

Patate porte une nouvelle vie !

Bouture7.jpg Début du 9ème mois, la vie vient d'éclore.
Normal.


Et tout le monde se porte bien.
(A vrai dire, je n'ai rien senti passer, je ne l'avais même pas remarqué)


Ooooooh c'est beauuuuu !
Gouzi gouzi arrheuu arrheuu :-D


J'ai même enfin trouvé un prénom le nom de ce machin.
C'est une des nombreuses variétés de Chlorophytum, plante qui, je cite wikipedzouille, aurait un rôle positif dans l'amélioration de la qualité de l'air des habitations, par sa capacité à éliminer les COV (composés organiques volatils) tels que le toluène, le monoxyde de carbone et le formaldéhyde, fin de citation.

Mon bébé est une plante dépolluante !
C'est pas cool ça ?


jeudi 05 septembre 2013

Quatre mois sans Coca !

Lapin-Cretin-Coca-Zero.gifMais oui mais oui, l'école est finie (Bah non Pataaaaaate, elle vient juste de reprendre !) je suis toujours "Coca Zero free", cela fait maintenant 4 mois.
Alleluia !

J'en suis toujours ravie et mon porte-monnaie aussi !

Mais tu sais qui d'autre en est ravi ?


Allons ! Réfléchis...

...

Mais non ce n'est pas Miss PotatoCat, elle s'en fout de ce que je bois du moment que ça ne l'empêche pas d'avoir ses croquettes, arrête un peu de me prendre pour une vieille fille qui cause tout le temps de son chat ! (Ah. Heu... On me souffle dans l'oreillette que c'est exactement ce que je suis en train de faire... Hum hum... Et sinon il a fait quel temps aujourd'hui par chez vous ?)

C'est l'environnement qui est heureux que j'aie arrêté la coke le Coke.
Parfaitement, la planète me félicite, les petits z'oiseaux gazouillent sur mon passage, les z'écureuils m'offrent des noisettes, et les petits pois sont rouges tandis que je me rends à pied à la supérette du coin pour faire mes petites courses de la semaine. A pied. TOUT LE TEMPS.

Paske figure-toi que j'ai réalisé un truc dingue : 4 mois sans Coca = 4 mois sans prendre la Patate-mobile pour faire les courses !

J'étais déjà une marcheuse dans l'âme, faisant la plupart de mes commissions chez les commerçants du coin ou le supermarché un peu plus loin (D'où l'achat de mon super chariot qui tabasse tout) et je sortais donc rarement mes 4 roues pour cela.
Je ne m'étais en fait jamais rendu compte que les seules et uniques circonstances où je prenais la voiture pour me ravitailler, c'était... pour trimballer les gros et lourds packs de Coca. Non non, même pas pour l'eau, puisque je suis adepte de la Brita depuis plusieurs années déjà : je polluais RIEN QU'A CAUSE DU COCA !!

La claque.
On ne réalise jamais toute l'étendue des conséquences de nos comportements.

Je soussignée Dame Patate demande donc par la présente humblement pardon à Dame Nature d'avoir menacé pendant des années sa couche d'ozone et son équilibre climatique avec les émissions de mon moteur, juste pour aller chercher ma came.
Saint Nicolas Hulot, priez pour moi, je ne recommencerai pas.


- page 1 de 4